Description résumée

La vie de Jésus dans le Coran : première partie: Ces deux vidéos nous relatent les différents versets du noble Coran qui mentionnent la vie de notre Prophète Jésus (sur lui la paix). Ces versets sont une invitation vivante adressée à tout chrétien sincère qui cherche la vérité sur ce noble prophète qui n’a jamais invité les gens à l’adorer, mais a suivi le message de tous les Prophètes avant lui et après lui : Adorez Allah seul et ne lui donnez aucun associé !

Détails

Que pensent les musulmans de Jésus (sur lui la paix) ?

 

Les musulmans respectent et révèrent Jésus (que la paix soit sur lui).  Ils le considèrent comme l'un des plus importants messagers que Dieu a envoyé à l'humanité.  Le Coran confirme sa naissance miraculeuse (d'une vierge), et un chapitre du Coran est intitulé « Maryam » (Marie).  Le Coran décrit la naissance de Jésus comme suit :

 

« (Rappelle-toi) quand les Anges dirent: "Ô Marie, voilà que Dieu t'annonce une parole de Sa part : son nom sera le Messie Jésus, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés de Dieu.  Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr, et il sera du nombre des gens de bien ».  Elle dit : "Seigneur !  Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée? ».  « C'est ainsi ! », dit-Il.  Dieu crée ce qu'Il veut.  Quand il décide d'une chose, Il lui dit seulement « Sois », et elle est aussitôt. » (Coran, 3:45-47)

 

Jésus est né de façon miraculeuse sur l'ordre de Dieu, tout comme Adam, à qui Dieu avait insufflé la vie sans qu'il n'ait eu de père.  Dieu a dit :

 

« Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit : « Sois» ; et il fut. » (Coran, 3:59)

 

Durant sa mission prophétique, Jésus a accompli plusieurs miracles.  Dieu nous révèle que Jésus a dit :

 

« « En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur.  Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans ; et, par la permission de Dieu, cela devient un oiseau.  Et je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission de Dieu.  Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons... » » (Coran, 3:49)

 

Les musulmans croient que Jésus n'a pas été crucifié.  Ses ennemis avaient l'intention de le crucifier, mais Dieu l'a sauvé et l'a élevé vers Lui.  Et l'apparence physique de Jésus fut donnée à un autre homme.  Alors, les ennemis de Jésus s'emparèrent de cet homme et le crucifièrent, croyant ainsi crucifier Jésus.  Dieu a dit :

 

« ...Ils dirent : « Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, le messager de Dieu »...   Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié, mais son apparence fut donnée à un autre homme (et ils tuèrent cet homme)... » (Coran, 4:157)

 

Ni Mohammed  ni Jésus ne vinrent pour apporter des changements à la doctrine de base selon laquelle on ne doit croire qu'en un seul Dieu, doctrine qui fut prêchée par d'autres prophètes avant eux ; ils vinrent plutôt pour la confirmer et la renouveler.1

 

 

_____________________________

Note :

(1) Les musulmans croient aussi que Dieu a révélé un livre saint appelé Injil (Évangile) à Jésus, dont certaines parties sont peuvent encore être disponibles dans les enseignements de Dieu à Jésus que l'on retrouve dans le Nouveau Testament.  Mais cela ne signifie pas que les musulmans croient à la Bible que nous connaissons aujourd'hui, car elle n'est pas constituée des écritures originales qui furent révélées par Dieu.  Elles ont subi des altérations, des additions et des omissions.  Cela a été reconnu par le comité chargé de la révision de la Sainte Bible.  Ce comité était composé de trente-deux membres, tous des érudits.  Ils assurèrent le bon déroulement de la révision et des délibérations du Conseil Consultatif composé de cinquante représentants des diverses confessions religieuses coopératrices.  Le comité a déclaré, à la page IV de la préface de la Sainte Bible (la version standard révisée, en anglais): « À quelques endroits, il est évident que le texte a subi des modifications lors de sa transmission, mais aucune des versions ne procure un rétablissement satisfaisant.  Nous ne pouvons que nous fier au meilleur jugement des érudits compétents en ce qui concerne la reconstitution la plus probable des textes originaux.»  Le comité a également déclaré, à la page VII de la préface : « Des notes ont été ajoutées pour indiquer d'importantes variations, additions ou omissions dans les anciennes sources (Mathieu 9.34 ; Marc 3.16 ; 7.4 ; Luc 24.32, 51, etc.). »

 

Votre site

www.islamhouse.com

Votre avis nous intéresse