Les fondements de la foi

Auteur : Mohammed ibn Abdel Wahhab

Traduction:

Description résumée

Les fondements de la foi

Download

Détails

 Les fondements de la foi

Rédaction : L'imam, le rénovateur, Cheikh Al IslâmMuhammad Ibn 'Abd Al Wahhâb [At-Tamîmî]Qu'Allah, Élevé soit-Il, lui fasse miséricorde.

 Chapitre : La connaissance d'Allah, Élevé et Exalté soit-Il, et la foi en Lui.

1- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Allah, Élevé soit-Il, a dit : " Je suis Celui qui Se passe le plus d’associé. Quiconque accomplit une œuvre dans laquelle Il M’associe quoique ce soit, alors Je l’abandonne ainsi que son associé (ou son association). "

Rapporté par Muslim.

2- D'après Abû Mûsâ (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) s'est levé parmi nous et a dit cinq paroles :

" Certes, Allah - Élevé soit-Il - ne dort pas et Il ne Lui convient pas de dormir ; Il abaisse la part et l'élève ; Il élève vers Lui l’œuvre de la nuit avant l’œuvre du jour et l’œuvre du jour avant l’œuvre de la nuit. Son voile est la lumière et s'Il le retirait, alors les rais [de la splendeur] de Son visage consumerait Sa création jusque là où porte Son regard. " [32]

Rapporté par Muslim.

D'Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui] qui a dit :

" La [main] Droite d'Allah est pleine [37] ; elle n'est pas affectée [38] par la dépense continue nuit jour. Avez-vous vu ce qu'Il a dépensé depuis qu'Il a créé les cieux et la Terre ? En effet, cela n'a pas affecté ce qu'il y a dans sa [main] Droite. Et l'équité est dans Son autre main par laquelle Il élève et abaisse [les gens]. "

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim

D'après Abû Dharr (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a vu deux brebis se battre à coups de cornes, alors il a dit : " Est-ce que tu sais pourquoi elles se battent à coups de cornes, ô Abû Dharr ? " J'ai répondu : " Non. " Il a dit : " Mais Allah le sait et Il jugera entre elles. " [39]Rapporté par Aḥmad.

5- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), lorsque le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) récita ce verset : {Certes, Allah vous ordonne de vous acquitter des dépôts aux ayants-droits.} [42] jusqu'à Sa parole : {Certes, Allah est Oyant et Clairvoyant.} [43] [Les femmes : 58]. Et il a mis ses index sur ses oreilles et ses yeux.

Rapporté par Abû Dâwud, Ibn Hibbân et Ibn Abî Hâtim.

6- D'après Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée tous les deux), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Les clés de l'Invisible sont au nombre de cinq ; nulles ne les connaît excepté Allah : personne ne connaît ce qu'il y aura demain excepté Allah ; personne ne connaît ce que recèle les matrices excepté Allah ; personne ne connaît quand la pluie tombera excepté Allah ; aucune âme ne sait dans quelle terre elle mourra excepté Allah ; et personne ne connaît quand l'Heure viendra excepté Allah, Béni et Élevé soit-Il. " [52]

Ḥadith rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

7- D'après Anas Ibn Mâlik (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, Allah est plus heureux du repentir de Son serviteur lorsque celui-ci se repent à Lui que l’un d’entre dont la monture s’échappe, emportant avec elle sa nourriture et sa boisson alors qu’il se trouve dans une terre désertique. Désespérant alors de la retrouver, il finit par s’allonger à l’ombre d’un arbre en ayant perdu tout espoir de la retrouver. Et pendant qu’il se tient ainsi, voilà sa monture qui se présente devant lui. Alors, il la saisit par son mors, puis s’exclame, fou de joie : " Ô Allah ! Tu es mon serviteur et je suis Ton seigneur ! " Il s’est trompé à cause de l’intensité de sa joie. " [53]

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

D'après Abû Mûsâ (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, Allah étend Sa Main la nuit pour accueillir le repentir du pécheur de la journée ; et Il étend Sa Main le jour pour accueillir le repentir du pécheur de la nuit. Et ceci dure jusqu'à ce que le soleil se lève de son couchant. "

Rapporté par Muslim.

Tous les deux [c'est-à-dire : Al Bukhârî et Muslim] rapportent d'après 'Umar (qu'Allah l'agrée) qu'il a dit :On amena au Messager d’Allah (paix et salut sur lui) des captifs de Hawâzin. Parmi eux se trouvait une femme qui cherchait son enfant. Aussitôt qu’elle le trouva parmi les captifs, elle le prit, le serra contre son ventre et l'allaita. Alors, le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) [nous] a dit : " Pensez-vous que cette femme jetterait son enfant dans le Feu ? " Nous répondîmes : " Non, par Allah ! " Alors, le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit : " Certes, Allah est plus Miséricordieux envers Ses serviteurs que ne l'est cette mère envers son enfant ! " [55]

10- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Lorsqu’Allah créa la création, Il écrivit dans un livre qui se trouve auprès de Lui, au-dessus du Trône : « Certes, Ma miséricorde l’emporte sur Ma colère. »

Rapporté par Al Bûkhârî.

11- Tous les deux [c'est-à-dire : Al Bukhârî et Muslim] rapportent d'après lui que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Allah a réparti (littéralement : établi) la miséricorde en cent parties. Il en a conservé quatre-vingt-dix-neuf auprès de Lui et en a fait descendre une seule sur la Terre. Et parmi cette partie, il y a le fait que les créatures font preuve de miséricorde les unes envers les autres, de sorte que la bête soulève sa patte de peur d'écraser son petit. " [59]

12- Et il y a la même signification chez Muslim d'après le hadith de Salmân et dans lequel se trouve :

" Chaque miséricorde coïncide avec ce qu'il y a entre le ciel et la terre " [62] et il s'y trouve " Et le Jour de la Résurrection, Il les complétera avec cette miséricorde. " [63]

13- D'après Anas (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, lorsque le mécréant accomplit une bonne action, il en est récompensé par quelque nourriture d'ici-bas. Quant au croyant, Allah lui réserve ses bonnes actions pour l’au-delà et Il lui accorde quelque subsistance ici-bas pour son obéissance. " [64]

Rapporté par Muslim.

14- D'après lui, d'une manière remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Certes, Allah est satisfait du serviteur qui Le loue lorsqu'il mange une nourriture ou qui Le loue lorsqu'il boit une boisson. "

15- D'après Abû Dharr (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Le ciel a gémi et il a le droit de gémir ; il n’y a pas l’espace de quatre doigts sans que ne s’y trouve un ange prosterné devant Allah, Élevé soit-Il. Par Allah ! Si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et vous pleureriez beaucoup. Vous ne jouiriez plus de vos femmes dans vos lits et vous sortiriez dans les sentiers, implorant humblement Allah, Élevé soit-Il. " [67]

Rapporté par Tirmidhî qui a dit : " Hadith bon. "

Sa parole : " Si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et vous pleureriez beaucoup. " [68] Ceci est dans les deux recueils authentiques [69], d'après le hadith de Anas.

16- Et chez Muslim, d'après Jundub (qu'Allah l'agrée) d'une manière remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Un homme a dit : Par Allah ! Allah ne pardonnera jamais à untel. " Alors, Allah - Élevé et Exalté soit-Il - a dit : " Qui donc se permet de jurer sur Moi que Je ne pardonnerai jamais à untel ? Certes, J'ai pardonné à ce dernier et J'ai annulé ton œuvre. " [70]

17- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui] qui a dit :

" Si le croyant savait ce qu’il y a auprès d’Allah comme châtiment, personne n’espérerait Son Paradis. Et si le mécréant savait ce qu’il y a auprès d’Allah comme miséricorde, personne ne désespérerait de son Paradis. "

18- Et chez Bukhârî, d'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Le Paradis est plus près de l'un de vous que le lacet de sa chaussure et il en est de même de l'Enfer. " [72]

19- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) qui a dit :

" Certes, une femme qui était une prostituée vit lors d'une chaude journée un chien qui tournait autour d'un puits, sa langue pendante, il haletait à cause de la soif. Alors, elle ôta sa chaussure, [la remplit d'eau] et elle abreuva le chien. Grâce à cela, Allah lui pardonna. " [75]

20- " Une femme est entrée en Enfer pour une chatte qu'elle avait emprisonnée. Elle ne l'a pas nourrie ni elle ne l'a laissée aller afin qu'elle mange les bêtes de la terre. " [76].

Az-Zuhrî [77] a dit : " Afin que personne ne se repose ni ne désespère. "

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

21- Et d'après lui, remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Notre Seigneur s'est étonné de gens qui seront conduits [79] vers le Paradis en ayant des chaînes. " [80]Rapporté par Ahmad et Al Bukhârî.22- D'après Abû Mûsâ Al Ach'arî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Personne n'est plus patient qu'Allah sur le tort qu'Il entend ; Ils Lui attribuent un enfant et ensuite Il les délivre et pourvoit à leur subsistance. " [81]

Rapporté par Al Bukhârî.

23- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, lorsqu'Allah - Béni et Élevé soit-Il - aime un serviteur, Il proclame : " Ô Jibrîl ! Certes, Allah aime untel, alors aime-le ! " Alors, Jibrîl l'aime, ensuite celui-ci proclame dans le ciel : " Certes, Allah aime untel, alors aimez-le ! " Alors, les habitants du ciel l'aiment et on lui octroie l'acceptation [auprès des personnes] ici-bas. " [82]

24- D'après Jarîr Ibn 'AbdiLlah Al Bajalî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Nous étions assis auprès du Prophète (paix et salut sur lui) lorsqu'il regarda la lune par une nuit de pleine lune. Il a dit :

" Certes, vous verrez votre Seigneur comme vous voyez cette lune. Ne vous désolidarisez donc pas de Sa vision. Ainsi, si vous pouvez ne pas manquer la prière avant le lever du soleil et avant son coucher, alors faites-le ! " [84]Ensuite, il récita : {Et glorifie par la louange ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher.} [85][Tâ-Hâ : 130].

Rapporté par " le Groupe " (" Al Jamâ'ah ") [c'est à dire : Al Bukhârî, Muslim, Abû Dâwud, At-Tirmidhî, An-Nassâî et Ibn Mâjah].

D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, Allah - Béni et Elevé soit-Il - a dit : " Quiconque s’en prend à l’un de Mes alliés, alors Je lui déclare la guerre ! Mon serviteur ne se rapproche pas de Moi par une chose que J’aime plus que lorsqu’il accomplit ce que Je lui ai imposé ; et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi au moyen des œuvres surérogatoires, jusqu’à ce que Je l’aime. Et lorsque Je l’aime, Je suis l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main par laquelle il prend et le pied par lequel il marche. S’il Me demande quelque chose, Je le lui donne et s’il cherche refuge auprès de Moi, Je lui accorde refuge. Rien de ce que Je souhaite faire ne Me fait autant hésiter que de prendre l’âme de Mon serviteur croyant. En effet, ce dernier répugne à mourir, et Moi, Je répugne à lui faire du mal ! Pourtant, il doit ainsi en être. " [87].

Rapporté par Al Bûkhârî.

D'après lui, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Notre Seigneur, Béni et Exalté soit-Il, descend chaque nuit au ciel le plus bas, au moment où il ne reste que le dernier tiers de la nuit. Il dit : " Qui M'invoque que Je l'exauce ? Qui Me demande que Je lui donne ? Qui implore Mon pardon que Je lui pardonne ? "

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

27- D'après Abû Mûsâ Al Ach'arî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Il y a deux jardins dont les récipients et leur contenu sont en or, et deux jardins dont les récipients et leur contenu sont en argent. Entre les gens et la vue de leur Seigneur, il n’y a que le voile de l’orgueil sur Son Visage, dans le jardin d’Éden. " [89].

Rapporté par Al Bûkhârî.

 Chapitre : La parole d'Allah, Élevé soit-Il : {Lorsqu'ensuite la frayeur se sera éloignée de leurs cœurs, ils demanderont : " Qu'a dit votre Seigneur ? " Ils répondront : " La Vérité, et Il Le Sublime, le Grand.} [94] [Saba' : 23].

28- D'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Un homme parmi les Compagnons du Prophète (paix et salut sur lui) et issu des Ansârs m'a raconté qu'un jour pendant qu'ils étaient assis avec le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) au cours d'une nuit, une étoile filante passa et illumina le ciel, alors il a dit :" Que disiez-vous, auparavant, lorsqu'une telle chose se produisait ? "Ils répondirent : " Nous disions : En cette nuit, un grand homme est né ou un grand homme est mort. "Alors, il a dit :" Certes, cette étoile filante ne s'abat pas en raison de la mort ou la vie de quelqu'un mais lorsque notre Seigneur - Exalté et Magnifié soit-Il - décrète une affaire, alors les (anges) porteurs du Trône glorifient Allah jusqu'à ce que même les habitants du ciel, ceux qui sont en-dessous d'eux Le glorifient et jusqu'à ce que cela atteigne les habitants du ciel de ce bas monde. Alors, ceux qui sont juste en-dessous des porteurs du Trône [leur] demandent : " Qu'a dit votre Seigneur ? " Alors, ils les informent de ce qu'Il a dit. Ensuite, les habitants des cieux s'enquièrent mutuellement les uns les autres de ce qui a été dit jusqu'à ce que l'information atteigne les habitants du ciel de ce bas monde. Et durant cela, les djinns subtilisent ce qu'ils peuvent entendre et ils les transmettent à leurs alliés. Ainsi, ce que les anges ramènent tel quel, alors c'est la vérité mais les djinns y insèrent des mensonges et rajoutent. " [95] [96].

Rapporté par Muslim, At-Tirmidhî et An-Nassâ'î.

29- Et d'après An-Nawwâs Ibn Sam'ân (qu'Alla l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Lorsqu’Allah souhaite révéler une chose, Il la prononce la révélation alors les cieux se mettent à trembler fortement - ou il a dit : à frémir - par crainte d’Allah, Élevé et Exalté soit-Il. Lorsque les habitants des cieux entendent cela, ils s’effondrent - ou il a dit : se jettent - en prosternation devant Allah. Le premier à relever la tête est Gabriel (paix sur lui), alors Allah lui révèle ce qu’Il souhaite révéler. Ensuite, Gabriel passe par les anges, et à chaque ciel, les anges de ce ciel lui demandent : " Qu’a dit notre Seigneur, ô Gabriel ? " Alors, Gabriel leur répond : " La vérité, et Il est Le Très-Haut, Le Grand. Puis, [à leur tour], ils répètent exactement ce que Gabriel leur a dit. Enfin, Gabriel finit par aller là où Allah, Élevé et Exalté soit-Il, lui a ordonné [d’aller] avec la Révélation. " [98].

Rapporté par Ibn Jarîr, Ibn Khuzaymah, At-Tabarânî et Ibn Abî Hâtim dont l'expression lui appartient.

 Chapitre : La parole d'Allah, Élevé soit-Il : {Et ils (c'est-à-dire : les hommes) n'ont pas estimé Allah à Sa juste valeur. Pourtant, le Jour de la Résurrection, Il ne fera qu’une seule poignée de la Terre tout entière tandis que les cieux seront ployés dans Sa Main Droite. Gloire à Lui ! Il est bien au-dessus de tout ce qu’ils Lui associent !} [99] [les Groupes : 67]

30- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire :

" Allah saisira la Terre et ploiera le ciel de Sa Main droite, ensuite il dira : " Je suis le Roi ! " Où sont les rois de la Terre ? " [100] Rapporté par Al Bukhârî.

31- D'après Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée tous les deux), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Certes, le Jour de la Résurrection, Allah saisira les terres et les cieux seront dans Sa Main droite, ensuite Il dira : Je suis le Roi ! [101].32- Et dans une [autre] version de lui : " Un jour, alors qu'il était sur le minbar, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) récita ce verset :{Et ils [c'est-à-dire : les hommes] n'ont pas estimé Allah à Sa juste valeur. Pourtant, le Jour de la Résurrection, Il ne fera qu’une seule poignée de la Terre tout entière tandis que les cieux seront ployés dans Sa [Main] Droite. Gloire à Lui ! Il est bien au-dessus de tout ce qu’ils Lui associent !} [102]Et le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dit en faisant ainsi de sa main - il la bouge, la tourne et la retourne - : " Le Seigneur se glorifie Lui-même [en disant] : Je suis le Dominant, Je suis l'Orgueilleux, Je suis le Puissant, Je suis le Noble. " Alors, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) vibra jusqu'à ce que nous avons dit : Il va tomber du minbar. "

Rapporté par Aḥmad.

33- Rapporté par Muslim, d'après 'UbayduLlah Ibn Muqsim qui a regardé vers 'AbdaLlah Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée tous les deux) la manière dont il racontait d'après le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) qui a dit :

Allah prendra Ses cieux et Ses terres avec Sa Main [droite] puis il les saisira tous les deux et alors il dira : " Je suis le Souverain. " Il serrera Ses doigts et les étendra, et Il dira : " Je suis le Souverain. " Jusqu'à ce que j'ai vu le minbar bouger de sa partie la plus basse et que je me suis dit : " Le minbar va faire tomber le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) !? " [103].

34- Dans les deux recueils authentiques (As-Sahîhayn), d'après 'Imrân Ibn Hussayn (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Acceptez la bonne nouvelle, ô Banî Tamîm ! "

Ils répondirent : " Assurément, tu nous as déjà annoncé la bonne nouvelle et tu nous as donné. "

Il continua : " Acceptez la bonne nouvelle, ô Gens du Yémen ! "

Ils répondirent : " Assurément, nous l'avons déjà accepté, alors informe-nous du début de cette affaire. "

Il a dit : " Allah était là avant toute chose, Son Trône était sur l'eau et Il a écrit dans la Tablette Préservée (Al-Lawh Al Mahfûz) la mention de chaque chose. "

Il a dit : " Un signe m'est venu ", alors il a dit : " Ô 'Imrân ! Libère ta chamelle de ses brides. "

Il a dit : " Alors, je suis sorti sur ses traces et je ne savais pas ce qu'il y avait après moi. " [104]

35- D'après Jubayr Ibn Muhammad Ibn Jubayr Ibn Mut'im, d'après son père, d'après son grand-père qui a dit :" Un bédouin est venu au Messager d'Allah (paix et salut sur lui) et a dit : " Ô Messager d'Allah ! Les gens sont exténués, les familles sont perdues, les biens ont été anéantis et les troupeaux ont été détruits. Demande-donc à ton Seigneur de nous faire tomber la pluie car à travers toi nous demandons ton intercession auprès d'Allah et par Allah en ta faveur. "

Alors, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Malheur à toi ! Sais-tu ce que tu dis ? " Le Messager d'Allah glorifia Allah et ne cessa de glorifier jusqu'à ce que l'on sache cela aux visages de ses Compagnons. Ensuite, il a dit : " Malheur à toi ! On ne demande pas à Allah d'intercéder auprès de quiconque de Sa création. L'affaire d'Allah est bien plus immense et majestueuse que cela. Malheur à toi ! Sais-tu qui est Allah ? Certes, Son Trône est sur les cieux comme ceci - et avec ses doigts il fit comme le dôme sur lui - [...]. " [113]

Rapporté par Ahmad et Abû Dâwud.

36- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Allah, Élevé et Exalté soit-Il, a dit : " Le fils d’Adam m’a démenti alors qu’il n’en avait pas le droit. Et il m’a insulté alors qu’il n’en avait pas le droit. Quant au fait qu'il m'ait démenti, il a dit : " Allah ne me fera pas revenir de la même manière qu’Il m’a créé ! " Pourtant, le créer ne M’est pas plus difficile que de le faire revenir. Et quant au fait qu’il m'ait insulté, il a dit : " Allah s’est attribué un enfant ! " Pourtant, Je suis l’Unique, le Parfait ! Celui qui n'a pas enfanté et n'a pas été enfanté et dont nul ne M’est équivalent. " [114].

37- Et dans une [autre] version, d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux lui) :

" Quant à son insulte à mon égard, c'est sa parole que J'ai un enfant ! Gloire à Moi que Je prenne une compagne ou que J'aie un enfant. " [115].

Rapporté par Al Bukhârî.

38- Chez eux deux [c'est-à-dire : Al Bukhârî et Muslim] D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

Allah, Élevé soit-Il, a dit : " Le fils d'Adam Me cause du tort. Il insulte le temps ; or, ]e suis le temps : Je fais se succéder la nuit et le jour. " [117].

 Chapitre : La foi au destin.

La parole d'Allah, Élevé soit-Il :Certes, ceux à qui étaient déjà promise la plus belle récompense, voilà ceux qui en seront tenus éloignés.}[Les prophètes : 101].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Et l'Ordre d'Allah est un décret inéluctable.} [119][Les coalisés : 38]Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Et pourtant Allah vous a créés et ce que vous oeuvrez.} [120][Les rangés : 96].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Nous avons créé toute chose selon un décret prédéterminé} [121][La lune : 49].

39- Et dans le recueil authentique de Muslim, d'après 'AbduLlah Ibn 'Amrû Ibn Al 'Âs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : Le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, cinquante mille ans à l'avance, Allah a déterminé les quantités décrétées des créatures avant de créer les cieux et la Terre, et Son Trône était sur l'eau. " [122].

40- D'après 'Alî Ibn Tâlib (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Il n'y en a pas un parmi vous qui n'a son siège en Enfer et son siège au Paradis qui lui soit écrit. " Ils [c'est-à-dire : les Compagnons] demandèrent : " Ô Messager d'Allah ! Ne devons-nous donc pas nous reposer sur notre livre et délaisser l’œuvre !? " Il répondit :

" Œuvrez ! En effet, chacun est prédisposé (littéralement : facilité) vers ce pour quoi il a été créé. Quant à quiconque fait partie des bienheureux, alors il sera facilité vers les œuvres des bienheureux ; quant à quiconque fait partie des malheureux, alors il sera facilité vers les œuvres des malheureux. Ensuite, il a lu :{Quant à quiconque donne et craint [Allah], et déclare véridique la plus belle récompense, alors Nous lui faciliterons la voie vers la facilité.} [134][La nuit : 5 à 7]Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.41- D'après Muslim Ibn Yassâr Al Juhanî qui a dit : " 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allah l'agrée) a été interrogé concernant ce verset :{Et lorsque ton Seigneur tira (littéralement : prit) une descendance des lombes des fils d'Adam et de leur descendance...} [137][Al A'râf : 172]Alors, 'Umar (qu'Allah l'agrée) a dit : " J'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) être interrogé concernant cela, alors il a dit :

" Certes, Allah a créé Adam ensuite Il a essuyé son dos de Sa Main droite et Il en a extrait sa descendance. Alors, Il a dit :

" J'ai créé ceux-ci pour le Paradis et ils œuvrent selon les œuvres des gens du Paradis. " Ensuite, Il essuya son dos et en sortit une descendance. Alors, Il a dit : " J'ai créé ceux-là pour l'Enfer et ils œuvrent selon les œuvres des gens de l'Enfer. " Alors, un homme a demandé : " Ô Messager d'Allah ! Alors à quoi bon œuvrer ? "

Il [lui] a répondu : " Certes, lorsqu'Allah a créé le serviteur pour le Paradis, alors Il l'utilise afin qu'il accomplisse les œuvres des gens du Paradis jusqu'à ce qu'il meure sur une des œuvres des gens du Paradis et alors Il le fait entrer au Paradis ; et lorsqu'Il a créé le serviteur pour l'Enfer, alors Il l'utilise afin qu'il accomplisse les œuvres des gens de l'Enfer jusqu'à ce qu'il meure sur une des œuvres des gens de l'Enfer et alors Il le fait en entrer en Enfer. "

Rapporté par Mâlik et Al Hâkim qui a dit : " Selon les conditions de Muslim. "

Et rapporté par Abû Dâwud sous une autre optique d'après Muslim Ibn Yassâr, d'après Nu'aïm Ibn Rabi'ah, d'après 'Umar.

42- Ishâq Ibn Râhawayh a dit : Baqiyyah Ibn Al Walîd nous a raconté : Az-Zabîdî Muhammad Ibn Al Walîd m'a informé, d'après Râchid Ibn Sa'd, d'après 'Abd Ar-Rahman Ibn Abî Qatâdah, d'après son père, d'après Hichâm Ibn Hakîm Ibn Hizâm : un homme demanda : " Ô Messager d'Allah ! Les œuvres doivent-elles être engagées ou la Prédestinée est-elle déjà achevée ? " Alors, il a répondu :

" Certes, lorsqu'Allah a extrait la descendance d'Adam de son dos, Il les a fait témoigner contre eux-mêmes, ensuite Il les a fait défiler dans Sa paume et alors Il a dit : " Ceux-ci sont pour le Paradis et ceux-là sont pour l'Enfer. Concernant les gens du Paradis, ils ont été facilités en vue d'accomplir les œuvres des gens du Paradis et concernant les gens de l'Enfer, ils ont été facilités en vue d'accomplir les œuvres des gens de l'Enfer. "

43- D'après AbdaLlah Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) nous a raconté et il est le véridique et déclaré véridique [par les gens] :

" Certes, la création de chacun d’entre vous dans le ventre de sa mère s’accomplit d’abord sous forme de semence durant quarante jours ; ensuite, sous forme d'adhérence durant une période similaire ; puis, sous forme de morceau de chair mâché durant une période similaire ; ensuite, un ange lui est envoyé qui reçoit l’ordre d’écrire quatre choses : l’œuvre du serviteur, son délai [de vie], sa subsistance et son état final : malheureux ou bienheureux. Ensuite, il lui insuffle l'âme. Par Celui en dehors duquel il n’y a aucune divinité [digne d'adoration] autre que Lui ! L’un d'entre vous accomplit les œuvres des gens du Paradis jusqu'à ce qu’il ne reste plus qu'une coudée entre lui et le Paradis, alors il est devancé par le Destin (littéralement : l’Écriture) et là il accomplit les œuvres des gens de l’Enfer et il y entre. Et l’un d'entre vous accomplit les œuvres des gens de l’Enfer jusqu'à ce qu’il ne reste plus qu’une coudée entre lui et l’Enfer, alors il est devancé par le Destin et là il accomplit les œuvres des gens du Paradis et il y entre. " [138]

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

44- D'après Hudhayfah Ibn Ussayd (qu'Allah l'agrée) qui parvient au Prophète (paix et salut sur lui) qui a dit :

" L'ange entre au moment [de l'étape] de la semence après que celle-ci se fixe dans l'utérus après quarante ou quarante cinq nuits, et alors il demande : " Ô Seigneur ! Malheureux ou bienheureux ? " Et tous les deux écrivent. Ensuite, il demande : " Ô Seigneur ! Garçon ou fille ? " Et tous les deux écrivent. Puis, il écrit ses œuvres, ses traces, son délai [de vie] et sa subsistance. Enfin, on ploie les feuillets et on n'y ajoute ni on diminue plus rien. " [141] Rapporté par Muslim.

45- Et dans : " Sahîh Muslim ", d'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit :

On a appelé le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) pour assister aux funérailles d'un enfant parmi les Ansârs, alors j'ai dit : " Tûbâ (Bienheureux) pour lui. Un oiseau parmi les oiseaux du Paradis. Il n'a commis aucun mal (méfait) ni il n'en a été touché. " Alors, il a dit :

ou autre que cela : " Ô 'Aïcha ! Certes, Allah a créé pour le Paradis des gens qui sont dans les lombes de leurs parents et Il a créé pour l'Enfer des gens qui sont dans les lombes de leurs parents. "

46- D'après Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui ) a dit :" Toute chose est par destin jusque même l'impuissance et la sagacité. " [146]

Rapporté par Muslim.

47- Et d'après Qatâdah (qu'Allah l'agrée) concernant Sa parole, Élevé soit-Il : {Les Anges et l'Esprit descendent durant celle-ci, par la permission de leur Seigneur pour tout ordre.} [148] [Le destin : 4]. Il a dit : On décrète durant celle-ci ce qu'il se passera durant l'année jusqu'à l'autre. "

Rapporté par 'Abd Razzâq et Ibn Jarîr.

Et une signification similaire a été rapportée de la part d'Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) et d'Al Hassan, Abû 'Abd Rahman As-Sulamî, Sa'ïd Ibn Jubayr et Muqâtil.

48- D'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Certes, Allah a créé la Tablette Préservée d'une perle blanche. Ses deux bords sont de rubis rouge ; sa plume est lumière ; son livre est lumière ; sa largeur est entre le ciel et la terre ; chaque jour Il y regarde à l'intérieur 360 fois et à chaque regard Il crée, Il pourvoit, Il fait vivre, Il fait mourir, Il élève, Il rabaisse et Il fait ce qu'Il souhaite. Et ceci est Sa parole, Élevé soit-Il :{Chaque jour, Il est à une affaire [nouvelle].} [149][Le Tout Miséricordieux : 29].

Rapporté par Abd-Razzâq, Ibn Al Mundhir, At-Tabarânî et Al Hâkim.

Lorsqu'Ibn Al Qayyim (qu'Allah, Elevé soit-Il, lui fasse miséricorde) a mentionné ces hadiths et les significations qu'ils contenaient, il a dit : [150]

" Ceci est la prédestination journalière, et avant cela, il y a la prédestination annuelle, puis la prédestination existentielle lorsque l'âme lui est rattachée, et avant cela, lors du début de la création lorsqu'il n'est qu'un morceau de chair; mais avant cela aussi, il y a une prédestination antérieure à son existence qui cependant vient après la création des cieux et de la Terre; et avant cela il y a une prédestination antérieure à la création des cieux et de la Terre de 50 000 ans. En effet, chaque prédestination que nous avons citée est semblable a une explication détaillée de celle énumérée avant.

Et dans cela, il y a une preuve de la science complète du Seigneur, Son Omnipotence et Sa sagesse.

Ensuite, il a dit :

Ainsi, ces hadiths et ceux qui leur sont similaires concordent sur le fait que la Prédestinée n'empêche pas d’œuvrer ni n'implique de se reposer sur elle. Plutôt, elle implique d'être actif et de s'efforcer.

C'est pourquoi, lorsque certains Compagnons entendirent cela, ils ont dit : " Je ne m'efforçais pas autant que faire se peut jusqu'à maintenant. "

Et Abû 'Uthmân An-Nahdî a dit à Salmân : " Je me réjouis plus du début de cette affaire que de sa fin. "

Cela étant car si quelque chose de précédent provenant d'Allah lui est d'abord venue et Il la lui a préparée et facilitée afin qu'il y parvienne, alors sa joie de ce qui a précédé dans ce qui lui est venu de la part d'Allah est plus immense que sa joie éprouvée des causes qui viennent après celle-ci.

49- D'après Al Walîd Ibn 'Ubâdah qui a dit : " Je suis entré auprès de mon père qui était malade et je m'imaginais sa mort, alors j'ai dit : " Ô mon cher père ! Fais-moi une recommandation et fais un effort pour moi. " Alors, il a dit : " Asseyez-moi. " Lorsque les gens l'assirent, il a dit : " Ô mon tendre fils ! Certes, tu ne trouveras pas la saveur de la foi ni tu n'atteindras la réalité de la science d'Allah - Béni et Élevé soit-Il - jusqu'à ce que tu croies au Destin, en bien ou en mal. " J'ai demandé : " Ô mon cher père ! Et comment puis-je connaître le Destin en bien du Destin en mal ? " Il a répondu : " Tu dois savoir que ce qui t'a été évité n'aurait pu te toucher et ce qui t'a touché n'aurait pu t'être évité. Ô mon tendre fils ! Certes, j'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire :

" La première chose qu'Allah créa fut la plume à qui Il a dit : " Écris ! " Alors, dès ce moment-là, tout ce qui allait être fut écrit jusqu'au Jour de la Résurrection... " Ô mon tendre fils ! Si tu meurs et que tu n'es pas sur cela, alors tu entreras en Enfer. " [151]

Rapporté par Aḥmad.

50- D'après Abû Khizâmah, d'après son père (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " J'ai demandé : " Ô Messager d'Allah ! Que dis-tu d'une incantation que nous sollicitons, d'un médicament par lequel nous nous soignons et d'une précaution que nous prenons ? Est-ce que tout cela repousse en quoi que ce soit le Destin d'Allah ? " Il a répondu :

" Plutôt, cela fait partie du destin d'Allah. " [152].

Rapporté par Aḥmad et At-Tirmidhî (Authentique).

51- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Le croyant fort est meilleur et plus aimé auprès d'Allah que le croyant faible, et en chacun d'eux il y a un bien. Veille à ce qui t'est utile, sollicite l'aide d'Allah et ne sois pas incapable ! Si quelque chose t'atteint, alors ne dis pas : " Si seulement j'avais agi de telle manière, il y aurait eu ceci et cela ! " Plutôt, dis : " Ceci est le décret d'Allah et ce qu'Il a souhaité, Il l'a fait ! " En effet, [la particule] " si " (en arabe : " Law ") ouvre la porte à l'œuvre de Satan (au Diable). " [153].

Rapporté par Muslim.

 Chapitre : La mention des anges (paix sur eux) et la foi en eux :

La parole d'Allah, Élevé soit-Il :{La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers l’Orient ou l’Occident. Mais, la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour Dernier, aux anges, aux livres et aux prophètes.} [154] Le verset.[La vache : 177].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Certes, ceux qui ont dit : " Notre Seigneur est Allah ", et font preuve de droiture, les Anges descendent sur eux [et leur disent] : " N’ayez aucune crainte ! Ne vous affligez point ! Et recevez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis !} [155][Les versets détaillés : 30].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah, ni les Anges rapprochés [de Lui].} [156][Les femmes, 4 : 172].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{À Lui Seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la Terre. Et ceux qui sont auprès de Lui [c'est-à-dire : Les anges] ne s’enorgueillissent pas de Son adoration et ne s’en lassent pas.Ils Le glorifient nuit et jour et ils ne s'interrompent jamais.} [157][Les prophètes : 19-20].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Il a fait des anges des messagers dotés de deux, trois, ou quatre ailes.} [158] Le verset.[Le Créateur : 1].Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Ceux [c'est-à-dire : les anges] qui portent le Trône et quiconque l'entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui ont cru.} [159] Le verset.[Le croyant : 7].

52- D'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit : le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Les anges ont été créés de lumière, les djinns ont été créés d'un feu aux flammes noirâtres intenses, et Adam a été créé de ce qui vous a été décrit. " [160].

Rapporté par Muslim.

53- Et il est attesté dans certains hadiths concernant l'ascension (" Al Mi'râj ") qu'il (paix et salut sur lui) a été élevé jusqu'à la Maison Peuplée, celle qui est septième ciel. Et il a été dit : au sixième ciel. Cette maison est comme la Ka'bah sur la Terre. La sacralité de cette maison dans le ciel est comme la sacralité de la Ka'bah sur la Terre. Et chaque jour, 70 000 anges y entrent et ne reviennent jamais, pas même le dernier d'entre eux. " [161]

54- D'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit : le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Il n'y a pas un endroit dans le ciel de la place d'un pied sans qu'il n'y ait un ange prosterné ou se tenant debout. Ceci est la parole [suivante] des anges [162] :{Et, certes, nous sommes les rangés en rangs ; et, certes, nous célébrons la gloire [d'Allah].} [163][Les rangés : 165-166].

Rapporté par Muhammad Ibn Nasr, Ibn Abî Hâtim, Ibn Jarîr et Abû Ach-Chaikh.

55- Rapporté par At-Tabarânî, d'après Jâbir Ibn 'AbdiLlah (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Il n'y a pas un endroit dans les sept cieux de la place d'un pied, d'un empan, d'une paume sans qu'il n'y ait un ange se tenant debout ou un autre étant prosterné ou un autre encore étant incliné. Et lorsque viendra le Jour de la Résurrection, alors ils diront tous : " Gloire à Toi ! Nous ne T'avons pas adoré de la véritable adoration qui Te revenait ! Excepté le fait que nous ne T'avons rien associé ! "

56- D'après Jâbir (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Il m'a été permis de parler de l'un des anges d'Allah parmi les porteurs du Trône. La distance entre le lobe de son oreille et son épaule est équivalente à [un parcours de] sept cents ans. " [165].

Rapporté par Abû Dâwud et Al Bayhaqî dans : " Al Asmâ' Was-Siffât " ; et Ad-Diyâ' [Al Maqdisî] dans : " Al Mukhtarah ".

Et parmi leur maître, il y a Gabriel (paix sur lui). Allah, Élevé soit-Il, l'a décrit par la loyauté, le bon comportement et la force. En effet, Il - Élevé soit-Il - a dit :{que lui a enseigné celui qui est doté [c'est-à-dire : l'ange Gabriel] d'une force prodigieuse,doué de sagacité ; et alors il se montra sous sa véritable forme.} [166][L'étoile : 5-6].

Et parmi sa force colossale, il a levé les cités du peuple de Lot (paix sur lui) - il y en avait sept - avec tout ce qu'il y avait dedans comme communautés - et ils étaient environ 400 000 - avec tout ce qu'ils possédaient comme animaux domestiques, bêtes de somme, et aussi tout ce que contenaient ces cités comme terrains et édifices. Et tout cela sur l'extrémité d'une plume de son aile de sorte qu'Il les a faites atteindre la cime du ciel jusqu'à ce que les anges entendent les aboiements de leurs chiens et les chants du coq. Ensuite, Il les a retournés et Il les a culbutés de haut en bas.

Ainsi, celui-ci est doté d'une force prodigieuse.

Sa parole : {doué de sagacité} C'est-à-dire : doté d'un bon comportement, de magnificence, d'éminence et d'une force prodigieuse.

Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) relate cette signification.

Et d'autres ont dit : {doué de sagacité} C'est-à-dire : doué de force.

Et concernant sa description, Il - Élevé soit-Il - a dit :{Certes, ceci [c'est-à-dire : le Coran] est la parole d'un noble messager, doté d'une grande force, et ayant un rang élevé auprès du Possesseur du Trône, [étant] obéi, là-haut, et [étant] digne de confiance.} [167][L'obscurcissement : 19 à 21].C'est-à-dire : Il possède une force prodigieuse et une emprise ; il occupe une fonction et une position haute et élevée auprès du Possesseur du Trône.{obéi et digne de confiance.} [168].C'est-à-dire : obéi au sein de la haute assemblée des anges ; digne de confiance, c'est-à-dire : doué d'une immense loyauté. Voilà pourquoi, il est l'ambassadeur entre Allah et Ses messagers.

57- Parfois, il venait au Messager d'Allah (paix et salut sur lui) sous plusieurs formes. Et par deux fois, il (paix et salut sur lui) l'a vu sous la forme qu'Allah l'avait créé : il avait six cents ailes.

Al Bukhârî a rapporté cela d'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée).

58- Rapporté par l'imam Ahmad, d'après 'AbdaLlah qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a vu Jibrîl sous sa [véritable] forme et il avait six cents ailes ; chaque aile parmi elles obstruait l'horizon ; et de ses ailes tombaient divers objets colorés, des perles, des rubis et ce dont Allah est Connaisseur. " [169]

Sa chaîne est forte.

59- D'après 'AbdaLlah Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager (paix et salut sur lui) a vu Gabriel (paix sur lui) portant une toge verte qui remplissait ce qu'il y avait entre le ciel et la Terre. " [170]

Rapporté par Muslim.

60- D'après 'Âïcha (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" J'ai vu Jibrîl descendant [du ciel], il remplissait ce qu'il y a entre les deux extrémités et il portait des habits en satin auxquels étaient attachés des perles et des rubis. " [173]

Rapporté par Abû Ach-Chaykh.

61- Et chez Ibn Jarîr, d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Jibrîl " désigne le serviteur d'Allah ('AbdaLlah) ; " Mikâ'îl " désigne le petit serviteur d'Allah ('UbayduLlah) ; et chaque nom qui se termine par "-îl " désigne un serviteur d'Allah. "

62- De même, toujours chez Ibn Jarîr, d'après 'Alî Ibn Hussayn il rapporte la même chose avec un ajout : " Et Isrâfîl désigne le serviteur du Tout Miséricordieux ('Abd Rahman). "

63- Rapporté par At-Tabarânî, d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui ) a dit :

" Souhaitez-vous que je vous informe du meilleur des anges ? Jibrîl (paix sur lui). "

64- D'après Abû Imrân Al Juwanî, il lui est parvenu que Jibrîl (paix sur lui) est venu en pleurant au Prophète (paix et salut sur lui), alors le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) lui a demandé :

" Qu'est-ce qui te fait pleurer ? "

Il a répondu : " Et qu'aurais-je à ne pas pleurer ? Par Allah ! Mon œil ne s'est pas asséché depuis qu'Allah a créé l'Enfer par crainte de Lui désobéir et qu'Il me jette dedans ! "

Rapporté par l'imam Ahmad dans : " Az-Zuhd ".

65- Rapporté par Al Bukhârî, d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui ) a dit à Jibrîl (paix sur lui) :

" Pourquoi ne nous visites-tu pas plus souvent ? " (Littéralement : " Tu ne nous visites pas plus que tu ne nous visites. ") [175]Alors, le verset suivant a été révélé : {" Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur. A Lui tout ce qui est devant nous et tout ce qui est derrière nous. "} [176] Le verset.[Marie : 64]

Et parmi leur maître, il y a Mikâ'îl (paix sur lui) qui est l'ange chargé de l'eau et des végétaux :

66- L'imam Ahmad rapporte d'après Anas (qu'Allah l'agrée) que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit à Jibrîl (paix sur lui) :

" Pourquoi ne vois-je jamais Mikâ'îl rire ? " Il répondit : " Mikâ'îl n'a [plus] jamais ri depuis que l'Enfer a été créé ! " [177]

Et parmi leur maître, il y a Isrâfîl (paix sur lui) qui est un des porteurs du Trône et qui est celui qui soufflera dans la Trompe :

67- Rapporté par At-Tirmidhî - qui l'a déclaré bon - et Al Hâkim d'après Abû Sa'ïd Al Khudrî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Comment me réjouirais-je tandis que le responsable de la Corne a porté sa bouche sur la Corne, il a penché son front et il a attentivement prêté l'oreille dans l'attente qu'on lui ordonne de souffler ? "Ils [c'est-à-dire : Les Compagnons] demandèrent : " Que devons-nous dire, ô Messager d'Allah ? "Il répondit : " Dites : Allah nous suffit et quel bon Garant. Et nous plaçons notre confiance en Allah. " [178].

68- D'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux), le Prophète (paix et salut sur lui) qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

" Un ange parmi les porteurs du Trône s'appelle : Isrâfîl, un des " poutres " du Trône sur [...] ; ses pieds se sont enfoncés dans la septième terre basse tandis que sa tête a touché le septième ciel haut. "Rapporté par Abû Ach-Chaykh et Abû Nu'aïm dans : " Al Hilyah ".

69- Rapporté par Abû Ach-Cheikh, d'après Al Awzâ'î qui a dit : " Il n'y a personne parmi la création d'Allah qui a une plus belle voix qu'Isrâfîl. Lorsqu'il se met à glorifier Allah, les habitants des sept cieux coupent leur prière et leur glorification. "

Et parmi leur maître, il y a l'ange de la mort (paix sur lui) :

Concernant son nom, rien n'a été clairement déclaré dans le Coran et dans les hadiths authentiques. Toutefois, dans certains dires (" Âthâr "), son appellation d'Azrâ'îl a été rapportée [179]. Mais Allah sait mieux. C'est ce qu'a dit Al Hâfiz Ibn Kathîr qui a aussi ajouté : " Concernant ce pour quoi Allah les a prédisposés, il y a diverses catégories [d'anges] :

Notamment, parmi eux, il y a les porteurs du Trône.

Il y a aussi : les chérubins (" Al Karûbiyyûn ") [180], ceux qui sont autour du Trône et qui sont avec les porteurs du Trône les anges les plus nobles. Ils sont les anges rapprochés comme Il, Élevé soit-Il, a dit :{Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah, ni les Anges rapprochés [de Lui].} [181][Les femmes, 4 : 172].Il y a encore les habitants des sept cieux qui les peuplent en étant dans une adoration continuelle, de jour comme de nuit, matin et soir, comme Il - Élevé soit-Il - a dit :{Ils Le glorifient nuit et jour et ils ne s'interrompent jamais.} [182][Les prophètes : 20].

Et parmi eux, il y a ceux qui se relaient vers la Maison Peuplée (Al Bayt Al Ma'mûr).

Je dis : " Ce qui est apparent, ici, est que ceux qui se relaient vers la Maison Peuplée sont les habitants des cieux. "

Parmi eux, il y a ceux qui sont chargés [des divers degrés] des Paradis, du dénombrement des grâces à ses détenteurs, de la préparation de la bienvenue à ses résidents et leur accueil, avec : habits, nourritures, boissons, bijoux, résidences, et autres, de ce que nul œil n'a vu, nulle oreille n'a entendu et nul cœur humain ne s'est imaginé. Il y a aussi ceux qui sont chargés de l'Enfer - Qu'Allah nous en préserve - ; ceux sont : " Az-Zabâniyah "qui sont au nombre de 19 et Mâlik est son gardien. Il est le fer de lance de cette garde. Ils ont été mentionné dans Sa parole, Élevé soit-Il :{Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de la Géhenne : " Invoquez votre Seigneur de nous alléger un jour du châtiment. "} [183].[Les croyants : 49].Et Il, Élevé soit-Il, a dit :{Et ils appelleront : " Ô Mâlik ! Que ton Seigneur nous achève ! " Il dira : " En fait, vous y demeurerez [éternellement] ! "} [184][L'ornemement : 77].Et Il, Elevé soit-Il, a dit :{Il y a des anges rudes, durs, qui ne désobéissent jamais à Allah en ce qu'Il leur a commandé, et qui font [strictement] ce qu'on leur ordonne} [185][L'interdiction : 6]Et Il, Élevé soit-Il, a dit :{Ils sont dix-neuf [gardiens] à y veiller.}{Et Nous n'avons assigné comme gardiens de l'Enfer uniquement des Anges.} [186]jusqu'à Sa parole :{Et nul ne connaît les armées de ton Seigneur excepté Lui.} [187].[Le revêtu : 30-31]Parmi eux, il y a ceux qui sont chargés de veiller sur les fils d'Adam comme Il, Élevé soit-Il, a dit :{Il [c'est-à-dire : l'homme] a par devant lui et derrière lui des anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d'Allah.} [188].[Le tonnerre : 11].

Ibn 'Abbâs a dit : " Des anges qui veillent sur lui, par devant lui, et derrière lui ; et lorsque l'ordre d'Allah vient, ils l'abandonnent. " [189]

Mujâhid a dit : " Il n'y a pas un serviteur - djinn ou homme - qui n'a pas un ange chargé de sa préservation dans son sommeil et au moment de son réveil. Et il n'y a pas une chose qu'il désire qui lui parvienne sans qu'il ne lui dise : " Derrière toi, il y a uniquement une chose qu'Allah - Élevé soit-Il - a permise et qui finira par t'atteindre. "

Parmi eux, il y a ceux qui sont chargés de consigner les œuvres des serviteurs, comme Il, Élevé soit-Il, a dit :{Lorsque les deux recueillants, assis à droite et à gauche, recueillent.Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un surveillant prêt à l’inscrire.} [190][Qâf : 17-18]Et Il, Élevé soit-Il, a dit :{Et, certes, vous avez des gardiens [qui vous surveillent] ;de nobles scribes,qui savent ce que vous faites.} [191] [La rupture : 10 à 12].

70- Rapporté par Al Bazzâr, d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui ) a dit :

" Certes, AIlah vous interdit la nudité, par conséquent soyez pudiques vis-à-vis des anges d'Allah, ceux qui sont avec vous ; les nobles scribes, ceux qui ne se séparent jamais de vous excepté au moment d'une de ces trois situations : au moment des besoins, en étant en état d'impureté majeure, lors de l'ablution majeure. Et lorsque l'un d'entre vous se lave à l'air libre, alors qu'il se cache avec son vêtement ou d'une séparation d'un mur, ou autre. "

Al Hâfiz Ibn Kathîr a dit : " La signification d'honorer les anges désigne être pudique à leur égard afin de ne pas leur faire écrire d’œuvres viles qu'ils devraient consigner. En effet, Allah les a créés en étant noble dans leur constitution et dans leurs caractères.

Ensuite, il a approximativement dit : Et parmi leur noblesse, il y a le fait qu'ils n'entrent pas dans une demeure où il y a un chien, une image, une personne en état d'impureté majeure, et une statue ; ils ne tiennent pas non plus compagnie à des gens qui ont un chien avec eux ou une cloche.

71- Rapporté par Mâlik, Al Bukhârî et Muslim, d'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Les anges de la nuit et les anges du jour se relaient auprès de vous ; ils se réunissent lors de la prière de l'aube et lors de la prière médiane (Al 'Asr), ensuite ceux qui restent parmi vous montent à Lui et alors Il leur demande - et Il est le plus savant - : " Comment avez-vous laissé Mes serviteurs ? " Alors, ils répondent : " Nous les avons laissés en train de prier et nous sommes venus à eux en train de prier. " [194].

72- Et dans une version, Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) a dit : " Lisez si vous le souhaitez :{Et la lecture (littéralement : le Coran) à l'aube ; certes, la lecture à l'aube a des témoins.} [196][Le Voyage Nocturne : 78].

73- Le hadith rapporté par l'imam Ahmad et Muslim :

" Pas un groupe de gens ne se réunit dans l'une des demeures d'Allah pour réciter le Livre de Dieu [c'est-à-dire : le Coran] et l'étudier entre eux sans que la sérénité (divine) descende sur eux, la miséricorde les enveloppe, les Anges les couvrent [de leurs ailes] et Allah les mentionne au sein de quiconque est auprès de lui. Et quiconque s'est montré lent dans son œuvre, alors ce n'est pas sa lignée qui le rattrapera. "

74- Dans le " Musnad " et les " Sunan ", il y a un hadith :

" Certes, les anges posent leurs ailes sur l'étudiant de science par satisfaction de ce qu'il fait [et recherche]. " [199]

Et les hadiths concernant leur mention (paix sur eux tous) sont très nombreux.

 Chapitre : La recommandation du Livre d'Allah, Élevé et Exalté soit-Il.

La parole d'Allah, Élevé soit-Il :{Suivez ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur et ne suivez pas en dehors de Lui d’autres alliés. Mais vous vous souvenez peu.} [200][Al A'râf : 3]

75- D'après Zayd Ibn Arqam (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a prononcé un sermon dans lequel il loua Allah et fit Son éloge, ensuite il a dit :

" Ceci étant dit : Ô hommes ! Certes, je ne suis qu'un être humain. Je suis sur le point de recevoir un messager [c'est-à-dire : l'ange de la mort] de mon Seigneur et je devrais lui répondre. Toutefois, je laisse parmi vous deux choses importantes : la première d'entre elle est le Livre d'Allah dans lequel il y a la bonne direction et la lumière, alors prenez le Livre d'Allah et attachez-vous-y. Il a donc incité [à s'attacher] au Livre d'Allah et il y a exhorté. Ensuite, il a dit : " Et les membres de ma demeure. " Et dans une expression : " Le Livre d'Allah est l'inébranlable corde d'Allah. Quiconque le suit, alors il est sur la bonne direction et quiconque le délaisse, alors il est dans l'égarement. " [201]. Rapporté par Muslim.

76- Notamment, le long hadith de Jâbir (qu'Allah l'agrée) dans lequel le Prophète (paix et salut sur lui) a dit lors du sermon le jour de 'Arafat :

" Et assurément, j'ai laissé parmi vous quelque chose, si vous vous y attachés, jamais vous ne vous égarerez : le Livre d'Allah ; et vous serez interrogés sur moi, alors que direz-vous ? " Ils répondirent : " Nous témoignons que tu as transmis [le message], tu t'es acquitté [du dépôt] et tu as sincèrement conseillé [les gens]. " Alors, avec son index qu'il leva au ciel puis pointa vers les gens : " Ô Allah ! Sois-en témoin. " Il fit cela trois fois. " [202].

77- D'après 'Alî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire :

" Assurément, il y aura de la dissension. "

J'ai demandé : " Quelle est sa voie de sortie, ô Messager d'Allah ? "

Il répondit : " Le Livre d'Allah dans lequel se trouve : la nouvelle de tout ce qui était avant vous ; l'information de ce qui sera après vous ; le jugement entre vous qui constitue la parole décisive et ce n'est pas quelque chose de frivole ; quiconque le délaisse, en se montrant arrogant, alors Allah le brisera ; quiconque cherche la guidée en dehors de lui, Allah l'égarera ; Il est la corde d'Allah qui est incassable ; il est le sage rappel ; il est le droit chemin ; il est celui dont la personne ne peut dévier à cause des passions ; les langues ne peuvent le confondre ; les savants ne se rassasient jamais de lui ; la quantité de réfutations ne le prendra jamais à défaut ; ses merveilles ne cesseront jamais ; il est celui que les djinns avaient à peine fini d'entendre qu'ils ont dit :{Certes, Nous avons entendu un Coran étonnantqui guide vers la droiture, alors nous y avons cru.} [203][Les djinns : 1-2]Quiconque parle en le citant [à l'appui] est véridique ; quiconque le met en pratique sera récompensé ; quiconque y recourt pour juger aura fait preuve de justice ; et quiconque y appelle sera guidé vers le droit chemin. "

Rapporté par At-Tirmidhî qui a dit : " étrange. "

78- D'Abû Ad-Dardâ' (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Ce qu'Allah a déclaré licite dans Son Livre, alors c'est licite ; ce qu'Il a déclaré illicite, alors c'est illicite ; ce sur quoi Il s'est tu, alors c'est une clémence ; acceptez donc de la part d'Allah Sa Clémence ! En effet, Allah n'est pas à même d'oublier quoi que ce soit. " Ensuite, il récita :{Et ton Seigneur n'oublie rien.} [204][Marie : 64]

Rapporté par Al Bazzâr, Ibn Abî Hâtim et At-Tabarânî.

79- D'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) :

" Allah a donné en exemple un chemin droit et sur les deux côtés du chemin il y a deux murs dont les portes sont ouvertes ; à chacune des portes, il y des rideaux relâchés. A la tête du chemin, il y a un héraut qui dit : " Tenez-vous droits sur le chemin et ne déviez pas ! " Au-dessus de cela, il y a un [autre] héraut qui invoque à chaque fois qu'un serviteur a l'intention d'ouvrir ne serait-ce un peu ces portes. Il dit : " Malheur à toi ! Ne l'ouvre pas car si tu l'ouvres tu t'y réfugieras. " [205]

Ensuite, il l'a interprété. Il a informé que le chemin est l'islam ; les portes ouvertes sont les interdits d'Allah ; les rideaux relâchés sont les limites sacrées d'Allah ; le héraut à la tête du chemin est le Coran ; le héraut qui est au-dessus est l'exhortateur d'Allah dans le cœur de chaque croyant.

Rapporté par Razîn. Rapporté [aussi] par Ahmad et At-Tirmidhî, d'après An-Nawwâs Ibn Sam'ân, à peu près similaire.

80- D'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit :

" Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a récité :{Il est Celui qui a descendu sur toi le Livre dans lequel se trouvent des versets clairs qui constituent la mère du Livre.} [206]Il a lu jusqu'à Sa parole :[206] {Et seuls ne se souviennent que les doués d'intelligence.} [207][La famille d'Imrân : 7].Elle a dit : Il a dit : " Et lorsque vous voyez ceux qui suivent ce qui est ambigu dans le Coran, alors voilà ceux qu'Allah a nommé. Par conséquent, soyez avertis d'eux. "Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

81- D'après AbdaLlah Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) nous a tracé des traits de sa main, ensuite il a dit :

" Ceci est le sentier d'Allah ; ensuite, il traça un trait à sa droite et un à sa gauche et a dit : " Ceci sont des sentiers et sur chaque sentier se tient un démon qui y appelle. Et il a lu :{Et voici Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ! Et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie ! ” Voilà ce qu’Il vous a enjoint. Peut-être atteindrez-vous la piété.} [208][Les bestiaux : 153]

Rapporté par Ahmad, Ad-Dârimî et An-Nassâ'î.

82- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Des gens parmi les Compagnons du Prophète (paix et salut sur lui) écrivaient à partir de la Torah, alors ils mentionnèrent cela au Messager d'Allah (paix et salut sur lui) qui a alors dit :

" La stupidité la plus bête et l'égarement le plus loin correspond à des gens qui convoite ce qu'un prophète autre que le leur a apporté au détriment de ce que leur prophète leur a apporté et pareillement concernant une communauté. " Ensuite, Allah a descendu :{Ne leur suffit-il pas que Nous ayons fait descendre sur toi le Coran qui leur est récité ? Certes, il y a dans cela une miséricorde et un rappel pour des gens qui croient.} [209][L'araignée : 51]

Rapporté par Al Ismâ'îlî dans son " Mu'jam et Ibn Mardawayh.

83- D'après 'AbdaLlah Ibn Thâbit Ibn Al Hârith Al Ansârî (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Umar(qu'Allah l'agrée) est entré auprès du Prophète (paix et salut sur lui) avec un livre dans lequel il y avait des passages de la Torah, il a alors dit : " J'ai trouvé ceci dans les mains d'un homme appartenant aux Gens du Livre afin que je te le présente. Alors, le visage du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) changea d'un changement tel que jamais auparavant je n'en avais jamais vu. Alors, 'AbdaLlah Ibn Al Hârith a dit à 'Umar (qu'Allah les agrée tous les deux) : " Ne vois-tu pas le visage du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) ? " 'Umar a répondu : " Nous avons agréé Allah comme Seigneur, l'islam comme religion et Muhammad comme Prophète. " Alors, cela fut dissimulé au Messager d'Allah (paix et salut sur lui) qui a dit :

" Si Moïse descendait, vous le suivriez et vous me délaisseriez, alors vous vous égarerez. Je suis votre part au regard des prophètes et vous êtes ma part au regard des communautés. "

Rapporté par Abd Ar-Razzâq et Ibn Sa'd ainsi qu'Al Hâkim dans : " Al Kunâ ".

 Chapitre : Les droits du Prophète (paix et salut sur lui).

La parole d'Allah, Élevé soit-Il :{Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager, et aux détenteurs de l'autorité parmi vous.} [210] Le verset.[Les femmes : 59]Et Sa parole, Élevé soit-Il :{Et accomplissez la prière, donnez l'aumône et obéissez au Messager, peut-être vous sera-t-il fait miséricorde.} [211][La lumière : 56]Ainsi que la parole d'Allah, Élevé soit-Il :{Et ce que le Messager vous donne, alors prenez-le ; et ce qu'il vous interdit, alors cessez de suite.} [212] Le verset.[Le rassemblement : 7]84- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a aucune divinité [digne d’adoration] excepté Allah et qu'ils croient en moi et en ce que j'ai apporté. Et s’ils font cela, leurs sangs et leurs biens seront préservés de moi, à l’exception de ce que l’islam exige. Et leur jugement appartient à Allah, Élevé et Exalté soit-Il. " [213]

Rapporté par Muslim.

85- Toujours chez Al Bukhârî et Muslim. D'après Anas (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Si trois choses se trouvent chez une personne, alors elle goûtera au délice de la foi : qu'Allah et Son Messager lui soient plus chers que toute autre chose ; que la personne aime son prochain uniquement pour Allah ; et qu'il répugne retourner à la mécréance - après qu'Allah l'en ait délivré - comme il répugnerait être jeté dans le Feu. " [219]

86- Toujours chez eux deux, ils rapportent d'une manière remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Aucun d’entre vous ne croira tant que je ne serai pas plus cher que son enfant, son père et l’ensemble des gens ! " [220]

87- D'après Al Miqdâm Ibn Ma'dîyy Karb Al Kindî (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Bientôt, un hadith venant de ma part sera raconté à un homme, alors qu'il est accoudé sur son canapé, et il dira : " Entre nous et vous, il y a le livre d'Allah, Exalté et Magnifié soit-Il. Donc, tout ce que nous y trouvons qui est licite, alors nous le déclarons licite ; et tout ce que nous y trouvons qui est illicite, alors nous le déclarons illicite ! En effet, ce que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a déclaré illicite, alors c'est comme ce qu'Allah a déclaré illicite. " [221]

Rapporté par At-Tirmidhî et Ibn Mâjah.

 Chapitre : Sa vive incitation (paix et salut sur lui) à s'attacher à la Tradition (As-Sunnah) et son exhortation à cela ainsi que le délaissement des innovations, de la division, de la divergence et sa mise en garde vis-à-vis de tout cela.

Et la parole d'Allah, Élevé soit-Il :{Et, assurément, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre] pour quiconque espère en Allah et au Jour Dernier et invoque Allah abondamment.} [224][Les coalisés : 21]Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Certes, ceux qui ont divisé leur religion et ont formé des sectes, tu n'es responsable en rien d'eux.} [225] Le verset.[Les bestiaux : 159]Ainsi que Sa parole, Élevé soit-Il :{Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : " Etablissez la religion et ne vous divisez pas ! "} [226] Le verset.[La consultation : 13]88- D'après Al 'Irbâd Ibn Sâriyah (qu'Allah l'agrée) :" Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) nous a fait une exhortation éloquente qui a fait pleurer les yeux et a fait frémir les cœurs. Alors, quelqu'un a dit : " Ô Messager d’Allah ! C’est comme s'il s’agissait d'une exhortation d'adieu. Par conséquent, à quoi nous enjoins-tu ? Alors, il a dit : " Je vous recommande la piété, l'écoute et l'obéissance, même si [votre dirigeant] est un esclave abyssinien. Et, certes, quiconque vivra parmi vous, alors il verra de nombreuses divergences, accrochez-vous donc à ma Tradition (As-Sunnah) et à celle des Califes droits et biens guidés après moi. Accrochez-vous y et mordez-la à pleines dents. Et prenez garde aux nouvelles affaires ! En effet, toute nouvelle affaire est une innovation et toute innovation est un égarement. " [227].

Rapporté par Abû Dâwud, At-Tirmidhî, qui l'a authentifié, et Ibn Mâjah.

Et dans une version à lui :

" Assurément, je vous ai laissé sur une clarté, de jour comme de nuit, nul ne peut en dévier après moi excepté quelqu'un voué à la destruction. Et quiconque vivra parmi vous, alors il verra de nombreuses divergences... " [228].

Ensuite, il a mentionné sa signification.

89- Chez Muslim, d'après Jâbir (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Ceci étant dit : Le meilleur discours est le Livre d'Allah, la  meilleure guidée est celle de Muhammad (paix et salut sur lui) et les pires affaires sont les nouvelles. Et toute innovation est un égarement. " [229]

90- Chez Al Bukhârî, d'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Toute ma communauté entrera au Paradis excepté quiconque aura refusé. "

On demanda : " Et qui refuserait [d'y entrer] ? "

Il répondit : " Quiconque m'aura obéi entrera au Paradis ; et quiconque m'aura désobéi, alors assurément il aura refusé. " [233]

91- Tous les deux [c'est-à-dire : Al Bukhârî et Muslim] rapportent d'après Anas (qu'Allah l'agrée) qu'il a dit :" Trois personnes se sont rendues vers les [maisons des] épouses du Prophète (paix et salut sur lui) et ont interrogé à propos de l'adoration du Prophète (paix et salut sur lui). Lorsqu'ils en ont été informé c'est comme s'ils avaient considéré cela comme peu et ils se sont dit : " Où sommes-nous par rapport au Prophète (paix et salut sur lui) alors qu'il lui a été pardonné ses péchés passés et futurs. Alors, l'un d'eux à dit : Quant à moi, je passerai à jamais la nuit à prier ; un autre a dit : Quant à moi, je jeûnerai le jour et je ne romprai jamais ; et un autre a dit : Quant à moi, je délaisserai les femmes et je ne me marierai jamais. " Alors, le Prophète (paix et salut sur lui) est venu à eux et leur a dit : " Est-ce vous qui avez dit ceci et cela ? Par Allah ! Certes, parmi vous, je suis celui qui craint le plus Allah et est le plus pieux d'entre vous et pourtant je jeûne et je romps, je prie et je dors, et je me marie avec des femmes. Par conséquent, quiconque se détourne de ma Tradition ne fait pas partie de moi. " [237]

" Trois personnes se sont rendues vers les [maisons des] épouses du Prophète (paix et salut sur lui) et ont interrogé à propos de l'adoration du Prophète (paix et salut sur lui). Lorsqu'ils en ont été informé c'est comme s'ils avaient considéré cela comme peu et ils se sont dit : " Où sommes-nous par rapport au Prophète (paix et salut sur lui) alors qu'il lui a été pardonné ses péchés passés et futurs. Alors, l'un d'eux à dit : Quant à moi, je passerai à jamais la nuit à prier ; un autre a dit : Quant à moi, je jeûnerai le jour et je ne romprai jamais ; et un autre a dit : Quant à moi, je délaisserai les femmes et je ne me marierai jamais. " Alors, le Prophète (paix et salut sur lui) est venu à eux et leur a dit : " Est-ce vous qui avez dit ceci et cela ? Par Allah ! Certes, parmi vous, je suis celui qui craint le plus Allah et est le plus pieux d'entre vous et pourtant je jeûne et je romps, je prie et je dors, et je me marie avec des femmes. Par conséquent, quiconque se détourne de ma Tradition ne fait pas partie de moi. " [237]

92- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" L'islam a commencé étranger et il retournera étranger comme il a commencé, alors bienheureux (littéralement : " Tûbâ ") les étrangers. " [239].

Rapporté par Muslim.

93- D'après 'AbdaLlah Ibn 'Amrû (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Aucun d’entre vous ne croira [véritablement] tant que sa passion ne suivra pas ce que j’ai apporté. "

Rapporté par Al Baghawî dans : " Charh As-Sunnah ", et An-Nawawî l'a authentifié.

94- Toujours d'après 'AbdaLlah Ibn 'Amrû (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Il arrivera à ma communauté ce qui est arrivé aux fils d'Israël et cela de la même manière de sorte que si l'un d'entre eux faisait l'adultère avec sa mère de manière publique, il y aurait quelqu'un parmi ma communauté qui ferait la même chose. Et certes, les fils d'Israël se sont séparés en soixante-douze factions ; quant à ma communauté, elle se séparera en soixante-treize factions, toutes iront en Enfer excepté une seule. "

" Il arrivera à ma communauté ce qui est arrivé aux fils d'Israël et cela de la même manière de sorte que si l'un d'entre eux faisait l'adultère avec sa mère de manière publique, il y aurait quelqu'un parmi ma communauté qui ferait la même chose. Et certes, les fils d'Israël se sont séparés en soixante-douze factions ; quant à ma communauté, elle se séparera en soixante-treize factions, toutes iront en Enfer excepté une seule. "

Ils [c'est-à-dire : Les Compagnons] demandèrent : " Laquelle est-ce, ô Messager d'Allah ? "

Il répondit : " Celle sur quoi je suis ainsi que mes Compagnons. " Rapporté par At-Tirmidhî.

95- Chez Muslim, d'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) qui a dit :

" Quiconque appelle à une guidée aura la même récompense que quiconque le suit, sans que cela ne diminue quoi que ce soit de leurs récompenses ; et quiconque appelle à un égarement portera le même péché que quiconque le suit, sans que cela ne diminue quoi que ce soit de leurs péchés ! " [243]

96- D'après Abû Mas'ûd Al Ansârî (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Un homme est venu au Prophète (paix et salut sur lui) et a dit : " Je suis dans l'impossibilité, procure-moi donc une monture. " Il répondit : " Je n'en ai pas. " Alors, un homme a dit : " Ô Messager d'Allah ! Je peux lui indiquer quelqu'un qui lui en procurera une. " Alors, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Un homme est venu au Prophète (paix et salut sur lui) et a dit : " Je suis dans l'impossibilité, procure-moi donc une monture. " Il répondit : " Je n'en ai pas. " Alors, un homme a dit : " Ô Messager d'Allah ! Je peux lui indiquer quelqu'un qui lui en procurera une. " Alors, le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Quiconque guide vers un bien, alors il a la même récompense que son auteur. " [244]

97- D'après 'Amrû Ibn 'Awf (qu'Allah l'agrée), remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Quiconque revivifie une de mes traditions qui est morte après moi, alors il aura comme récompense la même récompense que celui qui l'aura accomplie parmi les hommes, sans diminuer en quoi que ce soit les récompenses des gens ; et quiconque commet une innovation qu'Allah et Son Messager n'agréent pas, alors il aura le même péché que celui qui l'aura commise parmi les hommes, sans diminuer en quoique ce soit les péchés des gens. " [245]

At-Tirmidhî l'a rapporté et l'a déclaré bon. Ibn Mâjah l'a aussi rapporté et cette expression est de lui.

98- D'après Ibn Masʽûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit :

" Comment serez-vous lorsque le trouble vous enveloppera dans lequel le jeune grandira, la personne âgée vieillira, les gens œuvreront sur une tradition établie et lorsqu'on en changera quoique ce soit, on dira : " Une tradition a été délaissée. " On demanda : " Ô Abû 'Abd Ar-Rahman ! Quand cela se passera-t-il ? " Il a répondu : " Lorsque vos lecteurs [du Coran] seront nombreux, vos jurisconsultes seront peu, vos biens seront abondants, vos personnes dignes de confiance (et loyales) seront peu, ce bas monde sera recherché à travers des œuvres de l'au-delà et on apprendra [la science] pour autre que la religion. " [246]

Rapporté par Ad-Dârimî.

99- D'après Ziyâd Ibn Hudayr (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " 'Umar (qu'Allah l'agrée) m'a dit : " Est-ce que tu connais ce qui détruit l'islam ? " J'ai répondu : " Non. " Il a dit : " [Ce qui détruit l'islam est] Le faux pas du savant, la polémique de l'hypocrite vis-à-vis du Livre et le jugement des imams égareurs. " [247]

Rapporté aussi par Ad-Dârimî.

100- D'après Hudhayfah (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Toute [acte d'] adoration que les Compagnons du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) n'ont pas accompli, alors ne les accomplissez pas ! En effet, le premier n'a laissé aucune marge au dernier. Par conséquent, ô lecteurs [du Coran], craignez Allah et prenez la voie de ceux qui étaient avant vous. "

" Toute [acte d'] adoration que les Compagnons du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) n'ont pas accompli, alors ne les accomplissez pas ! En effet, le premier n'a laissé aucune marge au dernier. Par conséquent, ô lecteurs [du Coran], craignez Allah et prenez la voie de ceux qui étaient avant vous. "

Rapporté par Abû Dâwud.

101- D'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Quiconque souhaite être sur notre tradition, alors qu'il suive la tradition de quiconque est mort. En effet, la personne vivante n'est pas à l'abri des troubles. Voici les Compagnons de Muhammad (paix et salut sur lui) ! Ils étaient les meilleurs de cette communauté, ayant les cœurs les plus bons, la science la plus profonde et ils se sont le moins surchargés. Allah les a choisis pour accompagner Son Prophète (paix et salut sur lui) et établir Sa religion. Connaissez donc leur mérite, suivez-les sur leurs traces et accrochez-vous à ce que vous pouvez de leurs caractères et leur biographie car ils étaient assurément sur la droite guidée. "

Rapporté par Razîn.

102- D'après 'Amrû Ibn Chu'ayb, d'après son père, d'après son grand-père qui a dit :" Le Prophète (paix et salut sur lui) a entendu des gens qui se disputaient à propos du Coran, alors il a dit : " Certes, ceux qui vous ont précédés ont été détruits à cause de cela : ils " ont frappé " les versets du Livre d'Allah les uns les autres alors que ce Livre a été descendu pour que ses versets soient déclarés véridiques les uns les autres. Par conséquent, ne les déclarez pas mensongers les uns les autres ! Ce que vous en connaissez, alors dites-le et ce que vous en ignorez, alors laissez-le à son Connaisseur. " [248]

" Le Prophète (paix et salut sur lui) a entendu des gens qui se disputaient à propos du Coran, alors il a dit : " Certes, ceux qui vous ont précédés ont été détruits à cause de cela : ils " ont frappé " les versets du Livre d'Allah les uns les autres alors que ce Livre a été descendu pour que ses versets soient déclarés véridiques les uns les autres. Par conséquent, ne les déclarez pas mensongers les uns les autres ! Ce que vous en connaissez, alors dites-le et ce que vous en ignorez, alors laissez-le à son Connaisseur. " [248]

Rapporté par Ahmad et Ibn Mâjah.

 Chapitre : L'incitation à la recherche de la science et la manière de la rechercher.

103- Dans les deux recueils authentiques (" As-Sahîhayn "), il y a un hadith concernant l'épreuve de la tombe dans lequel celui qui aura été gratifié dira : " Il est venu à nous avec les preuves évidentes et la guidée, alors nous avons cru, répondu et suivi [son appel]. " Et à l'inverse, le châtié dira : " J'ai entendu les gens dire quelque chose alors je l'ai dit à mon tour. " [249]

104- Dans les deux recueils authentiques, on trouve le hadith de Mu'awiyah (qu'Allah l'agrée) dans lequel le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) :

" Quiconque Allah lui veut un bien, Il lui fait [apprendre et] comprendre la Religion. " [254]

105- Dans les deux recueils authentiques, d'après Abû Mûsâ [Al Ach'arî] (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" L’exemple de la guidée et de la science avec lesquelles Allah m’a envoyé est semblable à une abondante pluie qui tombe sur la terre : une partie de cette terre qui était bonne a absorbé l’eau et fait pousser l’herbe et de nombreux végétaux ; une autre partie était aride, elle a retenu l’eau et Allah en a fait profiter les gens qui en burent, en abreuvèrent leur bétail et s’en servirent pour cultiver ; enfin, la pluie atteignit une dernière partie de cette terre mais celle-ci était stérile. Elle n'a pas retenu l'eau ni fait pousser l'herbe. Voici donc, d’une part, l’exemple de quiconque s’est instruit dans la religion d’Allah et dont Allah lui a fait bénéficier ce avec quoi Il m’a envoyé : il a appris et enseigné ; et d’autre part, l'exemple de quiconque n’y accorde pas la moindre attention et n’accepte pas la guidée d’Allah avec laquelle j’ai été envoyé. " [255].

106- Et chez Al Bukhârî et Muslim, d'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) d'une manière remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Et lorsque vous voyez ceux qui suivent ce qui est ambigu dans le Coran, alors voilà ceux qu'Allah a nommé. Par conséquent, soyez avertis d'eux ! " [257]

107- D'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :" Allah n'a envoyé aucun prophète avant moi dans une communauté sans que ce dernier n'ait eu au sein de sa communauté des apôtres et des compagnons, qui suivirent sa tradition et se conformèrent à son commandement. Puis leur ont succédé des générations qui disaient ce qu'ils ne faisaient pas et faisaient ce qui ne leur avait pas été commandé. Celui qui les combat par sa main est croyant, celui qui les combat par sa langue est croyant et celui qui les combat par son cœur est croyant. Par contre après cela, il ne reste même pas un grain de moutarde de foi. "

" Allah n'a envoyé aucun prophète avant moi dans une communauté sans que ce dernier n'ait eu au sein de sa communauté des apôtres et des compagnons, qui suivirent sa tradition et se conformèrent à son commandement. Puis leur ont succédé des générations qui disaient ce qu'ils ne faisaient pas et faisaient ce qui ne leur avait pas été commandé. Celui qui les combat par sa main est croyant, celui qui les combat par sa langue est croyant et celui qui les combat par son cœur est croyant. Par contre après cela, il ne reste même pas un grain de moutarde de foi. "

Rapporté par Muslim.

108- D'après Jâbir (qu'Allah l'agrée), 'Umar (qu'Allah l'agrée) a dit : " Ô Messager d'Allah ! Certes, nous entendons de la part des juifs des discours qui nous étonnent. Y vois-tu quoique ce soit à ce que nous écrivions certains d'entre eux ? " Alors, Il (paix et salut sur lui) a répondu :

" Est-ce que vous tergiversez comme les juifs et les chrétiens ont tergiversé ! Certes, je suis venu à vous avec une chose claire et pure. Et si Moïse était vivant, il ne pourrait que me suivre. " [260]

Rapporté par Aḥmad.

109- D'après Abû Tha'labah Al Khuchanî (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Certes, Allah a imposé des obligations, alors ne les négligez pas. Il a fixé des limites, alors ne les outrepassez pas. Il a interdit des choses, alors ne les transgressez pas. Enfin, Il s’est tu au sujet de certaines choses par miséricorde envers vous, et non par oubli, alors ne vous en enquérez pas ! "

Hadith bon. Rapporté par Ad-Dâr Qutnî ainsi que d'autres.

110- Dans les deux recueils authentiques, d'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Ce que je vous ai interdit, alors évitez le ! Et ce que je vous ai ordonné, alors accomplissez-le selon ce que vous pouvez. En effet, ceux qui vous ont précédé ont été détruits en raison de leurs nombreuses questions et leur divergence avec leurs prophètes. " [261]

111- D'après Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Qu'Allah illumine un serviteur qui a entendu mes propos, les a mémorisés et retenus puis les a transmis tels quels. Il se peut qu'un porteur d'une science ne soit pas un savant et il se peut qu'un porteur d'une science transmette à quelqu'un de plus savant que lui. Trois choses ne se départent jamais du cœur du musulman : la sincérité dans l’œuvre pour Allah ; le conseil sincère pour les musulmans ; et l'attachement au groupe des musulmans. En effet, leur invocation les cerne de toute part (littéralement : de derrière eux). " [263]

Rapporté par Ach-Châfi'î et Al Bayhaqî dans " Al Madkhal ". Et rapporté par Ahmad, Ibn Mâjah et Ad-Dârimî, d'après Zayb Ibn Thâbit (qu'Allah l'agrée).

112- Rapporté par Ahmad, Abû Dâwud, At-Tirmidhî, d'après Zayd Ibn Thâbit (qu'Allah l'agrée).

113- D'après 'AbdaLlah Ibn 'Amrû (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" La science réside en trois points : un verset clair ; ou une tradition [bien] établie ; ou une obligation juste. Et en dehors de cela, ce n'est que du superflu. " [266]

Rapporté par Ad-Dârimî et Abû Dâwud.

114- D'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui ) a dit :

" Quiconque s'exprime avec son opinion [personnelle] à propos du Coran, qu'il prépare alors son siège en Enfer. " [267]

Rapporté par At-Tirmidhî.

115- Et dans une version :

" Quiconque s'exprime sans science à propos du Coran, qu'il prépare alors sa place en Enfer. " [268]

Rapporté par At-Tirmidhî.

116- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Quiconque reçoit un verdict sans science, alors son péché repose sur celui qui a prononcé ce verdict. Et quiconque indique à son frère une affaire dont il sait que la droiture se situe ailleurs, alors il l'a trahi. " [269]

Rapporté par Abû Dâwud.

117- D'après Mu'âwiyah (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a interdit les cas [et les sujets singuliers] (" Al Aghlûtât ").

Rapporté par Abû Dâwud et An Nassâ'î.

118- D'après Kathîr Ibn Qays qui a dit : " J'étais assis avec Abû Ad-Dardâ dans la mosquée de Damas lorsqu'un homme vint et s'exclama : " Ô Abû Dardâ' ! Je suis venu à toi [en provenance] de Médine, la ville du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) concernant un hadith qui m'est parvenu de ta part comme quoi tu le rapportes du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) et je ne suis pas venu à toi pour un quelconque autre besoin. " Alors, il [c'est-à-dire : Abû Dardâ' (qu'Allah l'agrée)] a dit : " J'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire :

" Quiconque emprunte une voie à la recherche d'un savoir, Allah lui fera emprunter une voie vers le Paradis. Certes, les anges recouvrent de leurs ailes celui qui recherche le savoir en signe de satisfaction pour ce qu'il fait. Ceux qui se trouvent dans les cieux et sur la Terre jusqu'aux poissons dans l'eau implorent le pardon en faveur du savant. Et le mérite du savant sur le dévot est comparable au mérite de la lune par rapport aux autres astres lors d'une nuit de pleine lune. Les savants sont les héritiers des Prophètes. Or, les Prophètes n'ont laissé en héritage ni dinar ni dirham ; en fait, ils n'ont légué que la science. Par conséquent, quiconque s'empare de cet héritage a certes prit une part considérable [du bien]. "

Rapporté par Ahmad, Ad-Dârimî, Abû Dâwud, At-Tirmidhî et Ibn Mâjah.

119- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) qui a dit :

" La parole sage est la quête du croyant ; dès lors où il la trouve, alors il en est le plus en droit. " [275]

Rapporté par At-Tirmidhî qui a dit : " Etrange. " Et [aussi] Ibn Mâjah.

120 - D'après 'Alî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Certes, le jurisconsulte - le véritable jurisconsulte - est celui qui ne fait pas désespérer les gens de la miséricorde d'Allah, il ne leur accorde pas de facilité dans des désobéissances à Allah, il ne les met pas à l'abri du châtiment d'Allah, et il ne délaisse pas le Coran par détournement à son égard en se tournant vers autre que lui. En effet, il n'y a pas de bien dans une adoration qui ne contient pas de la science ; il n'y a pas de bien dans une science qui ne contient pas de la compréhension ; et il n'y a pas de bien dans une lecture qui ne contient pas de la méditation. " [276]

121- D'après Al Hassan (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Quiconque la mort le rencontre pendant qu'il recherche la science afin de faire revivre l'islam, alors entre lui et les Prophètes, il n'y a qu'un seul degré [de différence] au Paradis. "

Tous les deux rapportés par Ad-Dârimî.

 Chapitre : L'enlèvement de la science;

122- D'après Abû Ad-Dardâ' (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Nous étions avec le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) lorsqu'il leva son regard vers le ciel, ensuite il a dit : " Voici les prémices du moment où la science doit être subtilisée aux hommes, jusqu'à ce qu'ils ne pourront plus en acquérir. " [278]

" Nous étions avec le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) lorsqu'il leva son regard vers le ciel, ensuite il a dit : " Voici les prémices du moment où la science doit être subtilisée aux hommes, jusqu'à ce qu'ils ne pourront plus en acquérir. " [278]

Rapporté par At-Tirmidhî.

123- D'après Ziyâd Ibn Lubayd (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Prophète (paix et salut sur lui) mentionna une chose et alors il a dit : "Cela sera au moment des prémices de la disparition de la science. " Alors, j'ai demandé : " Ô Messager d'Allah ! Comment la science disparaîtra-t-elle alors que nous récitons le Coran, nous l'enseignons à nos enfants et nos enfants eux-mêmes l'enseigneront à leurs enfants jusqu'au Jour de la Résurrection ? " Il (paix et salut sur lui) répondit : " Ô Ziyâd ! Que ta mère te perde ! Certes, je te considérais parmi la personne la plus versée de Médine. Ces juifs et ces Chrétiens qui lisent la Torah et l’Évangile ne savent-ils rien de ce que contiennent leurs livres ? " [279]

Rapporté par Ahmad et Ibn Mâjah.

124- D'après Ibn Masʽûd (qu'Allah l'agrée) qui a dit :

" Attachez-vous à la science avant qu'elle soit saisie, et sa saisie correspond à la disparition de ses détenteurs. Attachez-vous à la science car l'un d'entre vous ne sait pas quand on sera dans son besoin ou quand on sera dans le besoin de ce qu'il possède. Vous trouverez des gens qui prétendront qu'ils appellent au Livre d'Allah tandis qu'ils l'auront jeté derrière leurs dos. Attachez-vous à la science et faites attention aux innovations, à l'entêtement et à ne pas aller trop en profondeur. Et attachez-vous à la première affaire ! " [280]

Rapporté par Ad-Dârimî de manière à peu près semblable.

125- Et dans les deux recueils authentiques, d'après Ibn 'Amrû et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Certes, Allah n'enlève pas la science en l'ôtant [des cœurs] des serviteurs mais Il l'enlève par la mort des savants jusqu'à ce qu'il ne reste plus un savant, alors les gens prendront pour chefs des ignorants qui seront interrogés. Alors, ils prononceront des verdicts sans science et ainsi ils s'égareront et égareront les gens. " [281]

126- Et d'après 'Alî (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Une époque est sur le point de venir aux hommes où il ne restera de l'islam que son nom et (il ne restera) du Coran que son illustration ; leurs mosquées seront peuplées mais elles seront des ruines, vidées de la guidée ; leurs savants seront un mal sous le ciel, la dissension sortira de chez eux et elle reviendra à eux. "

Rapporté par Al Bayhaqî dans : " Chu'ab Al Îmân ".

 Chapitre : La dureté vis-à-vis de quiconque recherche la science pour la controverse et la polémique.

127- D'après Ka'b Ibn Mâlik (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Quiconque recherche la science pour rivaliser avec les savants, ou polémiquer avec les simples d'esprit, ou pour tourner vers lui les visages des gens, Allah le fera entrer en Enfer. " [282]

Rapporté par At-Tirmidhî.

128- D'après Abû Umâmah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Pas un peuple ne s'est égaré après avoir été sur une guidée sans qu'il ne soit entré dans la polémique. " [283]Ensuite, il récita la parole d'Allah, Élevé soit-Il :{Et Ils ne te l'ont cité en exemple qu'uniquement par pure polémique. En fait, ce sont des gens polémistes.} [284][L'ornement : 58]

Ensuite, il récita la parole d'Allah, Élevé soit-Il :

{Et Ils ne te l'ont cité en exemple qu'uniquement par pure polémique. En fait, ce sont des gens polémistes.} [284]

[L'ornement : 58]

Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhî et Ibn Mâjah.

129- D'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit : le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, le plus détesté des hommes auprès d'Allah est le querelleur invétéré. " [285]

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

130- D'après Abû Wâ'il, d'après AbdaLlah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Quiconque recherche la science pour quatre choses entrera en Enfer - ou ce qui ressemble à cette parole - : pour rivaliser avec les savants ; ou pour polémiquer avec les simples d'esprit ; ou pour tourner vers lui les visages des gens ; ou pour être conduit auprès des dirigeants. "

Rapporté par Ad-Dârimî.

131- Et d'après Ibn 'Abbâs (qu'Allah les agrée tous les deux) qui a dit à des gens qu'il entendit se disputer dans la religion : " Ne savez-vous pas qu'Allah a des serviteurs que la crainte d'Allah a fait taire sans qu'ils soient sourds ni muets. Ils sont les savants, les personnes éloquentes, les affranchis et les gens illustres ; les savants des jours d'Allah à la différence que lorsqu'ils se sont souvenus de la grandeur d'Allah, leurs raisons en ont été étourdies, leurs cœurs ont été brisés et leurs langues ont été coupées jusqu'à ce qu'ils se sont réveillés de cela, alors ils se sont précipités vers Allah par le biais d’œuvres purificatrices. Ils se comptent parmi les négligents tandis qu'ils sont intelligents et forts ; ils se comptent parmi les égarés et les fautifs tandis qu'ils sont les vertueux innocents. N'est-ce pas qu'ils ne recherchent pas pour Lui la quantité, Ils ne Le contentent pas par le peu, ils ne Lui indiquent pas par leurs œuvres de sorte qu'ils n'ont pas rencontré de personnes soucieuses, compatissantes, craintives et apeurées. "

Rapporté par Abû Nuʽaïm.

132- Après avoir entendu des gens qui polémiquaient les uns les autres, Al Hassan a dit :" Voilà des gens qui se sont lassés de l'adoration, leur parler est devenu léger et leur scrupule est minime alors ils se sont mis à parler. "

" Voilà des gens qui se sont lassés de l'adoration, leur parler est devenu léger et leur scrupule est minime alors ils se sont mis à parler. "

 Chapitre : Outrepasser dans la parole et délaisser la surcharge et l'extrémisme.

133- D'après Abû Umâmah (qu'Allah l'agrée) et remontant au Prophète (paix et salut sur lui) qui a dit :

" La pudeur et la retenue sont deux branches de la foi tandis que la grossièreté et la prolixité sont deux branches de l'hypocrisie. "

Rapporté par At-Tirmidhî.

134- D'après Abû Tha'labah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Certes, ceux que j’aime le plus parmi vous et qui seront les plus proches de moi au Jour de la Résurrection, ceux parmi vous qui auront eu les meilleurs caractères. Et ceux que je déteste le plus parmi vous et qui seront les plus éloignés de moi au Jour de la Résurrection, ce sont les bavards, les moqueurs et les personnes prolixes. " [289]

Rapporté par Al Bayhaqî dans : " Chu'ab Al Îmân ".

135- At-Tirmidhî, de manière à peu près semblable, d'après Jâbir (qu'Allah l'agrée).

136- D'après Sa'ïd Ibn Abî Waqâs (qu'Allah l'agrée) qui a dit : " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" L'heure n'arrivera pas jusqu'à ce que des gens apparaissent qui mangeront avec leurs langues tout comme les vaches mangent avec leurs langues. " [290]

Rapporté par Ahmad, Abû Dâwud et At-Tirmidhî.

137- D'après 'AbdaLlah Ibn Amrû (qu'Allah l'agrée), remontant au Prophète (paix et salut sur lui) :

" Certes, Allah déteste la personne éloquente parmi les hommes, celui qui sort sa langue comme la vache sort la sienne. " [291] Rapporté par At-Tirmidhî et Abû Dâwud.

138- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Quiconque apprend l'excellence du verbe (littéralement : la sémantique des mots) pour attirer les cœurs des hommes ou les gens à lui, alors - au Jour de la Résurrection - Allah n'acceptera pas de lui ni œuvre surérogatoire ni œuvre obligatoire. " [292] Rapporté par Abû Dâwud.

139- D'après 'Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui a dit :" Les paroles du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) étaient claires, chacun comprenait tout ce qu'il entendait de lui. " Elle a dit : " Il nous racontait un hadith de sorte que si quelqu'un présent souhaitait dénombrer ses mots, il pouvait les recenser. " Elle a dit : " Il ne débitait pas ses propos comme votre débit. " [293]

" Les paroles du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) étaient claires, chacun comprenait tout ce qu'il entendait de lui. " Elle a dit : " Il nous racontait un hadith de sorte que si quelqu'un présent souhaitait dénombrer ses mots, il pouvait les recenser. " Elle a dit : " Il ne débitait pas ses propos comme votre débit. " [293]

Rapporté par Abû Dâwud de certains pans [du hadith].

140- D'après Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit :

" Lorsque vous voyez le serviteur à qui a été donné l'ascétisme de ce bas monde et le fait de parler peu, alors rapprochez-vous de lui car il s'exprime avec la sagesse. " [295]

Rapporté par Al Bayhaqî dans : " Chu'ab Al Îmân ".

141- D'après Buraydah (qu'Allah l'agrée) qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire :

" Certes, il y a dans l'éloquence une sorcellerie, dans la science une ignorance, dans la poésie une sagesse et dans le propos une lourdeur. " [296]

142- D'après 'Amrû Ibn Al Âs (qu'Allah l'agrée) qui a dit qu'un jour un homme s'est levé et a beaucoup parlé, alors 'Amrû a dit : " S'il s'était montré économe dans son propos, cela aurait été meilleur pour lui. En effet, j'ai entendu le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) dire : " Assurément, j'ai considéré - ou : il m'a été ordonné - que je devais être bref dans mon propos ; en effet, la brièveté est un bien. " [302]

Les deux sont rapportés par Abû Dâwud.

Fin du livre. Que la louange revienne à Allah, Seigneur des Mondes, une louange abondante.


Thèmes:

Votre avis nous intéresse