Description résumée

Concernant l’obligation d’avoir la recommandation d’un savant pour pouvoir propager le savoir que l’on a acquis, ou pour prêcher les gens à l’Islam, la question suivante a été posée à Cheykh Sa’d Ach_Chethri lors de sa venue en France du 14 au 17 février 2010 à la mosquée Tariq Ibn Ziyad des Mureaux.

Le site Islamhouse invite tous les frères et sœurs de France et d’ailleurs à s’entraider dans le bien, et à vouloir pour son frère ce que l’on veut pour soi-même. Les temps sont durs et les épreuves se multiplient, mais la renaissance de l’islam est visible et le message se propage grâce à Allah en premier lieu puis aussi grâce à l’effort de chacun dans l’invitation à l’islam et notamment tous les frères et toutes les sœurs qui s’efforcent à propager ce qu’ils ont appris du Coran, de la Sounna et des paroles de nos pieux savants. Apprenez, appliquez et invitez ! La patience aide à surmonter tous les obstacles ! Sachez qu’Allah aime les endurants et la meilleure parole est celle qui est dite dans le but d’appeler les gens à l’islam et ses principes…

Détails

> > > >

Au Nom D'Allah, Le Clément, le Miséricordieux


Faut-il une recommandation d'un savant pour pouvoir appeler les gens à l'islam ou pour pouvoir enseigner cette religion en France ?

Cheikh Saad Ach-Chathry

هل يشترط تزكية لمن يقوم بالدعوة إلى الله والتوجيه والتدريس في فرنسا؟

للشيخ الفاضل سعد بن ناصر الشثري


 

Concernant l'obligation d'avoir la recommandation d'un savant pour pouvoir propager le savoir que l'on a acquis, ou pour prêcher les gens à l'Islam, la question suivante a été posée à Cheykh Sa'd Ach_Chethri lors de sa venue en France du 14 au 17 février 2010 à la mosquée Tariq Ibn Ziyad des Mureaux :


— Question :

Cheikh, parmi les sujets qui causent problèmes, le fait que certains jeunes qui habitent à La Mecque ou en Arabie Saoudite et qui, d'après ce qu'ils disent, étudient les sciences religieuses, demandent à propos de chacun des frères qui font « da'wah» en France : Comment a-t-il étudié ? Où a-t-il étudié ? Untel prétend avoir étudié auprès des « chouyoukh », untel dit qu'il a étudié dans des centres et des universités en Arabie Saoudite ou ailleurs, tel autre a fait en sorte que la plupart de ce qu'il a appris comme sciences religieuses a été obtenue par le biais de la lecture et de l'écoute de cassettes, et ainsi de suite pour chaque frère selon la manière dont il a acquis son savoir religieux.

Donc ces gens-là disent : Il n'est possible pour personne de donner des cours sans avoir de recommandation d'un savant. Or ces frères n'ont aucune recommandation, alors pourquoi donnent-ils des cours, enseignent aux gens et donnent des instructions ?

Que répondez-vous à ce genre de propos ?


— Réponse de Cheykh Ach-Chethri :


Si tu es dans une vaste étendue de terre, dans un désert, et qu'il n'y a personne avec toi, puis que quelqu'un arrive vers toi et que tu lui demandes comment faire pour sortir de ce désert, et qu'il te répond qu'il a déjà réussi une fois à quitter ce désert, mais qu'il n'est sûr qu'à 50 % de pouvoir retrouver le bon chemin. Essaieras-tu de quitter ce désert avec lui ou resteras-tu comme ça ?

 (Le frère qui a posé la question répond : Tu pars avec lui évidemment.)
Vous devez vous considérer dans le même cas de figure.

Mais non, (ce genre de personnes dit) : Montre-moi l'attestation qui prouve que tu es diplômé de l'université, du département de Géographie, que tu connais les différentes positions géographiques et que tu connais les différentes sortes de sols.

Ici, si les gens sont laissés comme ça, tels qu'ils sont (c.-à-d. sans prêches, ni cours, etc.), il est à craindre qu'ils deviennent mécréants ! Que deviendraient-ils ? Ils deviendraient mécréants !

Mais ceux-là dont tu parles te disent : Non, tu dois avoir une recommandation !, alors que tu les sors de la mécréance.

Donc au contraire, il faut encourager ceux qui accomplissent cela et laisser chacun agir et enseigner aux autres, car c'est cela qui permet de propager la religion.

Celui qui dit : « Moi, j'ai écouté les explications du livre « Thalathatoul Oussoul » de Cheikh Ibn 'Outheymine, Cheikh Ibn Baz, Cheikh Saleh Al Fawzane, Cheikh Sa'd Ach-Chethri et d'autres. J'ai écouté 4 ou 5 explications.

Ensuite celui-là on va lui dire : Non, il est obligatoire que tu aies une recommandation ?!

J'explique aux gens en me basant sur ces cours-là, à partir desquels j'ai profité. J'apprends aux gens l'obligation d'unifier Allah par l'adoration ».

Malgré tout, celui-là, on va lui dire : Non, il est obligatoire que tu aies une recommandation ?!

(Cheikh ici le dit d'un ton montrant son désaccord avec ce genre de réaction, cependant cela n'est perceptible qu'à travers l'audio et est donc difficile à retranscrire à l'écrit, NDT.)


— Une personne de l'assise intervient en disant :

Cheikh pardon de vous interrompre ! Ces gens-là se justifient notamment en évoquant la parole de l'Imam Malik lorsqu'il dit qu'il ne s'est assis sur sa chaire (pour enseigner l'islam) qu'après avoir eu l'autorisation de 70 savants.

 

— Ce à quoi Cheikh a répondu en disant :

Ce sont les textes religieux qui sont pris en considération ou bien les paroles des grands Imams ?

(Les gens présents dans l'assise répondent que ce sont les textes religieux qui sont à prendre en considération)

Allah dit, dans le sens en français : Dis : Voici ma voie. J'appelle à (la religion d') Allah avec clairvoyance, moi et ceux qui me suivent. S 12 - V 108.

Toute personne qui suit le prophète -صلى الله عليه و سلم- est par conséquent sur le chemin du prophète -صلى الله عليه و سلم- dans l'appel vers Allah, et Allah n'a pas cité de condition particulière. Ainsi, celui qui apprend quelque chose et est certain que cela fait partie de la législation, alors il appelle à cette chose. Celui qui sait que la prière est obligatoire commence à rappeler aux gens l'obligation de prier.

Puis quelqu'un lui dit : Non, arrête ! Ne leur parle pas de la prière. Et lorsqu'il demande pour quelle raison il devrait cesser, on lui répond : Car tu n'as pas de diplôme ni de recommandation ?!

(Cheikh le dit encore d'un ton qui montre qu'il n'est pas d'accord avec ce raisonnement, NDT.)

Ordonner la prière et donner envie aux gens de prier, cela nécessite d'avoir une recommandation ?!

S'il leur rappelle le « tawhid », qui est la base de la religion de l'Islam, on lui dit : Non, ne leur parle pas de « tawhid », ne leur fais pas prendre connaissance du droit qu'Allah a sur eux ?! Laisse-les dans leur égarement et leur perdition !

Tu empêches cela juste pour le fait qu'un Imam a dit une parole ?!

Cette personne qui fait « da'wa » permet aux gens de se sortir du polythéisme et de la mécréance. Et on va lui dire : Non, tu dois réunir des conditions ?!

Celui qui tient ce genre de discours, nous craignons pour sa religion, et nous craignons qu'il fasse partie de ceux qui repoussent les gens de la religion d'Allah.

 

Fin de citation.

Traduction et source : www.insaf.forumactif.com

Petites rectifications : Équipe Islamhouse

 

Le site Islamhouse invite tous les frères et sœurs de France et d'ailleurs à s'entraider dans le bien, et à vouloir pour son frère ce que l'on veut pour soi-même. Les temps sont durs et les épreuves se multiplient, mais la renaissance de l'islam est visible et le message se propage grâce à Allah en premier lieu puis aussi grâce à l'effort de chacun dans l'invitation à l'islam et notamment tous les frères et toutes les sœurs qui s'efforcent à propager ce qu'ils ont appris du Coran, de la Sounna et des paroles de nos pieux savants. Apprenez, appliquez et invitez ! La patience aide à surmonter tous les obstacles ! Sachez qu'Allah aime les endurants et la meilleure parole est celle qui est dite dans le but d'appeler les gens à l'islam et ses principes…

 

Votre site :

www.islamhouse.com

L’islam à la portée de tous !

 

Votre avis nous intéresse