Description résumée

Cette belle série audio de notre frère bien-aimé Youssef Abou Anas est l’explication du livre intitulé « lumière de la foi guidant vers le droit chemin ». Ce livre est un bénéfique résumé de la croyance du musulman. La croyance est un sujet important, car le musulman et la personne en général seront jugés selon ce qu’ils croyaient. Une bonne croyance et une authentique foi mènent sans le moindre doute au Paradis et à l’inverse, une mauvaise croyance fondée sur le polythéisme ou de fausses idées païennes mène sans nul doute en Enfer. A vous de choisir !

Détails

D tails des cours de la s rie

  La lumi re de la foi  

 

1.      La lumi re de la foi : Cours n 1 : br ve biographie de Cheikh Al Fawzan – Biographie de l’imam Ibn Qoudama al Maqdissi – Explication de   Au nom d’Allah (Bissmillah), La Louange est   Allah (Al hamdoulillah).  

2.      La lumi re de la foi : Cours n 2 : Explication de   Le lou  en toute langue, L’ador  en tous lieux. Aucun endroit n’ chappe   Sa science. Faire un acte ne L’emp che pas d’en faire un autre. Il est Le plus immense qui n’a pas de semblable ni d’ gal, Il est exempt d’ pouse et d’enfants.  

3.      La lumi re de la foi : Cours n 3 : Explication de   Son jugement est appliqu  sur l’ensemble de Ses serviteurs. Les raisons ne peuvent lui trouver de semblable apr s r flexion, ni les cœurs ne peuvent l’imaginer. "Rien ne lui ressemble et c’est Lui qui entend tout et voit tout". [Les noms et attributs d’Allah] Il a les noms les plus beaux et les attributs les plus sublimes.   Le Tout Mis ricordieux S’est  tabli "’istaw ", sur le Tr ne.   Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol. Et si tu  l ves la voix, Il conna t certes les secrets, m me les plus cach s " [Sourate Taha, verset 4   7]. Il est Savant de toutes choses et Il a soumis toutes cr atures par Sa Force et Son commandement  .

4.      La lumi re de la foi : Cours n 4 : Explication de   Sa Mis ricorde et Sa science englobe toute chose.   Il sait ce qu’il y a devant eux et ce qu’il y a derri re eux, alors qu’eux-m mes ne le cernent pas de leur science   [Sourate Taha, verset 110]. Il est dot  des attributs qu’Il s’est Lui-m me donn s dans Son Livre immense et dans les paroles de Son saint Envoy . Tout ce qui est rapport  comme attributs du Mis ricordieux, dans le Coran et les paroles authentiques du Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah), il est obligatoire d’y croire, de l’accepter avec soumission et d laisser tout refus.  

5.      La lumi re de la foi : Cours n 5 : Explication de   Tout ce qui est rapport  comme attributs du Mis ricordieux, dans le Coran et les paroles authentiques du Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah), il est obligatoire d’y croire, de l’accepter avec soumission et de d laisser tout refus, interpr tation et ressemblance. Si probl matique il y a, le terme doit  tre accept  sans s’atteler sur le sens. Ceci en suivant la voie de ceux qui sont ancr s dans la science, ceux dont Allah a fait l’ loge dans Son livre manifeste lorsqu’Il dit :   Et ceux qui sont enracin s dans la science disent : Nous y croyons, tout provient de notre Seigneur   [Sourate La famille d’Imran, verset 7].  

6.      La lumi re de la foi : Cours n 6 : Explication des deux types authentiques d’interpr tations – Explication du type erron  d’interpr tation.

7.      La lumi re de la foi : Cours n 7 : Explication du type erron  d’interpr tation – Explication de   Il a dit en r primandant ceux qui interpr tent (faussement) les versets ambigus : Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’ garement, mettent l’accent sur les versets    quivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interpr tation, alors que nul n’en conna t l’interpr tation,   part Allah" [Sourate La famille d’Imran, verset 7]. Il – exalt  soit-il – consid re la recherche de l’interpr tation (fausse) comme un signe d’ garement et l’a compar    la recherche de la discorde.  

8.      La lumi re de la foi : Cours n 8 : Explication de   Puis Il a mis un obstacle devant leur esp rance et a mis un terme   leur but par Sa parole : " nul n’en conna t l’interpr tation,   part Allah" [Sourate La famille d’Imran, verset 7]   . L’imam Abou ‘Abdillah Ahmad Ibn Hanbal – Qu’Allah lui fasse mis ricorde- a dit : " Concernant la parole du Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah)" Allah descend au ciel le plus bas”, " Allah sera vu le jour du jugement " et autres hadiths semblables ; Nous y croyons, nous les consid rons comme vrais sans demander le comment et sans donner de sens (c’est- -dire erron ).  

9.      La lumi re de la foi : Cours n 9 : Explication de   Nous ne rejetons rien de ces hadiths, nous savons que ce qui provient du Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui)  est v rit , nous ne r pondons pas au Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah). Nous n’attribuons pas   Allah plus qu’Il ne s’est attribu    Lui-m me, sans limite ni objectif "Rien ne lui ressemble et c’est Lui qui entend tout et voit tout" [Sourate La consultation, verset 11]. Nous disons comme Il a dit, nous lui attribuons ce qu’Il s’est lui-m me attribu  sans ajout. Les descriptions ne l’atteignent pas. Nous croyons   la totalit  du Coran, ce qui en est clair et ambigu.  

10.  La lumi re de la foi : Cours n 10 : Explication de   Nous n’enlevons pas   Allah un attribut Lui appartenant [sous la pression] d’ normit s qui nous sont attribu es. Nous ne d passons pas ce qui est rapport  dans le Coran et le hadith. Nous ne connaissons pas le comment [des attributs] et nous consid rons vrais, les propos du Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) et le contenu du Coran. L’imam Abou ‘Abdillah Mouhammad Ibn Idriss Achaafi’i -Qu’Allah lui fasse mis ricorde – a dit : "Je crois   Allah et en ce qui provient d’Allah comme l’a voulu Allah et je crois en l’envoy  d’Allah et ce qui provient de l’envoy  d’Allah comme l’a voulu l’envoy  d’Allah". C’est cette voie qu’ont emprunt e les Salafs et les imams des Khalafs –Qu’Allah leur fasse mis ricorde-. Ils sont tous d’accord sur le fait d’accepter, de rapporter et d’attester les attributs pr sents dans le livre d’Allah et la Sounna de Son envoy  sans s’exposer   quelconque interpr tation. Il nous a  t  ordonn  de suivre leurs traces [c’est- -dire des salafs] et de nous guider selon leurs rep res. Nous avons  t  mis en garde contre les innovations et avons  t  inform s qu’elles sont  garements  .

11.  La lumi re de la foi cours : n 11 : Explication de   Le Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah)  a dit : " Suivez ma Sounna ainsi que la Sounna des califes bien guid s, mordez-la   pleines dents. Et prenez garde aux choses innov es, car toutes choses innov es sont innovation et toute innovation est  garement". Et Abdoullah ibn Mass’oud –Qu’Allah l’agr e- a dit : " Suivez et n’innovez pas cela vous suffit”. Et ‘Omar Ibn Abdel ‘Aziz –Qu’Allah l’agr e- a dit une parole dont le sens est : " Arr te-toi l  o  le peuple [Les salafs] s’est arr t , car ils se sont arr t s avec science et se sont abstenus gr ce   un regard per ant. Ils  taient le plus   m me   le d couvrir [c’est- -dire ce sur quoi ils se sont abstenus] et ils seraient les plus motiv s s’il comportait un m rite [c’est- -dire ce sur quoi ils se sont abstenus].

12.  La lumi re de la foi : cours n 12 : Explication de   Et si vous dites : mais des choses nouvelles sont apparues apr s eux. [La r ponse est :]  N’ont innov  que ceux qui ne les ont pas suivis et se sont d tourn s de leur Sounna. Ils [Les salafs] ont pourtant expliqu  et parl  de fa on suffisante. Certains ont manqu    leur  gard et se sont  loign s. D’autres ont d pass  les limites et ont abus . Et ils [Les salafs]  se positionnent entre les deux [l’abus et le manquement] sur une voie droite ". L’imam Abou ‘Amr Al Awzaa’i – Qu’Allah lui fasse mis ricorde a dit : " Suis les traces des pieux pr d cesseurs m me si les gens te rejettent, et prends garde aux avis des hommes m me s’ils te l’embellissent par leurs paroles"  

13.  La lumi re de la foi cours : n 13 : Explication de   La parole de l’imam Al Adrami sur ce sujet : l’imam Mohamed ibn ‘Abd Arrahman Al Hadrami a dit   un homme qui pronon ait une innovation et appelait les gens   celle-ci : " Est-ce que le Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) , Abou Bakr, ‘Omar, ‘Outhmane et ‘Ali en avaient connaissance ou non ? L’homme a r pondu : Non ils n’en avaient pas connaissance. Il [Al imam Al Adrami] a dit : Une chose qu’ils ne connaissaient pas, toi, la conna trais-tu ?! L’homme a dit : Ils la connaissaient. Il [Al imam Al Hadrami] a dit : Ce sont-ils content s de ne pas en parler et de ne pas y appeler les gens ou ne se sont-ils pas content s ? L’homme a r pondu : Ils se sont content s. Il [Al imam Al Adrami] a dit : Une chose qui a suffi au Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) et   ses successeurs ne te suffit pas ? L’homme s’est tu. Le gouverneur qui  tait pr sent a dit :   Malheur   celui qui ne se contente pas de ce qu’il se sont content s   Ainsi, que soit dans l’insuffisance celui qui ne se contente pas de ce qui a suffi au Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah),   ses compagnons,    ceux qui les ont suivis dans le bien, aux imams par la suite, aux savants  rudits, dans la lecture des versets et des hadiths en rapport avec les attributs [d’Allah].   

14.  La lumi re de la foi cours : n 14 : Explication de   Ce qui est rapport  comme versets des attributs [d’Allah], la parole d’Allah : " (Seule) subsistera La Face (Wajh) de ton Seigneur" [Sourate Arrahman, verset 27], "  Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes " [Sourate La Table servie, verset 64].  

15.  La lumi re de la foi cours : n 15 : Explication de   La parole d’Allah en parlant de J sus (sur lui la paix et la b n diction d’Allah):   Tu sais ce qu’il y a en moi et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi   [Sourate La Table servie, verset 116],   Et ton Seigneur viendra   [Sourate L’aube, verset 22], la parole d’Allah :   Qu’attendent-ils sinon qu’Allah leur vienne   l’ombre des nu es" [Sourate La Vache, verset 210], ‘Allah est satisfait d’eux et eux sont satisfait d’eux " [Sourate La Table Servie, verset 119], " Il les aime et eux l’aiment " [Sourate La Table Servie, verset 54], " Allah est en col re contre eux " [Sourate La discussion, verset 14], " Ils ont suivi ce qui provoque le courroux d’Allah" [Sourate Mouhammad, verset 28], " Allah a d test  leur d part ’ [Sourate Le repentir, verset 46].  

16.  La lumi re de la foi cours : n 16 : Explication de   Et dans la Sounna, la parole du Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) : " Notre Seigneur descend chaque nuit au ciel le plus bas ",  " Ton Seigneur s’ tonne d’un jeune qui n’est pas attir … "  

17.  La lumi re de la foi cours : n 17 : Explication de   la parole du Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) : "  Allah rit   deux hommes dont l’un a tu  l’autre puis ils entrent [tous deux] au paradis ". Ceci et [les hadiths] similaires ont une cha ne de transmission authentique et les rapporteurs sont justes. Nous y croyons sans les rejeter ni les nier, sans les interpr ter dans ce qui contredit leur sens apparent et sans les faire ressembler aux attributs des cr atures.  

18.  La lumi re de la foi cours n 18 : Explication de   Nous savons qu’Allah n’a pas de semblables et de ressemblants : "Rien ne lui ressemble et c’est Lui qui entend tout et voit tout "[Sourate La Consultation, verset 11]. Tout ce qui est imagin  par les raisons et appara t dans l’esprit, Allah en est diff rent. Allah a dit : " Le Tout Mis ricordieux S’est  lev  au dessus "’istaw ", du Tr ne." [Sourate Taha, verset 5].  

19.  La lumi re de la foi cours : n 19 : Explication de   Et Il a dit : " Etes-vous   l’abri de celui qui est au ciel " [Sourate La royaut , verset 16]. Le proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit : " Notre Seigneur qui est au ciel que Son nom soit purifi " [Rapport  par Abou Daoud, Hadith jug  faible par Al Albani]  

20.  La lumi re de la foi cours : n 20 : Explication de   et il (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit   la jeune esclave : " O  est Allah ? Elle r pondit : Au ciel. Il (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit : Affranchis-la, car elle est croyante " [Rapport  par Malik Ibn Anas, Mouslim et bien d’autres parmi les imams]. Et il (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit   Houssayne : " Combien de dieux adores-tu ? Il a dit : sept, six sur terre et un au ciel. Il (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit : auquel consacres-tu tes ambitions et craintes ? Il a dit :   celui qui est au ciel. Il (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit : d laisse-les six et adore celui qui est au ciel et je t’enseignerais deux paroles. Il [Houssayne] s’est converti et le proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) lui a enseign  de dire : "   Allah ! Inspire-moi la guid e et pr serve-moi du mal de ma personne" [Rapport  par Attirmidhi, Hadith jug  faible par Al Albani].  

21.  La lumi re de la foi cours : n 21 : Explication de   Et ce qui a  t  rapport  comme signes du Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) et de ses compagnons, dans les livres pr c dents, qu’ils se prosterneront sur terre et pr tendront que leur Dieu est au-dessus des cieux. Abou Daoud rapporte dans son recueil de hadiths que le Proph te (sur lui la paix et la b n diction d’Allah) a dit :   Entre un ciel et un autre, il y a la distance de tant et tant  … jusqu’  avoir dit :   Et au-dessus de ceci le tr ne et Allah est au-dessus de ceci.   [Hadith jug  faible par Al Albani]. Ceci [C’est- -dire les textes cit s] ainsi que les choses similaires font l’objet du consensus des pieux pr d cesseurs – Qu’Allah leur fasse mis ricorde – dans leur transmission et leur acceptation, personne ne les a rejet s, ni interpr t s, ni compar s, ni n’en ont fait une ressemblance [  Allah]. 

22.  La lumi re de la foi cours : n 22 : Explication de   Il a  t  demand    l’imam Malik Ibn Anas :   Le Tout Mis ricordieux S’est  tabli   ’istaw⠻, sur le Tr ne  , comment est-il  tabli ? Il a r pondu :   L’ tablissement n’est pas inconnu, le comment est inconcevable, d’y croire est obligatoire, d’en poser la question [c’est- -dire sur le comment] est une innovation  . Puis il a ordonn  que l’homme soit expuls  de son assise.  

23.  La lumi re de la foi cours : n 23 : Explication de   Chapitre de l’attestation de l’attribut de la parole. Parmi les attributs d’Allah c’est qu’il est dot  de la parole depuis toujours. Il fait entendre Sa parole   qui il veut parmi Ses cr atures. A entendu Sa parole, Moussa (sur lui la paix d’Allah) sans interm diaire ainsi que Jibril (sur lui la paix d’Allah). 

24.   La lumi re de la foi cours : n 24 : Explication de   Allah parlera aux croyant dans l’au-del  et eux lui parleront. Comme Il leur donnera la permission de Lui rendre visite. Allah a dit : " Allah a parl    Moise de vive voix   [Sourate Les femmes, verset 164] et Allah a dit : " O Moise, Je t’ai choisi parmi tous les hommes, par Mes messages et Ma parole…   [Sourate Al A’raf, verset 144] et Allah a dit : " Parmi ces messagers, Nous avons favoris  certains par rapport   d’autres. Il en est   qui Allah a parl …   [Sourate La vache, verset 253] et Allah a dit : " Il n’a pas  t  donn    un mortel qu’Allah lui parle autrement que par la r v lation ou de derri re un voile…   [Sourate La concertation, verset 51] et Allah a dit : " Puis lorsqu’il y arriva, il fut interpell : "Moise, Je suis ton Seigneur ! "    [Sourate Taha, verset 11-12] et Allah a dit : " Certes, c’est Moi Allah : point de divinit  que Moi. Adore-Moi donc… "    [Sourate Taha, verset 14]. Il est inadmissible que cela soit dit par quelqu’un d’autre qu’Allah.

25.  La lumi re de la foi : cours n 25 : Explication de    Abdoullah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agr e) a dit :   Lorsque Allah parle en terme de r v lation, Sa voix est entendue par les habitants du ciel  . Cela est  galement rapport  d’apr s le Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui). Abdoullah Ibn Ounays rapporte que le Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) a dit :   Les cr atures seront rassembl es au jour de la r surrection pieds nus et corps enti rement d nud es, puis Il leur proclamera d’une voix qui sera entendue par les plus lointains ainsi que par les plus proches :   Je suis le Souverain Absolu, Je suis le Juge supr me   Hadith rapport  par les imams et cit  par Al Boukhari. Selon certaine tradition, la nuit o  Moise fut effar  de voir le feu, son Seigneur l’appela :   O Moise !   Et Moise de r pondre h tivement se sentant r confort  par la voix :   Je suis tout   Ta disposition, j’entends ta voix, mais je ne vois pas o  tu es. O  es-tu donc ?     Je suis, Lui r pondit-Il, devant toi et derri re toi,   ta droite et   ta gauche  . Moise su alors qu’il s’agit d’un attribut qui n’est propre qu’a Allah et dit :   C’est ainsi que Tu es certes, O mon Seigneur. Mais est-ce ta parole que j’entends ou bien celle de Ton Envoy ?  .   C’est plut t Ma parole, O Moise  , Lui r pondit-Il. Chapitre : Le Coran est la parole d’Allah. Le Coran sublime est la parole d’Allah. Il est le livre d’Allah explicite 

26.  La lumi re de la foi : cours n 26 : Explication de   Le Coran est la parole d’Allah. Le Coran sublime est la parole d’Allah. Il est le livre d’Allah explicite, le lien d’attache solide   Allah, le droit chemin d’Allah et la r v lation  manant du Seigneur des univers. Que l’Esprit fid le est descendu d poser en le cœur du ma tre des Messagers, en langue arabe manifeste, r v l  incr  . Il  mane d’Allah et c’est vers Lui qu’il retournera. Il est constitu  de sourates claires, de versets explicites, de lettres et de mots. 

27.  La lumi re de la foi : cours n 27 : Explication de   Il est constitu  de sourates claires, de versets explicites, de lettres et de mots. Quiconque le r cite correctement aura dix bonnes actions   son actif pour chaque lettre. Il a un d but et une fin, des sections et des parties, il est r cit  par les langues, conserv  dans la m moire, entendu par les oreilles,  crit dans les recueils officiels. Il contient des [versets] univoques et d’autres ambigus, des versets abrog s et abrogeant, des versets traitant de cas sp cifiques et d’autres de port e g n rale, de versets qui ordonnent et d’autres qui interdisent. " Le faux ne l’atteint [d’aucune part], ni par-devant, ni par-derri re : c’est une r v lation  manant d’un Sage, digne de louanges.   [Sourate Les versets d taill s, verset 42]. " Dis : M me si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable   ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, m me s’ils se soutenaient les uns les autres.   [Sourate Le voyage nocturne, verset 88]. 

28.  La lumi re de la foi : cours n 28 : Explication de   C’est ce livre en arabe au sujet duquel : " Ceux qui avaient m cru dirent : Jamais nous ne croirons   ce Coran….   [Sourate Sabaa,verset 31]. Quelqu’un d’autre en a dit : " Ce n’est la que la parole d’un humain   [Sourate Le rev tu d’un manteau, verset 25] et Allah lui r pliqua : " Je vais le br ler dans le Feu intense   [Sourate Le rev tu d’un manteau, verset 26]. D’autres encore disant qu’il s’agissait d’une po sie, Allah leur r pliqua : " Nous ne lui [  Mouhammad] avons pas enseign  la po sie, cela ne lui convient pas non plus. Ceci n’est qu’un rappel et une lecture [Coran] claire.  [Sourate Le Ya-sin, verset 69]. Ainsi donc, Allah a infirm  qu’il s’agit de po sie et affirm  qu’il s’agit de Coran, aucun  tre sens  ne doit  prouver la moindre incertitude que le Coran est bien ce Livre en langue arabe qui est form  de lettres, de mots et de versets. Car sinon personne n’aurait pr tendu que c’ tait de la po sie. . Allah a dit : " Si vous avez un doute sur ce que Nous avons r v l    Notre Serviteur, tachez donc de produire une sourate semblable et appelez vos t moins (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous  tes v ridiques.   [Sourate La Vache, verset 23]. Or, il est inadmissible de les d fier de produire ce qui est pareil   une chose dont on ignore ce que c’est et qui soit insaisissable par la raison. Allah a dit : " Et quand leur sont r cit s Nos versets en toute clart , ceux qui n’esp rent pas notre rencontre disent : Apporte un Coran autre que celui-ci ou bien change-le. Dis : Il ne m’appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m’est r v l . Je crains, si je d sob is   mon Seigneur, le ch timent d’un jour terrible.   [Sourate Jonas, verset 15].  

29.  La lumi re de la foi : cours n 29 : Explication de   Allah prouve dans ce verset que le Coran est l’ensemble des versets que l’on r cite. Allah a dit : " Il consiste plut t en des versets  vidents (pr serv s) dans les poitrines de ceux   qui le savoir a  t  donn . Et seuls les injustes renient Nos versets.   [Sourate L’araign e, verset 49]. Il dit  galement : " Et c’est certainement un Coran noble, dans un livre bien gard .   [Sourate L’ v nement, verset 77-78] apr s avoir jur  de cela. Allah a dit : " K f, H , Y , ‘Ayn, S d " [Sourate Marie, verset 1] et " H , M m. ‘Ayn, S n, Q f " [Sourate La concertation, verset 1] et commence 29 sourates avec des s quences de lettres. Le Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : " Quiconque r cite le Coran correctement aura une r tribution de dix bonnes actions pour chaque lettre prononc e. Celui qui le r cite en commettant des incorrections se verra r tribu  d’une bonne action pour chaque lettre prononc e". Hadith authentique]. Le Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui)  dit aussi : "  R citez le Coran avant que ne vienne un temps o  des gens le r citeront en soignant   la perfection la prononciation de ses lettres, mais sans parvenir   leurs cœurs. Car ils aspireront   en  tre r compens s dans la vie imm diate et non pas dans la vie future"[Hadith authentique rapport  par Abou Daoud].  

30.  La lumi re de la foi : cours n 30 : Explication de   Abou Bakr et Omar –Qu’Allah les agr  s- dirent :   R citer correctement le Coran nous est pr f rable   en m moriser quelques mots  . ‘Ali –qu’Allah l’agr  - a dit :   Quiconque m croit en une lettre du Coran y aura m cru enti rement  . Par ailleurs, les musulmans se sont accord s sur le nombre des sourates, des versets, des mots et des lettres du Coran. Il n’y a aucune divergence entre les musulmans quant au fait que celui qui nie une sourate, un verset, un mot ou une lettre du Coran qui font l’objet de l’accord unanime des musulmans est m cr ant. Or, cela m me est un argument d cisif que le Coran est constitu  de lettres. Chapitre de la vision du Seigneur par les fid les au jour de l’au-del . Les croyants verront Allah dans l’au-del  de fa on oculaire, Lui rendront visite, Lui parleront et Il leur parlera. Allah a dit : " Ce jour la, il y aura des visages resplendissants, qui regarderont leur Seigneur " [Sourate La R surrection, verset 22-23]. Il dit : "Qu’ils prennent garde ! En v rit  ce jour-l  un voile les emp chera de voir leur Seigneur " [Sourate Les Fraudeurs, verset 15]. La privation de voir le Seigneur   cause de Son courroux montre que les fid les le verront gr ce   Son agr ment. Sinon, il n’y aurait pas de diff rence entre les deux cas. Le Proph te (que la pri re et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : " Vous verrez votre Seigneur comme vous voyez cette lune sans que personne ne sera l s  dans son droit de Le voir ". [Hadith authentique rapport  par Al Boukhari et Mouslim]. Dans ce hadith, la comparaison  tablit une ressemblance d’une vision avec une autre et non pas entre les objets respectifs des deux visions. Car Allah n’a ni semblable ni pareil.  

 

      Pour ceux qui souhaitent apprendre le texte en arabe, un lien vers le livre audio est disponible dans la rubrique   sujets li s   en dessous.

 

 

Votre site :

www.islamhouse.com

L’Islam   la port e de tous !
Votre avis nous intéresse