Troisième revue de l’association « Aux Sources de l’Islam »

Description résumée

Cette revue a pour but de faire connaître notre Prophète Muhammad (sur la paix) après les événements des abjectes caricatures ...

Download

Détails

  Troisième revue de l’association « Aux Sources de l’Islam »

Quelle est la véritable image du Prophète Muhammad ?

Traduction, recherche et présentation :

L'association Aux Sources de l'Islam

www.sourceislam.com

www.fatawaislam.com

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ

Au nom d’Allah,

L’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 Avant-propos

L

ouange à Dieu, Celui qui a ordonné de respecter ses Prophètes et de se dévouer pour transmettre leur message. Louange à Dieu Qui a envoyé Son dernier Prophète Muhammad comme miséricorde pour toute l’humanité. J’atteste qu’il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée à part Dieu, unique sans associé.    

         J’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager. Dieu l’a envoyé en tant qu’annonciateur et avertisseur, que la prière et le salut de Dieu soient sur lui ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Enfin, que la prière et le salut soient sur ceux qui l’ont suivi de la meilleure façon, l’ont honoré, l’ont respecté plus que leur propre personne, l’ont fait triompher et ce jusqu’à la fin des temps.

          L’évolution des derniers événements qu’a déclenché un journal danois en publiant des caricatures du Prophète Muhammad, paix et salut sur lui, montre clairement que le but recherché est une campagne contre l’Islam et les musulmans, destinée à anéantir tout enseignement poussant le musulman à s’attacher à sa religion et ses valeurs sacrées, sous-couvert de la liberté d’expression. Mais surtout, ces évènements mettent en relief plusieurs aspects de nos sociétés contemporaines, qu’elles soient musulmanes ou non.

         Nous tenterons donc de définir le problème après avoir pris soin de le délimiter dans le temps, afin de comprendre si cet événement est un phénomène nouveau ou pas. Ensuite, nous tenterons de clarifier la position que doit prendre le musulman face à cette adversité. Ainsi nous nous rendrons compte que de nombreux points sont ignorés au sujet de l’Islam. Il conviendra donc de les rappeler. Parmi ces points importants ignorés par les musulmans eux-mêmes et a fortiori par ceux qui ne le sont pas : la connaissance de celui qui transmit cette belle religion qu’est l’Islam, le Prophète Muhammad ﷺ‬. Pour la simple raison que tant de personnes ignorent l’Islam et à plus forte raison la personnalité, la vie et la dignité de celui qui l’a enseigné, l'association Aux Sources de l'Islam a voulu contribuer à le faire connaître.

            Par ailleurs, notre exposé n’aura pas de sens si nous n’en tirons pas de leçons concrètes, car c’est l’objectif recherché. Notre modeste message, destiné aux musulmans, comme aux chrétiens, juifs, athées et toute personne souhaitant connaître l’Islam, a pour titre :  Quelle est la véritable image du Prophète Muhammad ﷺ‬ ?


 Se moquer des prophètes est un acte récurrent

Dieu I dit :

 ﴿وَلَقَدِ اسْتُهْزِئَ بِرُسُلٍ مِنْ قَبْلِكَ فَحَاقَ بِالَّذِينَ سَخِرُوا مِنْهُمْ مَا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ

Certes, on s’est moqué des messagers avant toi, mais ceux qui se raillèrent d’eux furent cernés

par le châtiment dont ils se moquaient.﴿

                                                     (Al-An'âm v.10)

Et Dieu ﷻ‬ dit également :

﴿وَلَقَدِ اسْتُهْزِئَ بِرُسُلٍ مِنْ قَبْلِكَ فَأَمْلَيْتُ لِلَّذِينَ كَفَرُوا ثُمَّ أَخَذْتُهُمْ فَكَيْفَ كَانَ عِقَابِ

On s’est certes moqué des messagers avant toi. J’ai accordé un répit aux mécréants,

 puis je les ai saisis. Et quel fut mon châtiment ! ﴿

(Ar-Ra'd v.32)

         Notre Prophète ﷺ‬, comme tous les prophètes (sur eux la paix), fut combattu par son propre peuple. Le dénigrement du Prophète ﷺ‬ est aussi vieux que le début de sa mission. Le Coran mentionne souvent les outrages verbaux subis par l'Envoyé de Dieu. Parmi ce qu’il a enduré, on compte toutes sortes de moqueries, de dérisions, de descriptions malsaines et mensongères ayant pour but de dénigrer son message. En effet, son peuple l’a traité de menteur, de faussaire, de poète, de sorcier, de devin, de fou, d’ensorcelé, de déshérité… Ils insultèrent de misérables et de simples d’esprits ceux qui l’ont suivi et se moquèrent d’eux de façon injuste. Dieu ﷻ‬ dit à ce sujet :

( وَلَئِنْ سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُ قُلْ أَبِاللَّهِ وَآَيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنْتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ )

( Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce de Dieu, de ses versets (le Coran)

et de son messager dont vous vous moquiez ? » )

(At-Tawba, v.65)

) الَّذِينَ يَلْمِزُونَ الْمُطَّوِّعِينَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ فِي الصَّدَقَاتِ وَالَّذِينَ لا يَجِدُونَ إِلا جُهْدَهُمْ فَيَسْخَرُونَ مِنْهُمْ سَخِرَ اللَّهُ مِنْهُمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ(

( Ceux qui dénigrent les croyants aisés qui font aumône et ceux qui ne trouvent que leurs faibles moyens à offrir, en se moquant d’eux. Mais c’est Dieu qui se moque d’eux

et ils auront un châtiment douloureux.)

(At-Tawba v.79)

)إِنَّ الَّذِينَ أَجْرَمُوا كَانُوا مِنَ الَّذِينَ آَمَنُوا يَضْحَكُونَ* وَإِذَا مَرُّوا بِهِمْ يَتَغَامَزُونَ  *وَإِذَا انْقَلَبُوا إِلَى أَهْلِهِمُ انْقَلَبُوا فَكِهِينَ * وَإِذَا رَأَوْهُمْ قَالُوا إِنَّ هَؤُلَاءِ لَضَالُّونَ(

( Les criminels riaient des croyants. * Lorsqu’ils passaient près d’eux,  ils se faisaient des oeillades. * Lorsqu’ils rentraient chez eux, ils étaient ravis de leur méfait. *Et lorsqu’ils les voyaient, ils disaient : « Ceux-là sont vraiment des égarés ! » )

(Al-Muttafifoûne v.29-32)

         Aujourd’hui, cette phratrie moqueuse n’a pas cessé d’exister, les contemporains cultivent les mêmes dérisions que leurs ancêtres, un héritage commun se transmet de père en fils.

Dieu ﷻ‬ dit :

) وَكَمْ أَرْسَلْنَا مِنْ نَبِيٍّ فِي الأَوَّلِينَ * وَمَا يَأْتِيهِمْ مِنْ نَبِيٍّ إِلا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ(

(Que de prophètes avons-nous envoyés aux anciens !

Pas un prophète ne leur venait sans qu’ils ne s’en moque.)

(Az-Zoukhouf v.6-7)

         Chers frères et sœurs, une fois de plus des personnes insidieuses s’en prirent à la meilleure des créatures, le dernier des prophètes (sur lui la paix), celui qui fut envoyé comme clémence et miséricorde pour l’univers. Tout musulman se doit de réagir ; et quiconque admet ces insultes, en rit, ou les banalise en prétextant la liberté d’expression ne fait plus partie de l’Islam, même s’il se considère musulman. Comme Dieu ﷻ‬ le dit dans le Coran :

* وَلَئِنْ سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُ قُلْ أَبِاللَّهِ وَآَيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنْتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ * لا تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُمْ بَعْدَ إِيمَانِكُمْ (

(Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce de Dieu, de ses versets (le Coran) et de son messager dont vous vous moquiez ? » * Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. ) (At-Tawba, v.65 et 66)

         En effet, se moquer du Prophète ﷺ‬ ou acquiescer ceux qui se moquent de lui au nom de la liberté d’expression ou pour toute autre raison, est une apostasie. Prendre en dérision ne serait-ce qu’une seule chose légiféré par Allah est considéré comme un acte qui fait sortir de l’islam. Alors que dire lorsque la personne se moque de celui qui a transmis cette religion, la meilleure créature de Dieu et le dernier des prophètes !!

Dieu ﷻ‬ dit :

)ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ كَرِهُوا مَا أَنْزَلَ اللَّهُ فَأَحْبَطَ أَعْمَالَهُمْ(

(Ceci parce qu’ils ont détesté ce que Dieu a révélé. Il a donc rendu vaines leurs œuvres. )

(Muhammad, v.9)

         Ainsi, celui qui se moque du Prophète ﷺ‬, des piliers de l’Islam, de ses obligations ou même de ses adorations surérogatoires, sort de l’Islam et devient de par là même mécréant, et fait partie des infidèles que Dieu destine à l’enfer éternel, s’il ne se repent pas sincèrement  avant sa mort.

         Ne doutez pas, chères frères et sœurs, que ceux qui s’en prennent à cette religion le regretteront tôt ou tard et que malgré leurs tentatives pour éradiquer l’Islam, ils n’y parviendront jamais :

)يُرِيدُونَ أَنْ يُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَيَأْبَى اللَّهُ إِلا أَنْ يُتِمَّ نُورَهُ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ(

(Ils veulent éteindre la lumière de Dieu avec leurs langues,

alors que Dieu parachèvera sa lumière, n'en déplaise aux mécréants. )

(At-Tawba, v.32)

Et Dieu ﷻ‬ dit :

) إنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا يُنْفِقُونَ أَمْوَالَهُمْ لِيَصُدُّوا عَنْ سَبِيلِ اللَّهِ فَسَيُنْفِقُونَهَا ثُمَّ تَكُونُ عَلَيْهِمْ حَسْرَةً ثُمَّ يُغْلَبُونَ وَالَّذِينَ كَفَرُوا إِلَى جَهَنَّمَ يُحْشَرُونَ * لِيَمِيزَ اللَّهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجْعَلَ الْخَبِيثَ بَعْضَهُ عَلَى بَعْضٍ فَيَرْكُمَهُ جَمِيعًا فَيَجْعَلَهُ فِي جَهَنَّمَ أُولَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ * قُلْ لِلَّذِينَ كَفَرُوا إِنْ يَنْتَهُوا يُغْفَرْ لَهُمْ مَا قَدْ سَلَفَ وَإِنْ يَعُودُوا فَقَدْ مَضَتْ سُنَّةُ الأَوَّلِينَ(

(Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour obstruer le sentier de Dieu. Et après les avoir dépensés, ce sera pour eux un sujet de regret. Puis, ils seront vaincus. Et tous les mécréants seront rassemblés en Enfer  * Ceci afin que Dieu distingue le mauvais du bon, et qu’il amoncelle les biens illicites qu’il jettera en Enfer. Ceux-là sont les perdants. * Dis à ceux qui ne croient pas que, s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui est passé. Et que s’ils récidivent, ils seront châtiés comme ceux qui les ont précédés. ) (Al-Anfâl, v.36-38)

#%%%%%#

 Notre droit à la liberté d'expression !!

         Plusieurs journaux européens ont décidé de publier à leur tour, au nom de « la liberté d’expression », les caricatures du Prophète (paix et salut sur lui) qui valent déjà au journal danois le fait de s’attirer les foudres du monde musulman. Cependant, il ne s’agit plus de « la liberté d’expression » mais bien de « la liberté d’agression ».

         Effectivement, en France, certains journaux ont publié ces dessins immondes qui dénigrent la personnalité du dernier des Prophètes ﷺ‬. Certains d’entre eux ont ajouté, par pure provocation, une nouvelle caricature. De surcroît, un groupe de politiciens a soutenu leur publication en arguant : « C’est une liberté ! ». Certains journaux en Allemagne ont également publié ces dessins en première page. Ou l’on pouvait lire sous les caricatures ( sous forme de provocation ) : « Personne n’est au-dessus de la critique et de l’ironie en Europe ». Quant aux Pays-Bas, ils ne se sont pas contentés de publier les dessins dans certains journaux, mais l’attaque a été plus loin : un groupe politique ainsi que des parlementaires mènent directement la campagne de dénigrement.

         Mais ceux qui s’en prennent au Prophète ﷺ‬ le regretteront comme l’ont regretté ceux du temps du Prophète ﷺ‬. Chers frères et sœurs, soyez confiants et croyez-en la parole de Dieu lorsqu’il dit ﷻ‬ :

)إِنَّ الَّذِينَ يُؤْذُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ لَعَنَهُمُ اللَّهُ فِي الدُّنْيَا وَالآَخِرَةِ وَأَعَدَّ لَهُمْ عَذَابًا مُهِينًا(

(Ceux qui offensent Dieu et son Messager, Dieu les maudit ici-bas,

comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. ) (Al-Ahzâb, v.57)

         Tous ceux-là ont porté atteinte au Prophète, paix et salut sur lui, en publiant des dessins répugnants, sous-couvert de liberté d’expression, de la presse ou des médias. Mais, où est donc cette prétendue liberté dès qu’il s’agit d’un autre sujet que l’Islam ? 

         Si l’un d’entre eux se moque du Prophète Muhammad, paix et salut sur lui, c’est une liberté. Par contre, si un musulman ose critiquer les politiques occidentales, alors ce musulman est un fondamentaliste. Si un humoriste ose offenser la politique inique de l’État d’Israël, alors c’est un antisémite. Si une personne proclame qu’il veut appliquer les règles de l’Islam sur lui et sa famille, alors c’est un intégriste. Que veulent-ils au juste, que l’on devienne de vulgaires pantins se laissant diriger à la baguette, complètement inertes, se laissant insultés et humiliés ?  

         Est-ce que la liberté, pour ces gens, signifie le mépris de l’Islam et un comportement malfaisant à son encontre ? Est-ce que des médias libres et constructifs signifient pour eux injurier les valeurs sacrées des musulmans ? Est-ce que la liberté signifie dénigrer les Prophètes en le criant à toute l’humanité ? Est-ce que la liberté signifie offenser toute une communauté pour faire rire la galerie ? Les lois européennes interdisent, sous peine d’emprisonnement  tout antisémitisme, toute remise en cause de la Shoah et tout acte ou propos de type raciste contre la communauté juive. Pourquoi l'ironie et l'affront fait au Prophète ﷺ‬, à une communauté et à une religion embrassée par plus d'un milliard d'humains dans le monde sont-ils permis et applaudis ? Appliquerions-nous, lorsqu’il s’agit de la communauté musulmane, la fameuse règle des deux poids deux mesures ? Ce genre de   jugement n’est malheureusement pas équitable.

         Est-ce que la liberté d’expression, permet tout cela ou est-ce seulement un signe révélateur de plus, démontrant l’animosité et la haine éprouvées à l’encontre de l’Islam ? Si cela est leur liberté, alors la nôtre sera d’offrir une réponse éclairée, pacifique et énoncée de la meilleure façon, afin de défendre notre Prophète Muhammad ﷺ‬ comme on aurait défendu n’importe quel autre Prophète et comme l’on défendrait notre propre chair. Nous donnerons victoire aux valeurs de l’Islam avec l’aide de Dieu le Grand, le Tout-puissant. Cela, pour qu’enfin cessent les attaques injustes contre notre religion et pour que celui qui ne la connaît pas encore puisse la découvrir, car tant d’âmes mériteraient d’être abritées sous l’aile protectrice de l’Islam, la véritable religion de paix et de  sérénité.

 Message aux musulmans vivant dans les pays Occidentaux,

         Aujourd’hui, ils s’attaquent à la personnalité du Prophète ﷺ‬ par le dénigrement et la diffamation. Ils refusent avec orgueil et arrogance le simple fait de présenter des excuses pour ce comportement détestable. Que nous reste-t-il d’inviolable ou de sacré ? Que nous reste-t-il dans notre religion qui n’ait été piétiné ?

 Que tout musulman se réveille et défie pacifiquement ceux qui rabaissent la meilleure personne que la terre ait portée, en mettant en pratique l’Islam dans sa vie de tous les jours : croyez en Dieu seul, invoquez-le seul, faites en sorte d’apprendre votre croyance pour que votre foi ne s’ébranle pas, faites confiance en Dieu seul. Propagez sa religion, croyez fermement en la véracité de l’Islam, délaissez toute croyance qui va à l’encontre du monothéisme pur, rejetez les préjugés et défiez tous ceux qui doutent de la véracité de cette religion d’amener leurs preuves. Délaissez toute secte qui se prétend héritière de l’Islam, alors qu’elle ne l’est point. Revenez au livre de Dieu, le noble Coran et à la sunna de votre Prophète ﷺ‬ lors de toutes divergences. Ne tombez pas dans le laxisme en négligeant l’apprentissage de votre religion et en pratiquant par là le minimum de l’Islam. Ne tombez pas non plus dans le fanatisme aveugle, l’exagération outrageante et le terrorisme, car cela ne mène qu’à l’égarement et l’Islam s’en désavoue . Faites au contraire, partie de la communauté du juste milieu, comme vous l’a ordonné votre Seigneur. Puisez votre religion à ses sources, c’est là que se trouve le chemin de la réussite. Priez donc vos cinq prières quotidiennes comme votre Prophète ﷺ‬, priez-les à la mosquée, remplissez les maisons de Dieu et montrez que notre religion éduque les âmes et renforce l’esprit. Invitez les musulmans à revenir à Dieu et à sa religion. Nourrissez votre foi par la lecture du Coran, enrichissez votre esprit par la lecture de la tradition prophétique et mettez-la en pratique. Eduquez votre famille et vos enfants en leur apprenant les hautes vertus, les magnifiques valeurs et les bonnes manières de l’Islam. Apprenez à vos enfants la foi en Dieu, ordonnez-leur la prière, enseignez-leur l’honneur et la pudeur. Que nos sœurs, les perles précieuses de notre communauté, revêtent le voile de la dignité féminine. Soyez bons envers vos parents, donnez l’aumône, dépensez de ce que Dieu vous a donné dans la construction des mosquées et des écoles, jeûnez votre mois de Ramadan, jeûnez le plus possible. Montrez que l’Islam est une religion qui aime les pauvres et répugne toute sorte d’ostentation et d’orgueil. Soyez bons envers vos voisins. Comportez-vous convenablement et cordialement avec les non-musulmans, mais n’admettez pas la moindre concession au sujet de votre religion. Soyez une personne exemplaire et un modèle pour ceux qui ne connaissent pas encore l’Islam. Invitez les gens à ses principes et ses valeurs avec douceur et politesse.

          Pour être bref, soyez fier d’être musulman et ne vous pliez pas au déshonneur !  Par Dieu, si nous nous taisons aujourd’hui et ne revenons pas humblement aux principes de notre religion, nous n’aurons par la suite, plus aucune dignité !

Dieu ﷻ‬ dit :

)فَالَّذِينَ آَمَنُوا بِهِ وَعَزَّرُوهُ وَنَصَرُوهُ وَاتَّبَعُوا النُّورَ الَّذِي أُنْزِلَ مَعَهُ أُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ(

(Ceux qui croiront en lui [en Muhammad paix et salut sur lui], l’honoreront, lui porteront victoire et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants ) (Al-A’râf, v.157)

         Soyez certains que Dieu fera triompher cette religion, car votre Seigneur vous l’a promit et il tient toujours ses promesses ! Dieu ﷻ‬ dit :

)وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا مِنْ قَبْلِكَ رُسُلا إِلَى قَوْمِهِمْ فَجَاءُوهُمْ بِالْبَيِّنَاتِ فَانْتَقَمْنَا

مِنَ الَّذِينَ أَجْرَمُوا وَكَانَ حَقًّا عَلَيْنَا نَصْرُ الْمُؤْمِنِين(

( Nous avons envoyé avant toi des Messagers vers leurs peuples et ils leur apportèrent les preuves. Nous nous vengeâmes des criminels ; et il était de notre devoir de secourir les croyants. )                    (Ar-Roûm, v.47)

         Par ailleurs, ces nouvelles insultes contre notre Prophète bien-aimé, paix et salut sur lui, mettent en avant les vérités suivantes :

1.          Il reste suffisamment de bien dans notre communauté qui aime son Prophète ﷺ‬ pour ne pas accepter d’entendre et voir ces offenses à son encontre en restant indifférents. Les musulmans ont montré leur mécontentement ainsi que les nobles savants tels que le grand Mufti d’Arabie Saoudite, certaines associations, des organismes français entre autres et de nombreux États. Louange à Dieu ! Cette prise de position, partout dans le monde, montre notre attachement à cette noble religion et notre amour pour notre Prophète ﷺ‬.

2.          Cependant, ces insultes sont également un signe révélateur du sommeil des musulmans. En effet, ces personnes osent critiquer notre Prophète ﷺ‬, car notre amour pour lui est encore faible et la seule chose qui prouve notre amour envers lui est l’application de ces principes intérieurement comme extérieurement. Il faut donc se réveiller ! Non un réveil de quelques semaines et tout est oublié, nous voulons un réveil sincère et continu, nous voulons une renaissance constructive.

3.          Ces basses moqueries et leur approbation montrent une fois de plus que le discours de l’Occident à l'égard des musulmans est creux. Remarquez donc, chers sœurs et frères, combien sont laides ces conceptions. La « liberté d’expression » qu’ils prétendent, est un prétexte pour dire les propos les plus outrageux à l’encontre de notre noble religion.

4.          En Islam, il n’y a pas de « liberté d’expression » autorisant à insulter les Prophètes, paix et salut sur eux. Il n’y a pas de « liberté d’expression » autorisant à calomnier et traîner dans la boue la réputation d’honorables femmes ou hommes. En Islam, le mot « respect » n’est pas un slogan vide de sens. En Islam, le musulman est fier de ne pas être libre « de se comporter bestialement et perfidement. » Par contre, il est fier d’être l’esclave fidèle de son Créateur. Ces gens se disent libres, mais ils sont en réalité esclaves de leurs passions.

5.          Pour agresser les musulmans, remarquez que certaines personnes ne reculent devant aucune bassesse. C’est ainsi qu’au début des années 90, on a manipulé un écrivassier de première pour déverser une montagne de haine, qu’il avait sur le cœur, contre l’Islam et les musulmans. En effet, ce plumitif, pour ne pas citer son nom, avait écrit de nombreux livres n’ayant suscité aucun intérêt des politiques, médias et milieux littéraires occidentaux. Mais dès que celui-ci publia un torchon tout droit sorti des caniveaux, insultant le Prophète ﷺ‬, ses compagnons et ses épouses, ces mêmes personnes découvrirent subitement, dans les produits de ce barbouilleur de papier, une grande œuvre « artistique ». Il fut comblé d’éloges par de nombreux responsables politiques, ainsi que par des prix littéraires de premier plan, attribués hypocritement par des organismes cruellement devenus analphabètes fonctionnels. D’autres barbouilleurs de papier ont reçu le même accueil. Quelle misérable mesquinerie ! Mais les gens ne sont pas dupes…

         En conclusion, personne ne doit être leurré. La liberté absolue est un mythe, elle n’existe ni dans les textes, ni dans les faits. La vérité n’est accessible que dans la liberté de choix. Elle ne l’est plus lorsque celle-ci s’érige en règle absolue et vous oblige à avoir une pensée unique. « La liberté d’expression », comme toute autre liberté, s’arrête là où commence le droit au respect de l’autre ; et le problème épineux, soulevé par cette histoire, est le suivant : faut-il sacrifier la liberté à la vérité ou la vérité à la liberté ? Les musulmans, peuple de soumission absolue à leur Seigneur, ont déjà choisi.

#%%%%%#


 Comment réagir à ces actes hostiles à l'Islam ?

      Sachez que beaucoup de gens prétendent aimer le Prophète ﷺ‬, mais pour savoir s’ils sont véridiques, regardez s’ils le suivent réellement. Si vous aimez le Prophète ﷺ‬ il faut donc qu’il soit votre exemple en toute chose et que vous le prévaliez sur tout être.

      En effet, il est mentionné dans le hadith authentique d'après la parole d'Omar t : « Ô Messager de Dieu ! Je jure que tu es la personne que j'aime plus que tout, à part ma propre personne. » Le Prophète ﷺ‬ rétorqua : « Non Omar ! Il est indispensable que tu m'aimes plus que ta propre personne. » C'est alors qu'Omar répondit : « Par Dieu, tu es certes, ô Messager de Dieu, la personne que j'aime plus que ma propre personne. » Le Prophète ﷺ‬ dit alors : « Ô Omar !  À partir de maintenant. (Désormais ta foi est parfaite). »

Le Prophète ﷺ‬ dit aussi :

« Nul d'entre vous n’aura la foi complète tant que je ne serais pour lui,

 plus aimé que sa progéniture, son géniteur et l'ensemble des gens. » (Rapporté par Boukhâry et Mouslim)

         Partant sur cette base, notre réaction doit être exemplaire. Voici quelques conseils qui vous aideront à prendre, de la meilleure façon, la défense de notre religion et de notre Prophète ﷺ‬  :

-                                   Ne pas accepter ces insultes et les réprouver intérieurement et par tous les moyens légaux possibles. Ceci est le minimum obligatoire pour tout musulman.

-                                   Invoquer Dieu seul contre ceux qui l’ont insulté et l’invoquer pour ceux qui le défendent. Ceci est un des signes les plus probants de l’amour que vous portez à Dieu ﷻ‬ , son Prophète ﷺ‬, aux musulmans et c’est le signe révélateur de votre profonde sincérité.

-                                   Patienter et endurer. Ce comportement était celui de notre Prophète ﷺ‬ dans ce genre de situations, il serait logique qu’il soit aussi le nôtre. Dieu ﷻ‬ dit :

(فَاصْبِرْ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَلا يَسْتَخِفَّنَّكَ الَّذِينَ لا يُوقِنُونَ)

( Sois donc patient, car la promesse de Dieu est véridique.

 Et que ceux qui ne sont pas convaincus ne t’ébranlent pas ! )(Ar-Roûm, v.60)

-                       Même si votre colère est immense,  vous ne devez pas participer aux actes de vandalisme, en saccageant, volant ou brûlant les biens d’autrui. Ceci est valable même pour les provocateurs d’entre eux et à plus forte raison de ceux qui n’ont rien fait ! Sachez que l’Islam désavoue quiconque participerait à ce genre d’actions. Même s’ils prétendent défendre notre Prophète ﷺ‬. Cela, parce que le Prophète ﷺ‬ n’a jamais employé ces moyens alors que le meilleur défenseur de l’Islam est sans contestation le Prophète ﷺ‬. Prenez-le donc  comme exemple ; car vous ne ferez pas mieux que lui. Ces actes ne seront jamais un moyen de défendre votre religion et ceci pour plusieurs raisons :

1.          Tout d’abord, parce qu’elles sont contraires à la tradition du Prophète ﷺ‬ qui se comportait toujours de la meilleure manière, avec douceur et clémence, même envers ceux qui l’insultaient ou lui faisaient du mal. La douceur est l'arme la plus efficace pour faire comprendre aux gens leurs erreurs et peut-être que Dieu guidera par votre biais certains d’entre eux. Le Prophète ﷺ‬ a dit à certains de ces compagnons qui répondaient aux insultes des mécréants :

« Dieu est doux et aime la douceur dans toute chose. »

(Rapporté par Mouslim d’après Abou Hourayrah t)

2.          Aussi, parce que ce genre d’actions ne procure jamais de bien et la plupart du temps, elles ne font qu'empirer les choses alors que la situation des musulmans est déjà assez difficile en Occident.

-              Vous ne devez pas non plus vous moquer de la religion des autres ou l'insulter par pure vengeance. Ceci est interdit, non par respect pour leur croyance, car elles sont fausses et futiles, mais afin qu’ils ne réitèrent pas leurs insultes contre notre Seigneur ﷻ‬ ou notre Prophète ﷺ‬ ou notre religion.

 Dieu ﷻ‬ dit dans le Coran :

﴿وَلا تَسُبُّوا الَّذِينَ يَدْعُونَ مِنْ دُونِ اللَّهِ فَيَسُبُّوا اللَّهَ عَدْوًا بِغَيْرِ عِلْمٍ

 N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors de Dieu, car par agressivité,

ils injurieraient Dieu, dans leur ignorance. ﴿(Al-An'âm, v.108)

-              Vous devez encore moins vous moquer de leurs prophètes comme ‘Issâ (Jésus) ou Moûssâ (Moïse) (sur eux la paix), car ils sont aussi et avant tout nos prophètes. Car c’est le Dieu unique qui les a envoyés à leurs peuples d’une part, et d’autre part, les musulmans sont ceux qui doivent avoir le meilleur comportement envers les Prophètes, car ils ont tous prêché la soumission à Dieu seul. En effet, se moquer de l’un d’entre eux revient à se moquer de notre Prophète Mohammad ﷺ‬, car les prophètes sont tous frères. Il est donc interdit d'approuver, ou de rire aux sketches télévisés à propos de Moïse, Jésus et Marie sa mère vertueuse, réalisés par certains qui se prétendent musulmans ! Sachez que si ces caricatures avaient été faites au sujet de Jésus ou Moïse (sur eux la paix), il est du devoir de chaque musulman de les défendre et de les honorer autant qu’on doit honorer notre Prophète Muhammad ﷺ‬. Dieu ﷻ‬ nous enjoint à ne pas être comme ceux qui se moquèrent de Moïse :

)يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا لا تَكُونُوا كَالَّذِينَ آَذَوْا مُوسَى فَبَرَّأَهُ اللَّهُ مِمَّا قَالُوا وَكَانَ عِنْدَ اللَّهِ وَجِيهًا* يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلا سَدِيدًا *

 يُصْلِحْ لَكُمْ أَعْمَالَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَنْ يُطِعِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزًا عَظِيمًا(

(Ô vous qui croyez ! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moïse. Dieu l’a ensuite innocenté de leurs accusations. Il était honorable auprès de lui. Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et parlez avec droiture. Il améliorera vos actions et pardonnera vos péchés. Quiconque obéit à Dieu et à son messager a certes pleinement réussi.) (Al-Ahzâb, v.69-71)

-              Soyez justes en débattant. Ne pas croire que l'ensemble des non-musulmans approuve cet acte de dérision, loin de là, mais il faut débattre avec chaque personne selon sa position. Dieu I dit :

﴿ وَلا تُجَادِلُوا أَهْلَ الْكِتَابِ إِلا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِلا الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنْهُمْ وَقُولُوا آَمَنَّا بِالَّذِي أُنْزِلَ إِلَيْنَا وَأُنْزِلَ إِلَيْكُمْ وَإِلَهُنَا وَإِلَهُكُمْ وَاحِدٌ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ

Ne débattez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. Et dites : « Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c’est à lui que nous nous soumettons.﴿

(Al-Ankaboût v.46)

Le musulman doit faire preuve d’équité en toutes circonstances et une des preuves de la piété est d’être équitable au moment où l’on éprouve de la colère. Dieu ﷻ‬ dit :

) يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا كُونُوا قَوَّامِينَ لِلَّهِ شُهَدَاءَ بِالْقِسْطِ وَلا يَجْرِمَنَّكُمْ شَنَآَنُ قَوْمٍ عَلَى أَلا تَعْدِلُوا اعْدِلُوا هُوَ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَى وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ(

( Ô vous les croyants ! Soyez attentifs pour Dieu à être témoins en toute justice. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Soyez justes : cela est plus proche de la piété. Et craignez Dieu, car Dieu sait ce que vous faites.) (Al-Mâïdah v.8)

#%%%%%#

 Quelle est la véritable image de notre Prophète Muhammad ﷺ‬?

         Parmi les plus grands bienfaits de Dieu sur cette communauté il y a le fait qu’il ait envoyé Son Prophète, la meilleure des créatures, Muhammad ﷺ‬.

 Dieu ﷻ‬ dit dans le Coran :

)لَقَدْ مَنَّ اللَّهُ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ إِذْ بَعَثَ فِيهِمْ رَسُولا مِنْ أَنْفُسِهِمْ يَتْلُو عَلَيْهِمْ آَيَاتِهِ وَيُزَكِّيهِمْ وَيُعَلِّمُهُمُ الْكِتَابَ

 وَالْحِكْمَةَ وَإِنْ كَانُوا مِنْ قَبْلُ لَفِي ضَلالٍ مُبِينٍ(

( Dieu a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'il a envoyé vers eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la sagesse, bien

qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. ) (Ali-‘Imrâne, v.164)

L’obéissance au Prophète ﷺ‬ est la preuve de ton amour pour Dieu qui t’aimera en retour :

)قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ(

(Dis : « Si vous aimez vraiment Dieu, suivez- moi donc,

Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés » ) (Ali-‘Imrâne, v.31)

Le Prophète ﷺ‬ est donc le meilleur des exemples pour l’humanité comme en témoigne le comportement unique dont il bénéficiait, ce que l’on va étudier par la suite ; si Dieu le veut :

(لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِمَنْ كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الآَخِرَ)

(En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle (à suivre),

 pour quiconque a espoir en Dieu et au jour dernier ) (Al-Ahzâb, v.21)

         Profitez donc, chères frères et sœurs, de ce triste événement pour mieux le connaître et suivre son exemple sincèrement. En cela repose la meilleure des réponses avec laquelle, vous satisferez votre Seigneur et ferez revivre le souvenir et la tradition de votre Prophète ﷺ‬, exactement le contraire de ce que souhaitent, ceux qui tentent en vain de s’attaquer à sa personne. Aussi, quant à celui qui n’est pas musulman, qu’il profite donc de cette occasion pour connaître cet homme aux valeurs exceptionnelles et au comportement inégalable. Oui, car le Prophète ﷺ‬ est bien loin des clichés qu’on lui attribue injustement, et l’Islam est loin des préjugés qu’on lui colle arbitrairement :

(يُرِيدُونَ أَنْ يُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَيَأْبَى اللَّهُ إِلا أَنْ يُتِمَّ نُورَهُ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ)

(Ils veulent éteindre la lumière de Dieu avec leurs langues,

alors que Dieu ne veut que parachever sa lumière, n'en déplaise aux mécréants. ) (At-Tawba, v.32)

 La vraie description de notre Prophète ﷺ‬

         Ceux qui ont osé caricaturer notre Prophète ﷺ‬ n’ont même pas pris le soin de se renseigner sur sa véritable description. Cela montre encore une fois l’ignorance de ces gens au sujet de l’Islam, ses fondements, ses valeurs et ses sources. En effet, l’Encyclopédie Universalis décrit en introduction notre Prophète Muhammad ﷺ‬ comme suit : « Muhammad est, parmi les fondateurs des grandes religions universalistes, celui que nous connaissons le mieux. Il a fondé l’Islam, qui compte aujourd’hui bien plus d’un demi milliard d’adhérents et dont le rôle historique fut considérable. Sa biographie est loin d’expliquer à elle seule ce succès, mais contribue pour sa part à cette explication. Homme génial, issu d’une société en marge des grandes civilisations de l’époque, il sut forger une synthèse idéologique impressionnante, capable de séduire d’abord son pays natal, puis de s’imposer dans une vaste zone du globe. Il sut aussi employer des dons remarquables de chef politique et militaire à acquérir le contrôle de l’Arabie. » Fin de citation.

         Comment « celui que nous connaissons le mieux » peut être autant ignoré par des gens qui revendiquent la culture et l’ouverture d’esprit ? On ne s’attardera pas sur le fait que ceux qui ont barbouillé ces caricatures n’ont même pas daigné vérifier si l’on connaissait la description physique du Prophète Muhammad ﷺ‬, ou plutôt ont volontairement pris soin de ne pas le faire… Lisez donc ce qui suit et jugez par vous-même…

          Tout d’abord, étudions sa réelle description physique. Ces dessins le montrent affreux, horrible, des yeux exorbitants, un visage mesquin avec un long nez crochu, des moustaches pendantes, une barbe hirsute et menaçante, un teint basané, etc. en réalité, toutes les caractéristiques du bicot indigène…

         Cette description va totalement à l’encontre de la réelle image que les compagnons du Prophète nous ont décrite. Lisez donc ce que dit An-Nawawy (que Dieu lui fasse miséricorde), dans son livre intitulé « Tahdhîb Al-Asmâ’ wa Al-Loughât ». En résumé, il décrit : « Ses cheveux atteignaient parfois le lobe de l’oreille et parfois ses épaules, il possédait une barbe épaisse, des mains imposantes et des yeux aux pupilles profondément noires, ses cils étaient remarquablement longs, un fin duvet recouvrait son torse jusqu’au nombril, sa démarche était vigoureuse, son visage resplendissait tel un clair de lune, son visage n’était que lumière. Sa voix était douce et ses paroles étaient décisives de sorte que quiconque les entendait, pouvait les comprendre. Entre ses épaules, se trouvait le sceau et la marque pourpre de la prophétie, il prenait soin de sa chevelure, démêlait toujours sa barbe et se taillait les moustaches ; toutes les nuits, il noircissait ses paupières avec du khôl (fard de couleur sombre, utilisé pour l’embellissement des yeux notamment dans le monde arabe). Lorsqu’il marchait, il donnait l’impression que la terre lui était assujettie. Il aimait revêtir la tunique (le qamîss) et les habits de couleur blanche. »

Anas Ibn Mâlik t disait à son sujet : « Je n’ai point touché de satin ni de soie aussi douce que la paume du Messager de Dieu ﷺ‬ et je n’ai jamais senti une odeur aussi agréable que celle du Messager de Dieu. De surcroît, je l’ai servi durant dix années, jamais il ne me dit « fi ! » par mépris, ni me dit pour une chose que j’avais faite : « pourquoi as-tu fait cela ? », et ni me dit pour une chose que je n’avais pas faite : « peux-tu faire ainsi ? » » Rapporté par Mouslim.

         Abdallah Ibn Salâm raconte : « lorsque le Messager de Dieu ﷺ‬ arriva à Médine, tous les habitants affluèrent vers lui. Dès lors que je l’aperçus, je sus que ce visage n’était nullement celui d’un menteur. » Rapporté par Tirmidhy et Al-Hâkim et authentifié par dhahaby. » Fin de citation.

         Succinctement, voilà ce que l’on peut mentionner à propos de ses caractéristiques physiques. En somme, le Prophète ﷺ‬ était connu pour sa distinction, sa beauté, son élégance, son éclat, sa loyauté et son honnêteté. Loin des préjugés qu’on lui attribue injustement. Lisez donc ce qui suit et remarquez sa noblesse d’esprit.

         Lorsqu'il prenait place parmi ses compagnons, le silence s’installait de telle sorte que chaque mot qui émanait de sa personne était perçu comme un trésor. Il ne riait jamais au-delà du sourire et se couvrait la bouche avec la main en cas d'excès de joie. Il était très éveillé. Il était d'un caractère égal, sans arrogance ni raideur. Il s'intéressait aux affaires de tous, aussi bien des esclaves que des nobles. Il assistait aux funérailles des plus humbles croyants. Jamais de sa main bénie, il ne frappa une femme, ni un de ses domestiques. Il aimait rechercher les avis et les conseils auprès de ses vertueuses épouses et de ses nobles compagnons. Il aimait la plaisanterie non-blâmable lorsqu'elle ne menait pas au mensonge. Jamais d’homme ne renfermait d’aussi nobles valeurs.

         Or, les caricatures le décrivent mesquin, avide et insolent. Cette description va totalement à l’encontre de l’image réelle que les historiens musulmans ou non connaissent. Lisez donc ce qui suit et jugez par vous-même…

         Abdallah al-Jadaly interrogea Aïcha (que Dieu l’agrée) au sujet du comportement du Prophète ﷺ‬. Elle répondit : « Il ne tenait nullement de propos vulgaire et n’était point pervers. Il ne chahutait point dans les marchés et ne rendait pas un mal par un autre, mais au contraire il pardonnait et excusait. » Ce hadith authentique est rapporté par Tirmidhy.

         At-Tabarâny rapporte d’après Safyia bint Houyay qui témoigne : « Je n’ai vu aucune personne ayant un comportement aussi parfait que le Messager de Dieu ﷺ‬. » (Le hadith est considéré comme bon).

          Anas ibn Mâlik t disait qu'il n'aimait personne autant que le Prophète Muhammad ﷺ‬ et pourtant, lorsqu'il venait à ses compagnons, ils ne se levaient pas pour lui, parce qu'il savait que le Prophète ﷺ‬ détestait qu’on se lève en son honneur comme le font certains peuples pour leurs souverains et leurs nobles.

         Le Messager de Dieu ﷺ‬ était le plus charitable des hommes et l’était encore plus au mois de Ramadan. Il était le plus aimable et le plus magnanime, sa peau dégageait un parfum des plus agréables et il craignait Dieu plus que tout autre.

         Il ne se mettait jamais en colère pour une raison personnelle, mais seulement lorsqu’on violait ce qui était sacré auprès de Dieu et il ne se reposait qu'après avoir fait triompher la vérité. Il appliquait le Coran à la lettre et était extrêmement modeste. Tout en subvenant aux besoins de sa famille, il restait à l'écoute des démunis, il était très pudique, ne critiquait jamais les plats qu'on lui servait ; s'il aimait un plat, il le mangeait sinon, il n'y touchait pas ; il ne mangeait jamais dans une position accoudée. Il appréciait les sucreries et le miel.

         Accessible à tous, pauvre ou riche, il n’empêchait personne de lui parler, ne refusant jamais d’aider les plus démunis, toujours avec le meilleur des comportements. Il répondait aux invitations des plus modestes, comme il le dit lui-même :

« Dieu élève quiconque fait preuve d’humilité pour son Seigneur.»

(Rapporté par Mouslim d’après Abou Hourayra t.)

         Il interdisait aux gens de s’insulter ou de se maudire, et ordonnait la douceur en disant :

« Toute chose faite avec douceur s’embellit et toute chose qui en est dépourvue s’enlaidit ».

(Rapporté par Mouslim d’après Aïcha t)

         Il s'écoulait parfois un mois sans qu'un feu ne soit allumé dans aucun de ses logements. Il acceptait les cadeaux, mais ne prenait jamais l'aumône. Il réparait ses  souliers, ravaudait ses vêtements li même et visitait les malades. Il dormait sur une modeste paillasse bourrée de fibres végétales, dédaignant ainsi les plaisirs terrestres. Dieu ﷻ‬ mit tous les trésors de la terre à sa disposition, mais il leur préféra l'autre monde.

         Amr Ibn Al-Hâreth t, un de ses compagnons a dit : « lorsque le Prophète est mort, il n'a laissé ni argent ni quoi que ce soit d'autre, à part sa mule blanche qu'il montait, ses armes, et une parcelle de terre qu'il laissa en charité. » Hadith authentique rapporté par Boukhâry.

         Le Prophète Muhammad ﷺ‬ a vécu cette vie difficile, une vie des plus modeste, jusqu'à sa mort en dépit du fait que la trésorerie musulmane était à sa disposition, que la plus grande partie de la Péninsule arabe était musulmane avant sa mort, et que les musulmans étaient victorieux après dix-huit ans de sa mission.

         Le Prophète Muhammad ﷺ‬ n’était pas quelqu’un qui cherchait à s’enrichir ou à obtenir quelques biens de ce bas-monde, il était un ascète, se privant de tout luxe et de la plupart des biens de ce bas-monde, comme en témoigne son épouse, la mère des croyants Aïcha y, qui raconte qu’il ﷺ‬ dormait de nombreuses nuits de suite le ventre vide et elle montra les deux morceaux de tissu dont le Prophète ﷺ‬ était vêtu avant sa mort, un tissu épais et raboteux…

         Est-il possible que Muhammad ﷺ‬ ait pu prétendre être Prophète dans le but d'acquérir du prestige, de l'importance et du pouvoir ? Le désir de jouir du prestige et du pouvoir est habituellement associé à la bonne chaire, aux beaux habits, aux palais monumentaux, aux gardes en tenues d’apparat et à une oppression incontestable. Est-ce que l'une ou l'autre de ces choses s'applique à Muhammad ﷺ‬ ? Je vous prie de répondre avec sincérité.

         Malgré ses responsabilités en tant que Prophète, enseignant, homme d'État et juge, le Messager de Dieu ﷺ‬ était d’une modestie sans pareille, comme nous venons de le voire, il trayait sa chèvre, raccommodait ses vêtements, réparait ses souliers, mais surtout participait aux tâches ménagères avec ses épouses. Il aida aussi ses compagnons à creuser une tranchée en répétant des poèmes récités par ces derniers. Sa vie était un modèle étonnant de simplicité et d'humilité.

        Pendant son agonie, cinq jours avant sa mort, le Prophète ﷺ‬ monta sur sa chaire, la tête bandée, pria pour les martyrs de la bataille d'Ohoud, demanda à Dieu de leur pardonner et déclara :

« Dieu a permis à un de ses fidèles serviteurs de choisir entre posséder les biens de ce monde et ce qui se trouve auprès de lui. Ce serviteur opta pour ce qui se trouve auprès de son Dieu » Abou Bakr t comprit tout de suite le sens de ces paroles, et lui dit en pleurant : « Nous sacrifierons volontiers nos parents pour toi ! ». Le Prophète ﷺ‬ s'adressa à Abou Bakr et lui dit : « Ressaisis-toi Abou Bakr » Rapporté par Boukhâry et Mouslim.

         Les gens s’étonnèrent de la réaction d’Abou Bakr t, mais comprirent par la suite ce qu’il avait compris avant eux : le fait que le Prophète ﷺ‬ les informa de sa mort imminente, car le fidèle serviteur n’était autre que lui. Il poussait aux dernières limites le mépris des biens de ce monde et disait :

«  Qu'ai-je à faire avec les biens de ce monde, je suis comme le voyageur qui s'étend à l'ombre d'un arbre, par un jour de chaleur, et le quitte pour ne plus y revenir. » (Hadith authentique rapporté par Tirmidhy et Ahmad.)

         Ses compagnons l'aimaient, le respectaient, et lui faisaient confiance jusqu'à un degré étonnant. Pourtant, il continua à mettre l'accent sur l'importance de n’adorer que Dieu et non sa propre personne. Voilà qui était ce Prophète que vous décriez ! Considérez sa noblesse, son courage, sa bonté et sa vraie valeur, peut-être reconnaîtrez-vous votre erreur. Cependant, le meilleur témoin de la valeur du Prophète ﷺ‬, reste Celui qui l’a créé, le Créateur des cieux et de la terre, qui dit à son propos :

)ن وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُونَ* مَا أَنْتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ * وَإِنَّ لَكَ لأَجْرًا غَيْرَ مَمْنُونٍ * وَإِنَّكَ لَعَلى خُلُقٍ عَظِيمٍ * فَسَتُبْصِرُ وَيُبْصِرُونَ * بِأَيِّيكُمُ الْمَفْتُونُ * إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَنْ ضَلَّ عَنْ سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ * فَلا تُطِعِ الْمُكَذِّبِينَ * وَدُّوا لَوْ تُدْهِنُ فَيُدْهِنُونَ * وَلا تُطِعْ كُلَّ حَلافٍ مَهِينٍ * هَمَّازٍ مَشَّاءٍ بِنَمِيمٍ * مَنَّاعٍ لِلْخَيْرِ مُعْتَدٍ أَثِيمٍ * عُتُلٍّ بَعْدَ ذَلِكَ زَنِيمٍ * أَنْ كَانَ ذَا مَالٍ وَبَنِينَ  *إِذَا تُتْلَى عَلَيْهِ آَيَاتُنَا قَالَ أَسَاطِيرُ الأَوَّلِينَ (

(Noun. Par la plume et ce qu’ils écrivent ! Tu n’es pas, par la grâce de ton Seigneur, un dément. Tu auras une récompense inépuisable. Tu as vraiment un excellent comportement. Tu verras bien et ils verront bien, qui d’entre vous a perdu la raison. Ton Seigneur est celui qui connaît mieux ceux qui s’égarent de son chemin et ceux qui sont bien guidés. N’obéis pas à ceux qui t’ont traité de menteur ! Ils auraient aimé que tu fasses des concessions, afin qu’ils en fassent. N’obéis pas à celui qui ne cesse de jurer, qui est méprisable, diffamateur et grand colporteur de médisances, qui empêche de faire le bien, agresseur, grand pécheur, Au cœur dur et, en plus, d’ascendance inconnue. Parce qu’il est riche  et a de nombreux enfants. Quand nos versets lui sont récités, il dit : « Ce sont d’anciennes légendes ! » )

         Après avoir étudié la moralité et le comportement du noble Prophète ﷺ‬, il n’est plus possible de vouloir encore dénigrer cette personne. Annie Besant (1847-1933), femme intellectuelle qui n’est point musulmane, disait peu avant sa mort : « Il est impossible, pour quelqu’un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d’Arabie, pour quelqu’un qui sait comment il enseignait et de quelle façon il vivait, d’avoir d’autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, l’un des grands messagers de l’Être suprême. Même si mes discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d’entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d’admiration, un nouveau sentiment de révérence, pour ce prodigieux grand maître arabe. » (Tiré The Life And Teachings of Mohammad. Madras, 1932, p.4)

         Malgré tout cela, la plupart des gens ne savent pas et c’est pour cette raison que le Prophète de l’Islam ﷺ‬ n’est point estimé à sa juste valeur, car les gens n’ont pas conscience de ses vertus. La seule solution reste d’exposer à toute personne les qualités de notre Prophète ﷺ‬ et de démontrer qu’il est aux antipodes de la description qu’on lui attribue injustement dans les médias…

 Le Prophète Muhammad ﷺ‬ était un homme d’honneur

         Bien avant qu'il n'y eût quelque perspective de succès en vue pour l'Islam, et au début d'une longue et pénible ère de tortures, de souffrances, et de persécutions subies par Muhammad ﷺ‬ et ses compagnons, il reçut une offre intéressante. Un envoyé des chefs païens, ‘Otba Ibnou Rabî’a, vint à lui et lui dit : « Si tu veux de l'argent, nous amasserons pour toi assez d'argent pour que tu sois le plus riche d'entre nous. Si c'est le commandement que tu veux, nous te prendrons comme dirigeant et nous ne prendrons jamais de décision au sujet de quoi que ce soit sans ton approbation. Si tu veux un royaume, nous te ferons roi... » il demanda à Muhammad de ne faire qu'une concession en échange de tout cela, celle de cesser d'appeler les gens à l'Islam et celle de cesser d’appeler à n'adorer que Dieu sans lui attribuer d'associés. 

          Cette offre ne serait elle pas apparue particulièrement tentante à quelqu'un recherchant les privilèges de ce monde, à un imposteur, à un homme caricaturé en misérable et sur qui on jette le discrédit ? Ce noble Prophète ﷺ‬ était-il hésitant lorsqu'on lui fit cette attrayante offre ? Ou l'a-t-il refusée par stratégie de marchandage pour laisser la porte ouverte à une autre meilleure ? Voici ce que fut sa réponse : « Au nom de Dieu, l’infiniment miséricordieux, le très miséricordieux », et il récita à ‘Otba, les versets de la sourate Fussilat du verset 1 à 38. Voici quelques-uns de ces versets :

(Hâ. Mîm. C'est une révélation descendue de la part de l’Infiniment Miséricordieux, du très Miséricordieux. Un livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un Coran en arabe pour des gens qui savent, annonciateur d'une bonne nouvelle et avertisseur. Mais la plupart d'entre eux se détournent ; c'est qu'ils n'entendent pas. )

         À une autre occasion,  en réponse aux supplications de son oncle qui lui demandait d'arrêter d'appeler les gens à l'Islam, la réponse du Messager de Dieu ﷺ‬ fut tout aussi décisive et sincère : « Je jure par le nom de Dieu, Ô mon oncle ! Que s'ils mettent le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche pour que j'abandonne cela (appeler les gens à l'Islam), je ne cesserai jamais jusqu'à ce que Dieu fasse triompher l'Islam ou que je périsse en le défendant ». (Lire pour plus de détails le livre « le nectar cacheté » de son auteur Cheikh Moubârakfoûry).

         L’honorable Prophète ﷺ‬ était aussi le plus humble des hommes, ne prêchant pas à sa personne, mais simplement à l’adoration de l’unique créateur. C’est pour cela que lorsque certains exagéraient dans son éloge, il leur interdisait cela, et disait : « N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. » Rapporté par Boukhâry d’après Omar Ibnou Al-Khattâb t.

         Et contrairement à ce que pense beaucoup de gens, Muhammad ﷺ‬ n’est pas le Dieu des musulmans. Nous n’adorons que le Seul Créateur des cieux et de la terre, l’unique, le Dieu d’Abraham, Moïse et Jésus (sur eux la paix) et cela comme nous l’a ordonné le dernier de Ses envoyés Muhammad ﷺ‬, en ne cessant jusqu’à sa mort de  rappeler qu’il n’était qu’un simple humain dépourvu de toute particularité divine, mais que Dieu l’a choisi pour transmettre le message divin. C’est pour cela, que l’une des dernières choses qu’il a ordonnées peu avant sa mort, était que sa tombe ne soit pas prise comme lieu d’adoration.

         Curieusement, ces caricatures le décrivent comme un terroriste avide de sang prêt à tout exploser !! Quelle énorme mensonge ! Sachez que le Messager de Dieu était un réel homme d’honneur, et en aucun cas, un enragé, comme voudraient le faire croire les médias. Lisez ce qui suit et jugez par vous-même.

          Le Prophète de Dieu ﷺ‬, après avoir subi près de vingt ans de guerres et de persécutions, conquit la Mecque. En total vainqueur et conquérant, il ﷺ‬ pénétra dans la mosquée sacré, et quelle fut sa première volonté ? Pour d’autres personnes qui auraient été persécutées, insultées, bafouées, exilées, etc., la première volonté aurait été de chercher à se venger en tuant ou en pillant les habitants de La Mecque. En effet, quelle personne  résisterait au goût attrayant d’une vengeance devenue enfin réalisable ? Non, ce Prophète ﷺ‬ que vous décrivez comme prêt à tout faire exploser sans aucune excuse, entra à La Mecque, tête baissée, humble et modeste , en parfaite communion avec son Seigneur. Il n'y avait donc pas de place dans son coeur pour l'ivresse de la victoire et du triomphe, et la vanité et l'orgueil n'avaient aucune emprise sur lui. Il ne recherchait à ce moment-là, que l'union complète avec son Dieu, afin de le remercier pour son aide et la grâce de la victoire. L'heure était aux remerciements et à la reconnaissance envers Dieu seul. À travers ce passage, le Prophète ﷺ‬ a tracé la ligne de conduite des musulmans, à savoir une complète soumission à Dieu dans les moments de joie et de malheur, dans l'aisance et la difficulté, en état de force ou de faiblesse. Mentionnez-nous donc un homme qui fut plus humble que ce noble Prophète ? Ce fut un homme d’honneur !

         Ensuite, Le Prophète ﷺ‬ ferma la porte de la Kaaba de manière à rester seul à l’intérieur, avec Oussama et Bilâl. Là, il pria, fit une tournée dans le temple, prononçant la formule de « grandeur » : « Dieu est le plus grand » (Allâhou Akbar) et celle du « monothéisme pur » (Tawhid) : « Lâ ilâha illâllâh », avant de rouvrir la porte. Il  ordonna d’effacer toutes icônes représentants des idoles et des prophètes et ordonna de détruire toutes statues adorées en dehors de Dieu. Pendant ce temps, les habitants de La Mecque, en rangs, avaient rempli la mosquée, attendant de voir ce qu’il allait faire d’eux. Le Prophète ﷺ‬ s’appuyant aux deux appuis de la porte et surplombant  la foule, dit :  « Il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Dieu, lui seul, en dehors de tout associé. Vraie a été Sa Promesse, car Il a secouru son serviteur et, seul, a mis en déroute les coalisés ... Peuple de La Mecque ! Dieu vous a débarrassé de l’orgueil et du culte des ancêtres de l’époque antéIslamique. Les hommes viennent d’Adam et Adam vient de la terre ».

Cela dit, il récita le verset ci-après : « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand Connaisseur. » (Al-Hujurât, v.13)

Faisant face aux habitants de la Mecque, le Messager de Dieu ﷺ‬ dit ensuite :

« Ô habitant de la Mecque ! Que pensez-vous que je vais vous faire aujourd’hui ? » Ils répondirent : « Du bien, car tu es un frère généreux, fils d’un frère généreux ». Le Prophète ﷺ‬ reprit : « Je vais vous dire ce que Yousouf avaient dit à ses frères : « Pas de récrimination contre vous aujourd’hui ». Allez-vous-en, vous êtes libres ». (« Fath Al-Bâry ».)

         Voici donc le Prophète ﷺ‬ et ses compagnons revenus à leur patrie, à leurs familles et à leurs biens ayant multiplié leur nombre et raffermi leurs forces. Ceux-là mêmes qui les avaient chassés, il y a huit ans, les recevaient la tête basse, humiliés et soumis. Le Prophète ﷺ‬ ordonna à Bilâl Ibn Rabâh, l'ancien esclave abyssin que les polythéistes persécutèrent, de monter sur le toit de la Kaâba où il déclara d'une voix retentissante : « Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand ! » Cette même voix qui, auparavant, affaiblie par tant de souffrances, murmurait sous les coups de tortionnaires qui lui ordonnant de délaisser l’Islam : « Dieu est unique ! Dieu est unique ! » La voici, aujourd'hui, qui retentit du haut de la Kaaba, en proclamant : « je témoigne qu’il n’y a pas de divinité méritant d’être adorée si ce n’est Dieu et je témoigne que Muhammad est le Messager de Dieu », alors que toute La Mecque l'écoute avec recueillement et soumission… Voici l’œuvre de l’homme que vous décriez et que vous considérez comme un intégriste et un fanatique ! Quel homme fut plus valeureux ! Ce fut l’exemple même de la dignité morale…

Ce Prophète que vous dénigrez, ne cessa d’enjoindre à ses compagnons la patience et le pacifisme. Alors que ceux-ci sont restés de nombreuses années cachés, torturés pour leur foi et isolés, traités tels des pestiférés, puis, Dieu les fit régner sur terre comme il l’a promis à quiconque l’adore seul et applique sa religion de la meilleure façon.

         Cette promesse s’est accomplie pour le Prophète ﷺ‬, ses compagnons et de nombreuses fois après eux ; regardez comment une poignée d’hommes démunis ont défié les plus grandes puissances de leur époque, en arrivant finalement après quelques années à gouverner la  partie de la planète, de l’Espagne jusqu'à la Chine. Cette promesse s’accomplira une fois encore, si les musulmans reviennent véritablement et sincèrement à leur religion.

         Après tout cela, est-ce que ceux qui dénigrent notre Prophète ﷺ‬ peuvent comparer les soi-disant grands hommes de leur histoire à notre bien-aimé ; ces hommes qui tantôt, vouaient un culte à leur propre personne, ou passaient la plus grande partie de leur vie à s’enrichir et à assouvir des pulsions de tous genres, en étant toujours mêlés aux pires histoires de corruption et autres vices ? Prenez-conscience à travers ces récits, que notre Prophète ﷺ‬ est aux antipodes de ce qu’ils décrivent ; c’est un homme comme il n’y en a jamais eu sur terre, et comme il n’y en aura jamais plus. Leurs caricatures ne sont finalement que le reflet de leurs propres imaginations. Et surtout, nous devons savoir que leur seul but en attaquant le Prophète ﷺ‬, est de rabaisser le modèle des musulmans, car ils savent bien que si nous appliquions ses principes, la communauté redeviendrait aussi forte que ce qu’elle était. Non, ils préfèrent que les musulmans aient comme modèle des humoristes de banlieue, ou autre footballeur millionnaire, comme pour nous faire comprendre qu’un bon musulman « intégré » doit servir à amuser la galerie ou faire des acrobaties !

       Alors, ne cessez jamais, chers frères et soeurs de vous accrocher aux préceptes de Muhammad ﷺ‬, meilleur homme de tous les temps et aimez-le plus que votre père et votre mère et plus que vous-même. Défendez sincèrement sa personne et votre religion. Et ceux qui ne sont pas musulmans, rendez hommage à cette noble personne et faites en sorte de le connaître plus encore pour enfin reconnaître en votre for intérieur que cet homme n’était point un imposteur et n’était point comme le décrivent les médias…

#%%%%%#


 Que disent-ils du Prophète Muhammad ﷺ‬ ?

« Quel homme fut plus grand ? »

         L'Encyclopédie Britannica le proclame : « l'Homme de religion qui a connu le plus de succès sur cette terre. » Georges Bernard Shaw, homme politique britannique, a déclaré que si Muhammad vivait encore, il réussirait à résoudre tous les problèmes qui menacent notre civilisation, aujourd’hui. Thomas Carlyle, écrivain et historien renommé, fut tout étonné qu'un seul homme, d'un seul tour de main, pût souder des tribus ennemies et des bédouins nomades en une nation, la plus puissante et la plus civilisée qui soit, et ce, en moins de 20 ans. Napoléon et Gandhi rêvaient inlassablement d'une société de la même trempe que celle forgée par cet homme en Arabie il y a 15 siècles.

         En effet, nul autre humain n'accomplit autant dans les domaines aussi variés de la pensée et du comportement humain, et dans un temps aussi limité, que Muhammad ﷺ‬. Illettré, il était cependant un enseignant des nations, un réformateur social, un guide moral, un penseur politique, un génie militaire, un colosse de l'administration, un ami sincère, un compagnon merveilleux, un époux doux et dévoué, un père affectueux tout cela en un seul homme. Aucune personnalité de l'histoire ne put le surpasser ou même l'égaler, dans n'importe quel domaine de la vie.

        La vie et les enseignements des autres grandes personnalités du monde se sont enfouis dans les replis poussiéreux de l’Histoire. Alors que le mode de vie du Prophète Muhammad ne cesse d’être mis en pratique par des millions de musulmans. Lisez donc ce qu’ont dit de lui quelques intellectuels occidentaux…

          « Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles qui s’écroulèrent souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité, mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes... Sa patience dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, son triomphe après le tombeau (après sa mort) n’attestent nullement d’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. […] Orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! À toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? » Lamartine, Histoire de la Turquie. Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1, p. 280.

 « Ce n’est pas la propagation, mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement ; la même impression, pure et parfaite, qu’il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran... Les musulmans ont su résister, uniformément, à la tension de réduire l’objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l’imagination de l’homme. « Je crois en Un seul Dieu et en Muhammad, son prophète » ; ceci enferme la profession de Foi de l’Islam, de façon simple et invariable. L’image intellectuelle de la Divinité ne s’est jamais vue dégradée par une idole, quelle qu’elle soit; les hommages rendus au prophète n’ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine ; ses préceptes vivants ont restreint la gratitude de ses disciples dans les limites de la raison et de la religion. » Edward Gibbon et Simon Ocklay, History of The Saracen Empire.

« Il était César et le Pape réunis en un seul être ; mais il était le Pape sans avoir les prétentions du Pape, et César sans avoir les légions de César : sans armée, sans garde du corps, sans palais et sans revenu fixe ; s’il y a un homme qui a le droit de dire qu’il règne par la volonté divine, ce serait Muhammad, puisqu’il a reçu tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports. » Bosworth Smith, Mohammad and Mohammadanism, Londres, 1874, p.92.

 « La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.

« Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans : religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History ( Classement des plus influentes personnalités de l'Histoire) New-York : Hart Publishing Co. Inc. 1978 p. 33.

 « Homme d’affaires prospère dès l’âge de vingt ans, il devait bientôt devenir directeur des caravanes de chameaux d’une veuve fortunée. Celle-ci reconnaissant ses mérites, lui proposa le mariage. Bien qu’elle fut de quinze ans son aînée, il l’épousa et fut un époux dévoué jusqu’à sa mort. De même que la plupart des grands prophètes qui le précédèrent, Muhammad chercha à éviter l’honneur de transmettre la parole divine, se considérant comme indigne d’accomplir cette tâche. Mais l’Ange lui ordonna : « Lis ! ». De ce que nous connaissons de sa vie, nous savons que Muhammad ne savait ni lire ni écrire, mais il commença à dicter des mots qui lui étaient inspirés, et qui allaient bientôt transformer une grande partie du globe par le verset : « Il n’y a qu’un seul Dieu. » Sur tous les plans, Muhammad était un esprit éminemment pratique. Lorsque son fils bien aimé, Ibrahim, mourut, il y eut une éclipse, et des rumeurs s’étendirent rapidement disant que Dieu lui avait exprimé personnellement ses condoléances. Or, on dit que Muhammad lui-même affirma qu’une éclipse étant un phénomène naturel, il est insensé d’attribuer ce genre de phénomène à la naissance ou la mort d’un être humain. » « A la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif (Abou Bakr le véridique, ndlr.) mit fin à cette vague d’hystérie par une des paroles les plus belles de l’histoire religieuse : « Si l’un d’entre vous alla jusqu’à rendre un culte à Muhammad, sachez que Muhammad est mort. Mais si c’est à Dieu qu’il rend un culte, Dieu est le vivant et ne meurt pas. » James A. Michener, Islam : The Misunderstood Religion. Dans la revue Reader’s Digest (édition américaine). Numéro de mai 1955, p. 68-70.

         Pour conclure, ceci est un honnête témoignage, et c'est la conclusion objective et inévitable à laquelle mène toute étude impartiale et critique de l'Histoire des religions. Ceci, comme l’attestent bien des spécialistes non-musulmans. La seule chose que chacun doit faire en tant qu'être humain sensible, réfléchi et concerné, c'est de s'arrêter un court instant et de se demander : toutes ces idées extraordinaires et révolutionnaires, sont-elles fondées et véridiques ? À supposer simplement, qu'elles soient justes, et que, ami lecteur, vous ne connaissiez pas encore cet homme, que vous ignoriez ses enseignements, ou encore que vous ne le connaissiez pas suffisamment pour tirer profit de sa force, n'est-il pas temps que vous répondiez à ce grand appel vers la vérité et que vous fassiez un effort pour le connaître ? Cela ne vous coûtera rien, mais ne fera que marquer l'ouverture d'une ère absolument nouvelle dans votre vie…

Notre dernière invocation est la louange appartient à Dieu, Seigneur des mondes et nous demandons à Dieu d’accorder le salut et la bénédiction à son humble serviteur, notre Prophète bien-aimé…

Thèmes:

Votre avis nous intéresse