Description résumée

Après avoir goûté à la douce saveur de la dévotion durant le ramadan, il ne convient pas au musulman une fois le mois terminé de ruiner ce plaisir en sombrant dans les péchés au goût amer. Il ne convient pas non plus dès le début du mois de chawwâl et de tous les mois à venir de donner au diable que l’on a dompté un mois durant, l’occasion de se réjouir. Il n’est pas du comportement du musulman scrupuleux de faire ses adieux aux bonnes actions après avoir terminé son mois de jeûne. Il doit surtout savoir que le Dieu auquel il se soumet durant ce mois et durant tous les autres mois est le Vivant qui ne meurt pas et le Qayyûm qui ne dort pas. Écoutez cette belle exhortation de notre frère Soufiane.

Détails

Inédit sur votre site :
 

www.islamhouse.com

 

L’islam à la portée de tous !

Votre avis nous intéresse