Description résumée

D’après Abou `Othmaan An-Nahdi, Handhala Al-Ossaydi qui comptait parmi les secrétaires du Messager d’Allah, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, a dit : «Je rencontrai Abou Bakr qui me demanda : - ‘Comment vas-tu, Handhala ?’ ‘Handhala est devenu hypocrite’, répondis-je. ‘Subhaan Allah (Gloire à Allah)! Que dis-tu?’ ‘Quand nous nous trouvons auprès du Messager d’Allah’, expliqua Handhala, ‘il nous incite à penser au Paradis et à l’Enfer, comme si nous les voyions de nos propres yeux. Mais dès que nous sortons de chez lui, voilà que nous en sommes distraits par nos femmes, nos enfants et nos affaires. Nous oublions ainsi beaucoup. ‘Par Allah, nous ressentons tous deux la même chose’. Puis nous partîmes, Abou Bakr et moi, jusqu’à ce que nous entrions chez le Messager d’Allah. Je dis : ‘Ô Messager d’Allah! Handhala est devenu hypocrite’. ‘Pourquoi?’, demanda le Prophète. ‘Quand nous sommes chez toi, tu nous incites à penser à l’Enfer et au Paradis comme si nous les voyions de nos propres yeux et dès que nous sortons de chez toi, voilà que nous sommes distraits par nos femmes, nos enfants et nos affaires. Nous oublions ainsi beaucoup!’ Le Messager d’Allah dit alors : ‘Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, si vous saviez rester dans l’état où vous vous trouvez chez moi et dans l’évocation continue d’Allah, les Anges vous serreraient les mains sur vos lits et quand vous marchez dans la rue. Mais, ô Handhala, un moment pour l’au-delà et un moment pour les choses de ce bas monde » (et il répéta cela trois fois). (Mouslim)

Votre avis nous intéresse