Description résumée

Il faut croire en l’existence du Paradis et de l’Enfer, et que tous deux sont la destination finale des humains et des djinns pour l’éternité. Quant au Paradis, c’est un lieu de félicité que Dieu a préparé pour le croyant pieux, les monothéistes, les valeureux. Ceux qui Lui ont obéi ainsi qu’aux Messagers avec une sincérité envers Dieu et une fidélité à son Messager auront les meilleures demeures. Le Paradis contient différents bienfaits qu’aucun œil n’a pu contempler, qu’aucune oreille n’a pu entendre et qu’aucun esprit humain n’a pu imaginer. Allah dit : « Certes, ceux qui ont cru et accompli des actes pieux, voilà les meilleures des créatures, leur récompense sera auprès de Dieu, les jardins d’Éden sous lesquels coulent des fleuves. Ils y demeureront pour l’éternité, Dieu les agrée et eux L’agréent, voilà pour quiconque craint son Seigneur. » Notre frère bien-aimé Soufiane Abou Ayyoub nous offre une belle description du jardin d’Éden, et explique pour qui il est destiné… D’autres cours de plusieurs précheurs sur ce sujet seront rajoutés in cha Allah.

Détails

Audio en exclusivit  sur votre site :

www.islamhouse.com

L’Islam à la portée de tous !

 

Article li  :

372 me chapitre du livre le Jardin des Vertueux : Ce que Dieu le Très-Haut a préparé au Paradis pour les Croyants

 

 

Dieu le Très-Haut a dit :

 

1. chapitre 15 - versets 45   48 :   les gens pieux sont dans des jardins et des sources. (45) entrez-y en toute paix et sécurité! (46) nous retirâmes ce qu’il y avait comme rancoeur dans leurs poitrines. Ce sont (maintenant) des frères (assis) sur des trônes et se faisant face. (47) nulle fatigue ne les y touche et nul ne les en fera sortir.  

 

2. chapitre 43 - versets 68   73 :     mes esclaves ! Nulle crainte aujourd’hui ne vous accable et nul chagrin ne vous afflige. (68) ceux qui ont cru   nos signes et qui nous étaient entièrement soumis. (69) entrez au paradis ! On vous y procurera à vous et à vos épouses les plus grandes joies. (70) on fait passer devant eux des bols et des coupes en or. il y a là tout ce que l’âme envie et tout ce qui fait jouir les yeux et vous y êtes immortels. (71) tel est le paradis qu’on vous a donné en héritage pour ce que vous faisiez. (72) vous y avez des fruits en abondance dont vous mangez.  

 

3. chapitre 44 - versets 51   57:   les gens pieux sont dans une demeure pleine de sécurité. (51) dans des jardins et des sources. (52) ils portent des v tements de soie fine et de brocart et se font face. (53) oui et nous leur donn mes pour épouses des houris aux beaux yeux. (54) ils y demandent en toute sécurité toutes sortes de fruits. (55) ils n’y go tent pas   la mort sauf   leur premi re mort et ii les a pr serv s du supplice de la fournaise. (56) c’est l  un effet de la g n rosit  de ton seigneur et c’est l  le tr s grand succ s.  

 

4. chapitre 83 - versets 22   28:   oui, ceux qui auront v cu dans l’ob issance de dieu et dans les oeuvres de bien seront certainement dans un lieu de d lices. (22) sur des lits somptueux, ils regardent. (23) tu reconnais sur leurs visages la joie radieuse des d lices. (24) on leur sert   boire un nectar cachet . (25) son cachet est de musc et que ceux qui convoitent ces bienfaits s’empressent donc d’accomplir de bonnes actions. (26) ii se m le   de l’eau de tasn m. (27) une source o  boivent les plus rapproch s (de dieu).  

 

Les versets concernant ce chapitre sont nombreux et notoires.

 

1880. selon j ber (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   les habitants du paradis y mangent et y boivent sans pourtant avoir ni d f cation, ni morve, ni urine. Mais leur manger ne provoque chez eux que des rots ayant le parfum du musc. Dieu leur inspire les formules suivantes comme il leur inspire leur respiration :   soubh nall h   (gloire et puret    dieu) et   all hou akbar   (Dieu est plus grand)  (rapport  par moslem)

 

1881. selon abou hourayra (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   dieu le Tr s-Haut a dit :   j’ai pr par  pour mes esclaves ce que jamais oeil n’a vu, jamais oreille n’a entendu et jamais coeur humain n’a imagin .   lisez, si vous en voulez une preuve, le verset suivant :   aucun  tre cr   ne sait ce qu’on a cach  pour eux comme sources de s r nit  profonde en r compense de ce qu’ils faisaient  . (32/17)(Unanimement reconnu authentique)

 

1882. selon lui aussi, le messager de dieu a dit :   le premier groupe d’hommes qui entreront au paradis auront la splendeur de la pleine lune. Ceux qui, les suivront auront l’ clat de la plus brillante  toile du firmament. Ils n’ont ni urine, ni d f cation, ni salive, ni morve. Leurs peignes seront d’or. Leur sueur aura l’odeur du musc. Leur encens sera le costus (riche racine d’Arabie et de l’Inde qui d gage en br lant un parfum suave et tr s appr ci  en orient). Leurs  pouses seront les houris aux beaux yeux. Ils auront tous l’aspect d’un m me homme,   l’image de leur p re Adam : il s’ lance dans le ciel avec une stature de soixante coud es  . (Unanimement reconnu authentique) dans une autre version d’al boukh ri et moslem :  leur vaisselle y sera d’or, leur sueur de musc. Chacun d’eux aura deux  pouses tellement belles qu’on voit la moelle des os de leurs jambes de derri re la chair. Nul d saccord entre eux et nulle haine. Leurs coeurs seront comme celui d’un seul homme. Ils ne font que r p ter  soubh nall h  (gloire et puret    dieu) au d but du jour et   sa fin. 

 

1883. selon al moughyra ibn chou’ba (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   mo se demanda   son seigneur :   comment sera celui qui occupera le plus bas degr  du paradis ?   il dit :   c’est un homme qui viendra apr s que tous les gens du paradis y auront  t  introduits. Dieu lui dit :   entre au paradis  . Il dit :   seigneur ! Comment est-ce que j’y entre alors que les gens ont d j  occup  leurs places et re u les biens qu’on leur y avait pr par s ?   on lui dit :   serais-tu satisfait d’avoir un royaume  gal   celui de l’un des rois du bas-monde?  il dit :   seigneur ! J’accepte  . Il dit :   tu as cela ainsi qu’un autre pareil et un troisi me et un quatri me...  il dit au cinqui me :   seigneur ! J’accepte  . Il dit :   tu as tout cela et dix fois plus encore. tu as aussi tout ce que ton  me d sire et tout ce qui fait le d lice de tes yeux  . il dit :   seigneur ! J’accepte  . Mo se dit :   seigneur ! Comment sera alors celui qui aura la plus haute position ?   il dit :   ceux-l  sont ceux que j’ai voulus pour moi-m me. J’ai plant  de ma propre Main l’arbre des honneurs qu’ils recevront et j’ai plac  sur lui un cachet. Ainsi, nul oeil ne le voit, nulle oreille n’en entend parler et nul coeur d’humain ne se l’imagine . (rapport  par moslem)

 

1884. selon ibn mas’ d (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   je sais certainement quel est le dernier des gens de l’enfer qui en sortira (ou le dernier de gens destin s au paradis   entrer au paradis): c’est un homme qui sortira du feu en tra nant   quatre pattes. Dieu glorifi  et honor  lui dit :   vas et entre au paradis ! . il ira jusqu’au paradis, mais se l’imaginera d j  plein. Il reviendra alors sur ses pas et dit:   seigneur ! Je l’ai d j  trouv  plein  . Dieu glorifi  et honor  lui dit :   va et entre au paradis ! Tu y as pour toi un domaine  gal   tout le bas-monde et dix fois plus encore  . Il dit :   te moques-tu de moi ou ris-tu de moi alors que tu es le Roi ?   le narrateur dit:  j’ai vu   ce moment le messager de dieu rire jusqu’  d couvrir ses molaires et il disait :   il s’agissait l  de l’habitant du paradis qui en occupera la plus basse place  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1885. selon abou musa (que dieu l’agr e), le proph te a dit:  il y a certainement pour le croyant dans le paradis une tente creus e dans une seule perle. Elle s’ l ve dans le ciel   une hauteur de soixante lieues. Le croyant y a aussi des  pouses qu’il visite successivement sans qu’elles se voient les unes les autres  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1886. selon abou sa’id al khoudri (que dieu l’agr e), le proph te a dit:  il y a au paradis un arbre sous lequel (ou   l’ombre duquel) le cavalier (mont  sur un cheval de race, rapide et d graiss  pour la course) court durant cent ans sans arriver   sa fin.  (Unanimement reconnu authentique)

 

1887. selon lui encore, le proph te a dit:  les habitants du paradis verront certainement les habitants des palais qui sont au-dessus d’eux comme vous voyez actuellement les  toiles les plus lumineuses perdues dans le ciel profond   l’est ou   l’ouest, et ce   cause de la sup riorit  des degr s qu’occupent les uns par rapport aux autres  . Ils dirent :     messager de dieu ! Est-ce que ces hautes demeures sont celles des proph tes et que nul autre qu’eux ne pourra atteindre ?   il dit :   pas du tout, par celui qui tient mon  me dans sa main, ce sont plut t des hommes qui ont cru en dieu et accord  foi aux messagers  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1888. selon abou hourayra (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   un espace du paradis  gal   la moiti  de la corde d’un arc est certainement meilleure que toute l’ tendue sur laquelle le soleil se l ve ou se couche  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1889. selon anas (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   il y a au paradis un march  o  les gens viennent le vendredi. A ce moment souffle un vent du nord qui jette une poussi re sur leurs visages et leurs v tements. Leur beaut  en devient plus resplendissante. Ils retournent alors aupr s de leurs  pouses et les trouvent, elles aussi, plus belles et plus resplendissantes. Leurs  pouses leur disent :   par dieu, vous  tes devenus plus beaux et plus resplendissants  . Et ils leur disent :   vous aussi, par dieu, vous  tes devenues plus belles et plus resplendissantes  . (Rapport  par moslem)

 

1890. selon sahl ibn sa’d (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit:  certes les habitants du paradis verront les palais qui sont au-dessus d’eux comme vous voyez maintenant les astres au firmament  . (Unanimement reconnu authentique)

1891. sahl rapporte encore :  j’ai assist    l’une des r unions du proph te o  il a d crit le paradis. A la fin de sa description, il dit :   il y a au paradis ce que nul oeil n’a vu, nulle oreille n’a entendu et nul coeur d’humain n’a imagin頻. Puis il r cita ces deux versets du chapitre 32 :   leurs c t s fuient les lits. Ils invoquent leur seigneur par crainte et par convoitise et d pensent de ce que nous leur avons octroy . (16) aucun  tre cr   ne sait ce qu’on a cach  pour eux comme sources de s r nit  profonde en r compense de ce qu’ils faisaient.   (Rapport  par al boukh ri)

 

1892. selon abou sa’id (que dieu l’agr e) et abou hourayra (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   quand les gens du paradis entrent au paradis, un h raut lance un appel :   il vous appartient d sormais de vivre et de ne jamais plus mourir. Il vous appartient d sormais d’ tre en bonne sant  et de ne plus tomber malades. Il vous appartient d sormais d’ tre jeunes et de ne jamais plus vieillir. Il vous appartient d sormais de jouir et de n’ tre jamais plus mis rables  . (Rapport  par moslem)

 

1893. selon abou hourayra (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   l’homme qui occupe le degr  le plus bas du paradis est un homme   qui dieu dit :   exprime un voeu   et il exprime un voeu suivi d’autres voeux. Dieu lui dit :   as-tu exprim  tous tes voeux ?   il dit :   oui  . Dieu lui dit:  tu as tout ce que tu as d sir  et autant que lui en plus  . (rapport  par moslem)

 

1894. selon abou sa’id al khoudri (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   dieu glorifi  et honor  dira aux gens du paradis :     gens du paradis !  ils disent :  a tes ordres,   ton service et le bien est entre tes mains  . Il dit :    tes-vous satisfaits ?   ils disent :   comment peut-il en  tre autrement quand tu nous as donn  ce que tu n’a jamais donn  auparavant   aucune de tes autres cr atures ?  il leur dit:  voulez-vous que je vous donne encore mieux que tout cela ?   ils disent :  qu’y a-t-il de meilleur que cela ?   il dit :   je vous couvre de ma pleine satisfaction et je ne me f cherai alors plus jamais contre vous  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1895. jarir ibn ’abdull h (que dieu l’agr e) rapporte:   nous nous trouvions aupr s du messager de dieu. Il leva les yeux vers la lune alors qu’elle  tait   son plein quartier. Il dit:  vous verrez votre seigneur de vos yeux comme vous voyez maintenant cette lune. Personne ne pourra vous usurper votre droit de le voir  . (Unanimement reconnu authentique)

 

1896. selon souhayb (que dieu l’agr e), le messager de dieu a dit :   une fois que les gens du paradis y seront entr s. Dieu b ni par lui-m me et exalt  dira :   voulez-vous encore quelque chose ?  ils disent :   ne nous as-tu pas blanchi nos visages ? Ne nous as-tu pas introduits au paradis et sauv s de l’enfer ?   il soul ve alors le voile et voil  qu’ils n’ont jamais rien re u de plus cher que la vue de leur seigneur  . (Rapport  par moslem)

Traduit par Dr. Saleh Kechrid

Revu par Abu Hamza Al-Germ ny

 

Votre avis nous intéresse