Les chiites et la mosquée Al-Aqsa ()

 

|

 Les chiites et la mosquée Al-Aqsa

Taariq Ahmed Hijaazi

www.haqeeqa.com

Publication : comité de la défense de la croyance des sunnites – Palestine

Table des matières

·           Introduction                                                                              3

·           Un mensonge dans un livre !                                                    5

·           La position de la mosquée Al-Aqsa dans les interprétations du Coran des chiites.                                                                     7    

·           L'emplacement de la mosquée Al-Aqsa dans les livres des chiites.                                                                                      11

·           Le mérite de mosquée d'Al-Koufa chez les chiites par rapport aux trois mosquées.                                                                 17

·           Karbalaa est meilleur que la Kâaba et la mosquée Al-Aqsa.  20                                                                      

·           Les paroles et les déclarations des chiites au sujet de la mosquée Al-Aqsa.                                                                    24   

·           Le mérite d'An-Najaf par rapport à Jérusalem dans les poèmes d'Ibn Mâassoum.                                                                      25

·           La coupole de Saamiraa est plus importante que la libération de Jérusalem.                                                                                26

·           Saamiraa et Baquîi Al-Gharquad sont supérieurs à la position de Jérusalem chez les chiites.                                                  26

·           La mosquée Al-Aqsa dans les écritures des juifs.                   30

·           La mosquée Al-Aqsa dans les écritures des orientalistes.      35

·           La position confirmée de la mosquée Al-Aqsa chez les musulmans.                                                                              38

·           Nos bases établies concernant l'importance de la mosquée Al-Aqsa.                                                                                        40

·           La conclusion.                                                                          56

 Introduction

Louange à Allah Seigneur des mondes, et bénédictions et salutations d'Allah sur le plus noble des messagers, notre prophète Mohammed, sur les membres de sa famille, et tous ses compagnons.

Il se peut que certains désapprouvent que nous écrivions au sujet de l'importance de la mosquée Al-Aqsa chez les musulmans et dans la législation islamique, étant donné que cela fait partie des choses admises et n'a pas besoin de plus amples explications ; car elle est confirmée par la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) dans son Livre Saint, la parole authentique du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) et par l'unanimité de la communauté sur son mérite.

Mais nous avons la certitude que quiconque lira ce livre, nous excusera après que les faits lui soient dévoilés, et qu'il prendra conscience de l'ampleur de la tromperie qui nous a été cachée par des gens qui ont prétendu défendre la mosquée Al-Aqsa et la terre du voyage nocturne, et qui ont levé le drapeau de la défense des opprimés parmi les gens de la Palestine et de ses lieux saints ! 

C'est la raison pour laquelle il fallait absolument défendre la position de la mosquée Al-Aqsa, et avertir à propos de ce qui a été rapporté dans les livres et les références approuvés chez les chiites, et ils sont très nombreux ! Et dans lesquels ils ont écrit de leurs propres mains que la mosquée Al-Aqsa n'a aucune importance à l'endroit où elle se trouve maintenant, mais c'est une

mosquée dans le ciel, et beaucoup de gens ont pensé que c'est la mosquée de Jérusalem [Al-Quouds] !

Et nous avons fait des efforts pour ne pas laisser ces allégations sans réponses qui les réfutent et qui dévoilent leur malveillance et leur fausseté, et ceci afin que nous contribuions avec la parole et la plume, avec l'intention de dévoiler les réalités des choses et d'enlever le voile, afin que tout le monde prenne conscience de l'ampleur du complot et de la tromperie que ces menteurs essaient de rédiger et de prouver dans leurs livres !

Nous avons prouvé aussi à travers la recherche et l'étude que toute personne qui a essayé de faire douter de la position de la mosquée Al-Aqsa bénie - et parmi ceux-là, les juifs et les orientalistes - a démontré cela avec des allégations insignifiantes tirées des livres des chiites, afin qu'elles soient une épée avec laquelle elle frappe les choses établies de notre communauté et de sa croyance, et afin d'ébranler la position de la mosquée Al-Aqsa dans nos cœurs.

Nous voulons attirer l'attention sur le fait que notre but dans ce livre est l'union de la communauté, unir la parole des musulmans, être d'accord sur nos lieux saints, aimer ceux à qui Allah a permis de conquérir Jérusalem, et couper la route de l'armée des professeurs parmi les juifs et les orientalistes qui ont trouvé dans les livres des chiites une matière grasse, et ils ont fait qu'elle soit un moyen pour diminuer l'importance [la position] de la mosquée Al-Aqsa chez les musulmans. Il fallait donc absolument faire un examen approfondi de ces récits qui font douter de la position de la mosquée Al-Aqsa et prouver les mérites de Jérusalem avec les arguments et les preuves.

Et louange à Allah Seigneur des mondes.

Taariq Ahmed Hijaazi.

 Mensonge dans un livre

(La mosquée Al-Aqsa, où ?) est le titre d'un livre du savant chiite "Jâafar Mourtadha Al-'Aamili"[1], dans lequel est écrit : "Nous avons compris plusieurs réalités à propos de la mosquée Al-Aqsa, et qui détermine l'affaire que ce n'est pas celle qui se trouve en Palestine"!! Et il a cité beaucoup de paroles et de récits avec lesquels il prouve l'authenticité de son interprétation de l'événement du voyage nocturne, et ce qu'il a dit à propos du fait que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, tirés des livres de référence, des biographies et des commentaires du Coran qui sont agréés chez les chiites.

Il est donc parvenu dans ce livre au fait que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, et elle n'est pas, comme le croient tous les musulmans, la mosquée d'Al-Quouds !!

Et dans son livre : "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham"[2], Al-'Aaamili a prétendu aussi : "Lorsque Omar entra dans Jérusalem, il n'y avait pas du tout de mosquée, à plus forte raison qu'on l'appelle Aqsa"[3] ; et que "la mosquée Al-Aqsa vers laquelle le voyage nocturne a été fait, et dont Allah a béni les alentours, est dans le ciel"[4]!!

Et Al-'Aamili a ajouté que : "La mosquée Al-Aqsa vers laquelle le voyage nocturne a été fait, et dont Allah a béni les alentours, est dans le ciel"[5].

Lorsqu'il cita les opinions à propos de la corruption des juifs deux fois qui est mentionnée dans sourate "Al-Israa", il a décrit l'opinion de ceux qui ont dit que la mosquée Al-Aqsa est la mosquée d'Al-Quouds en disant que ce sont des "allégations", ensuite il a dit : "Nous disons ceci conformément à celui qui a déduit, selon ce qu'il prétend, que la mosquée que l'on appelle la mosquée Al-Aqsa, est effectivement présente à Jérusalem"[6].

Parmi les preuves qu'il a donné à propos du fait que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, ce qui est mentionné dans le livre "Bihaare Al-Anwaare" d'Al-Majlissi[7] : "D'après Abou Abdillah (que la paix soit sur lui) qui a dit : [Je l'ai interrogé au sujet des mosquées qui ont des mérites ; il dit : "La mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue)". Je dis : [Et la mosquée Al-Aqsa, que je sois une rançon pour te sauver ?]. Il dit : "Celle-ci est dans le ciel, vers elle, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne". Je dis : [Les gens disent que c'est la mosquée de Jérusalem ?]. Il dit : "La mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle" !!

La question est : ce qu'Al-'Aamili a dit, est-il considéré pour les chiites comme étant une parole innovée ou est-ce une croyance ferme chez eux ? Regardons alors leurs commentaires du Coran afin de voir où se trouve la mosquée Al-Aqsa ?

La position de la mosquée Al-Aqsa dans les commentaires du Coran des chiites

 1- Le commentaire du Coran intitulé "Tafsir As-Saafi" :

Il est mentionné dans "Tafsir As-Saafi" d'Al-Faïd Al-Kaachaani, à propos du commentaire de la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant}[8] : "C'est-à-dire au royaume de la mosquée Al-Aqsa qui se trouve dans le ciel comme cela apparaît selon les hadiths"[9].

Et il fit suivre cette parole par ce récit : "Al-Quoummi a rapporté d'après Al-Baaquir (que la paix soit sur lui) qui a dit qu'il était assis dans la mosquée Al-Haram [de la Mecque], il regarda alors vers le ciel une fois, puis vers la Kâaba une fois, et dit : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-

Aqsa}, il fit cela trois fois, puis il se tourna vers Ismaïl Al-Djôufi et dit : "Que disent les gens de l'Irak au sujet de ce verset, ô Irakien ?" ; Il dit : "Ils disent : on lui fit faire le voyage nocturne de la mosquée Al-Haram jusqu'à Jérusalem" ; il dit alors : "Ce n'est comme ils disent, mais on lui fit faire le voyage nocturne de celle-ci à celle-ci, et il montra le ciel avec sa main, et il dit : ce qui se trouve entre eux est sacré"[10].

 2- "Tafsir Nour At-Thaqalaïn" :

Dans "Tafsir Nour At-Thaqalaïn" d'Al-Houwaïzi[11], il commença dans le commentaire de sourate "Al-Israa" par citer les récits précédents afin de confirmer qu'il s'y accroche : d'après Saalim Al-Hannaat qui rapporte d'un homme qui rapporte d'Abou Ali (que la paix soit sur lui) qui a dit : " Je l'ai interrogé au sujet des mosquées qui ont des mérites ; il dit : "La mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue)". Je dis : [Et la mosquée Al-Aqsa, que je sois une rançon pour te sauver ?]. Il dit : "Celle-ci est dans le ciel, vers elle, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne". Je dis : [Les gens disent que c'est la mosquée de Jérusalem ?]. Il dit : "La mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle"[12]!!

Et Al-Houwaïzi a ajouté : "Dans le Tafsir d'Ali ibn Ibrahim qui rapporte que Khalid lui a dit qu'Al-Hassan ibn Mahboub qui rapporte de Mohammed ibn Yassaar qui rapporte d'Abou Maalik Al-Azdi qui rapporte d'Ismaïl Al-Djâafi qui a dit : [J'étais assis dans la mosquée et Abou Jâafar (que la paix soit sur lui) était sur un côté, alors il leva la tête et regarda le ciel une fois, et il regarda la Kâaba une fois, puis dit : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa}, il fit cela trois fois, puis il se tourna vers moi et dit : "Que disent les gens de l'Irak au sujet de ce verset, ô Irakien ?" ; je dis : "Ils disent : on lui fit faire le voyage nocturne de la mosquée Al-Haram jusqu'à Jérusalem" ; il dit alors : "Ce n'est pas comme ils disent, mais on lui fit faire le voyage nocturne de celle-ci à celle-là, et il montra le ciel avec sa main, et il dit : ce qui se trouve entre eux est sacré"[13].      

 3- "Tafsir Al-'Ayyaachi" :

Al-'Ayyaachi a mentionné dans le commentaire du premier verset de sourate "Al-Israa", la version qui confirme que la mosquée Al-Aqsa est dans le ciel par sa parole : "D'après Saalim Al-Hanaat qui rapporte d'un homme qui rapporte d'Abou Ali (que la paix soit sur lui) qui a dit : " Je l'ai interrogé au sujet des mosquées qui ont des mérites ; il dit : "La mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue)". Je dis : [Et la mosquée Al-Aqsa, que je sois une rançon pour te sauver ?]. Il dit : "Celle-ci est dans le ciel, vers elle, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne". Je dis : [Les gens disent que c'est la mosquée de Jérusalem ?]. Il dit : "La mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle"[14]!!

 4- "Al-Bourhaane fi tafsir Al-Qour'aane" :

Al-Bahraani a mentionné dans "Al-Bourhaane fi tafsir Al-Qour'aane" la version qui est répétée dans tous les commentaires du Coran des chiites, At-Tabaatabaa'i l'a mentionnée aussi dans "Tafsir Al-Mizaane", et qui stipule que la mosquée Al-Aqsa est dans le ciel : "D'après Saalim Al-Hanaat qui rapporte d'un homme qui rapporte d'Abou Ali (que la paix soit sur lui) qui a dit : " Je l'ai interrogé au sujet des mosquées qui ont des mérites ; il dit : "La mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue)". Je dis : [Et la mosquée Al-Aqsa, que je sois une rançon pour te sauver ?]. Il dit : "Celle-ci est dans le ciel, vers elle, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne". Je dis : [Les gens disent que c'est la mosquée de Jérusalem ?]. Il dit : "La mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle"[15]!!

 5- "Bayaane As-Sa'âadah" :

De même que Soultaane Al-Janaabidhi dans "Bayaane As-Sa'âadah fi Maquaamaate Al-'Ibaadah" a rassemblé les paroles suivantes dans le commentaire du premier verset de sourate "Al-Israa" : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa} : qui est à Jérusalem ou à la mosquée Al-Aqsa qui se trouve au quatrième ciel et que l'on appelle "Al-Baït Al-Mâamour", dont la mosquée Al-Aqsa est son apparence et elle est son royaume, tout comme la mosquée sacrée de la Mecque est son apparence et son royaume"[16].

Et il a commenté : {dont Nous avons béni les alentours} par sa parole : "Et autour de Jérusalem se trouvent la Syrie et l'Egypte, et ils se distinguent tous deux des autres pays par l'abondance des bienfaits de tout genre, et il est bien connu que "Al-Baït Al-Mâamour" qui se trouve au quatrième ciel, a beaucoup de bénédictions autour de lui"[17]

Donc, Ce qui précède indique que dans beaucoup des commentaires du Coran des chiites, la parole se concentre sur le fait que la mosquée Al-Aqsa vers laquelle on fit faire le voyage nocturne au prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue), est une mosquée au quatrième ciel dans "Al-Baït Al-Mâamour", et elle s'appelle la mosquée Al-Aqsa ; et son nom ressemble à la mosquée de Jérusalem !!

Déplaçons-nous maintenant avec le cher lecteur vers un autre aspect des références agréées chez les chiites, afin que nous voyions la réalité de l'endroit de la mosquée Al-Aqsa dans leurs croyances.

L'emplacement de la mosquée Al-Aqsa dans les livres des chiites

La parole n'est pas différente dans les livres des chiites de ce qui a été mentionné dans leurs commentaires du Coran les plus

célèbres, et nous citons dans ce qui suit ce qui a été mentionné au sujet de l'emplacement de la mosquée Al-Aqsa dans les livres des chiites les plus célèbres :

 1- "Bihaare Al-Anwaare" :

Al-Majlissi a cité : "D'après Abou Abdillah (que la paix soit sur lui) qui a dit : Je l'ai interrogé au sujet des mosquées qui ont des mérites ; il dit : "La mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue)". Je dis : [Et la mosquée Al-Aqsa, que je sois une rançon pour te sauver ?]. Il dit : "Celle-ci est dans le ciel, vers elle, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne". Je dis : [Les gens disent que c'est la mosquée de Jérusalem ?]. Il dit : "La mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle"[18].

 2- "Mountahaa Al-Aamaal" :

Il est rapporté dans "Mountahaa Al-Aamaal" d'Abbaass Al-Quoummi : "Ce qui est bien connu est que la mosquée Al-Aqsa se trouve à Jérusalem, mais il apparaît selon beaucoup de hadiths que cela veut dire "Al-Baït Al-Mâamour" qui se trouve au quatrième ciel, et c'est la mosquée la plus éloignée"[19].

 3- "Kaamil Az-Ziyaaraate" :

Ibn Quouloubah a rapporté dans le livre "Kaamil Az-Ziyaaraate", d'après Abou Abdillah As-Saadiq (que la paix soit sur lui) : "Un homme vint voir le prince des croyants (que la paix soit sur lui) alors qu'il était dans la mosquée d'Al-Koufah, et dit : [Que la paix soit sur toi, ô prince des croyants, ainsi que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions !], Il le salua ; puis il dit : [Que je sois une rançon pour toi, j'ai l'intention de me rendre à la mosquée Al-Aqsa, j'ai voulu alors te saluer et te faire mes adieux]. Il dit alors (que la paix soit sur lui) : "Et que veux-tu obtenir avec cela ?". Il dit : [Le mérite ; que je sois une rançon pour toi]. Il dit : "Alors, vends ta monture, mange tes provisions, et prie dans cette mosquée, parce que la récompense d'une prière obligatoire dans cette mosquée est un pèlerinage accepté, et la prière surérogatoire est une 'Oumrah acceptée, et la bénédiction se propage à partir de cette mosquée jusqu'à 12 miles, sa droite est le bonheur et sa gauche est la ruse, dans son milieu se trouve un ruisseau de graisse, un ruisseau de lait, un ruisseau d'eau, qui est la boisson des croyants, et un ruisseau d'eau pour purifier les croyants ; l'arche de Noé partit à partir de cette mosquée, et Nasr, Yaghouth et Ya'ôuq s'y trouvaient ; soixante-dix prophètes ont prié dans cette mosquée, ainsi que soixante-dix pieux, je suis un d'entre eux, et il montra sa poitrine avec ses mains ; et toute personne affligé qui invoque Allah pour quelque chose dont il a besoin, Allah exaucera sa demande et dissipera son tourment"[20].     

 4- "As-Sahih mine sirat Ar-Rassoul Al-'Aadham" :

Dans le livre "As-Sahih mine sirat Ar-Rassoul Al-'Aadham" Jâafar Al-'Aamili a établi : "La mosquée Al-Aqsa est "une mosquée dans le ciel", puis il pris comme preuve un hadith qui n'est pas valable en ce qui concerne sa chaîne de transmission et son texte, et il l'a attribué au prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) en disant qu'il a dit : "Lorsqu'on me fit faire le voyage nocturne vers le ciel, je vis que sur le trône il était écrit :

[Il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et Mohammed est le messager d'Allah, je l'ai soutenu avec Ali (que la paix soit sur lui)]"[21]

Et dans son livre "Al-Masjid Al-Aqsa aïna ?", il a pris comme preuve pour son interprétation ce qui suit : "La chose la plus simple en linguistique est que le mot "Aqsa" signifie "ce qui éloigné" et l'éloquence du Saint Coran est la meilleure preuve de cela par sa parole (qu'Il soit exalté) : : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant}, et la signification d'Al-Israa est le voyage la nuit que ce soit horizontalement ou verticalement, et Al-Aqsa signifie l'éloignement et ce qui est éloigné ; et si nous supposons que Jérusalem est la mosquée Al-Aqsa, elle est alors éloignée de la péninsule arabique, mais elle est proche des habitants de la Syrie…par conséquent, il est obligatoire que la mosquée Al-Aqsa soit éloignée de tous les gens, et nous avons confirmé avec les hadiths que nous avons cité auparavant que la mosquée Al-Aqsa se trouve au quatrième ciel dans "Al-Baït Al-Mâamour"!! 

 5- "Al-Kaafi" :

Il est rapporté dans la version d'Al-Kaafi : "Je lui dis : [On m'a dit que tu as un nom parmi les noms d'Allah avec lequel tu atteins chaque jour et nuit "Baït Al-Maqdisse" (Jérusalem) et tu reviens chez toi]. Il me dit alors : [Et connais-tu Jérusalem ?]. Je dis : [Je ne connais que Jérusalem qui se trouve à Chaam ?]. Il dit : [Ce n'est pas "Baït Al-Maqdisse" (Jérusalem), mais c'est "Al-Baït Al-Maqdisse" (la maison sacrée), et c'est la maison de la famille de Mohammed (que les bénédictions et les salutations d'Allah soient sur lui et sur les membres de sa famille)]. Je lui dis : [Ce que j'ai entendu jusqu'à aujourd'hui, c'est "Baït Al-Maqdisse"]. Il me dit : [Celle-ci est le mihrâb des prophètes, et on l'appelait : "Hadhiratoul mahaarib" jusqu'à ce que vint la période entre Mohammed et 'Issaa (Jésus) (qu'Allah prie sur eux et les salue), et que le malheur approcha des polythéistes, et les courroux frappèrent les maisons des diables, alors ils changèrent, altérèrent et rapportèrent ces noms, et c'est la parole d'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) : {Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n'a fait descendre aucune preuve à leur sujet} [L'étoile : 23]"[22].     

 6- "Ilal Ach-Charaa'yî" :

Dans le livre "Ilal Ach-Charaa'yî" avec une chaîne de transmission jusqu'à Ali ibn Saalim qui rapporte de son père qui rapporte de Thaabit ibn Dinaar qui a dit : "J'ai interrogé Zaïn Al-'Aabidine Ali ibn Al-Housseïn ibn Ali ibn Abi Taalib (que la paix soit sur eux) au sujet d'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) : Est-Il décrit par un endroit ? Il dit : [Qu'Il soit élevé au-dessus de cela]. Je dis : [Alors, pourquoi a-t-Il fait faire à son prophète (qu'Allah prie sur lui et sa famille) le voyage nocturne vers le ciel]. Il dit : [Afin qu'Il lui fasse voir le royaume des cieux et ce qu'il contient parmi les choses extraordinaires qu'Il a fait et Ses créations magnifiques…]"[23].

 7- "Al-Misbaah fil Ad'îyah was-Salawaate waz-Ziyaaraate" : 

Il est rapporté dans la marge de "Dou'â Al-Mîraaj" qui est cité dans le livre "Al-Misbaah fil Ad'îyah was-Salawaate waz-Ziyaaraate" de Taqui Ad-Dine Al-Kaf'âami : "Cette invocation est très importante et a un position élevé, le prince des croyants (que la paix soit sur lui) l'a rapportée du prophète (qu'Allah prie sur lui et sa famille), et le résumé est : "Lorsqu'on me fit faire le voyage nocturne vers le ciel, je ne cessai de dépasser voile après voile jusqu'à ce que j'ait dépassé soixante-dix voiles, la distance entre deux voiles est comme la distance entre l'Est et l'Ouest soixante-dix fois…"[24].  

 8- "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âah" :

Mohammed ibn Al-Hassan Al-Hour Al-'Aamili, mort en 1104 H, a intitulé un chapitre de son livre "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âah Ilaa tahsil massaa'il Ach-Chari'âah" : [L'obligation d'avoir beaucoup de considération pour la Mecque, Médine, et Al-Koufah, aimer y habiter, y faire l'aumône, y accomplir beaucoup de prières, et voyager vers ces villes"[25].

Il a cité dans ce livre les versions qui prétendent que comme : "La Mecque est le lieu sacré d'Allah (qu'Il soit exalté)", et "Médine est le lieu sacré du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue)", alors "Al-Koufah est le lieu sacré du prince des croyants Ali (qu'Allah soit satisfait de lui)", tout tyran qui désire l'attaquer, Allah le divisera".

Et il a cité les versions suivantes : "Mohammed ibn Ali ibn Al-Housseïn dans (Ma'âani Al-Akh'baare), qui rapporte de son père, qui rapporte de Mohammed ibn Yah'ya, qui rapporte d'Ahmed ibn Mohammed ibn Khalid, qui rapporte d'Abou Abdoullah Ar-Raazi, qui rapporte d'Al-Hassan ibn Ali ibn Abou 'Othmaane, qui rapporte de Moussa ibn Bakr, qui rapporte d'Abou Al-Hassan Moussa ibn Jâafar, qui rapporte de ses pères (que la paix soit sur eux) que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Allah a choisi quatre villes, Il a dit (le Puissant et le Haut) : {Par le figuier et l'olivier ! Et par le Mont Sinin ! Et par cette Cité sûre !}[26], le figuier est : Médine, l'olivier est : Jérusalem, le mont Sinin est : Al-Koufah, et cette cité sûre est : la Mecque"[27].

Et Abou Jâafar (que la paix soit sur lui) a dit que le prince des croyants (que la paix soit sur lui) a dit : "{Et Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige ; et Nous donnâmes à tous deux asile sur une colline bien stable et dotée d'une source} [Les croyants : 50][28], il dit : "Une colline : Al-Koufah" ; "Bien stable : la mosquée", "Et une source : l'Euphrate"[29].

 Le mérite de la mosquée d'Al-Koufah sur les trois mosquées chez les chiites :

En plus du mérite de la mosquée d'Al-Koufah cité auparavant par rapport à la mosquée Al-Aqsa bénie chez les chiites, ils ont des récits qui indiquent que la mosquée d'Al-Koufah est plus ancienne que toutes les mosquées sauf la Maison sacrée d'Allah, et qu'elle est le lieu béni qu'Allah a béni, et qu'elle était la place pour l'adoration des anges avant la création d'Adam, ainsi que la place pour l'adoration d'Adam et ceux qui vinrent après lui parmi les prophètes, les messagers, les bien aimés d'Allah et les saints ; et que l'endroit se trouvant en son milieu est un jardin parmi les jardins du Paradis, et à partir de lui, les créatures seront ressuscitées le jour du jugement. Et la chose la plus étonnant est qu'elle fait partie des mosquées vers lesquelles les gens peuvent voyager[30].

Et ceci est appuyé par ces récits suivants dans leurs livres :

Cheikh As-Sadouq a rapporté dans "Al-Khissaal" : "Il n'est permis de voyager que vers trois mosquées : La mosquée sacrée de la Mecque, la mosquée du messager d'Allah et la mosquée d'Al-Koufah"[31].

Cheikh As-Sadouq a rapporté aussi dans son livre "Mane la yahdhourouhou Al-Faquih wa Al-Khissal", avec sa chaîne de transmission, d'après le prince des croyants (que la paix soit sur lui) qui a dit : "Il n'est permis de voyager que vers trois mosquées : la mosquée sacrée de la Mecque, la mosquée du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et sa famille), et la mosquée d'Al-Koufah"[32].

Et la mosquée d'Al-Koufah[33] a une place et un rang chez les chiites qui dépassent la mosquée Al-Aqsa, ceci selon les termes de leurs hadiths qu'ils ont écrits dans leurs livres agréés, et dans lesquels les récits erronés suivants sont cités :

Al-Koulaïni a rapporté dans son livre "Al-Kaafi", avec sa chaîne de transmission, d'après khalid Al-Quilaansi qui a dit : "J''ai entendu Abou Abdillah As-Saadiq (que la paix soit sur lui) dire : "Une prière dans la mosquée d'Al-Koufah équivaut à mille prières"[34].

Et Hassaan ibn Mihraane a dit : "J'ai entendu Abou Abdillah (que la paix soit sur lui) dire : [Le prince des croyants (que la paix soit sur lui) a dit : "La Mecque est le lieu Sacré d'Allah, Médine est le lieu sacré du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et sa famille), et Al-Koufah est mon lieu sacré, si un tyran veut y faire un mal, Allah le brisera"]"[35].

Et dans une autre version : "Al-Koufah est le lieu sacré d'Allah, le lieu sacré du messager d'Allah et le lieu sacré du prince des croyants ; la prière dans cette mosquée équivaut à mille prières, et le dirham équivaut à mille dirhams"[36]. Et dans une autre version : "Allah a un lieu sacré qui est la Mecque, Son messager a un lieu sacré qui est rapporté par Médine, et le prince des croyants a un lieu sacré qui est Al-Koufah, et nous avons un lieu sacré qui est Koum[37], et une femme parmi mes enfants y sera enterré, elle s'appelle Fatima, quiconque lui rend visite, entrera au Paradis"[38].  

 Karbala est meilleure que la Kâaba et la mosquée Al-Aqsa :  

Les chiites rendent saints des endroits dont aucune sainteté ne leur a été confirmée dans le Livre d'Allah, ni dans la sounnah du messager d'Allah, et parmi ces endroits : leur sacralisation de Karbala, et surtout la tombe d'Al-Housseïn (qu'Allah soit satisfait de lui). D'après Abou Abdillah qui a dit : "Si tu veux accomplir le pèlerinage et que tu n'as pas pu l'accomplir, va à la tombe d'Al-Housseïn parce que la récompense d'un pèlerinage te sera écrite ; et si tu veux accomplir la 'Oumrah et que tu n'as pas pu l'accomplir, va à la tombe d''Al-Housseïn parce que la récompense d'une 'Oumrah te sera écrite"[39].

Et dans "Bihaar Al-Anwaare" : "Allah a pris la terre de Karbala comme lieu sacré, sûr et béni, vingt-quatre mille ans avant qu'Il ne crée la terre de la Kâaba et qu'Il ne la prenne comme lieu sacré ; Il l'a rendu sacrée et Il l'a bénie, elle était sacrée et bénie avant qu'Allah ne crée les créatures, et elle restera ainsi jusqu'à ce qu'Allah fasse qu'elle soit la meilleure terre dans le Paradis, et la meilleure demeure et maison dans laquelle ses bien aimés habiteront dans le Paradis"[40].

De plus, ils ont exagéré jusqu'à la croyance que la visite de la tombe d'Al-Housseïn (qu'Allah soit satisfait de lui) à Karbala est meilleure que d'accomplir le pèlerinage à la Maison d'Allah ; d'après Abou Abdillah qui a dit : "Quiconque visite la tombe d'Al-Housseïn le jour d'Arafat, Allah lui écrira mille mille [1000000] pèlerinages avec Al-Quaa'im [Ali] (que la paix soit sur lui), et mille mille 'Oumrah avec le messager d'Allah, l'affranchissement de mille esclaves, et mille chevaux donnés dans le chemin d'Allah ; et Allah (le Puissant et le Haut) l'appellera Mon serviteur le véridique qui a cru à ma promesse, et

les anges diront : "Untel est un véridique, Allah l'a honoré de Son trône", et on l'appellera sur terre karoubi"[41].

Et la visite de la tombe d'Al-Housseïn (qu'Allah soit satisfait de lui) n'est pas simplement meilleure que le pèlerinage chez ceux-là, mais elle est la meilleure action, il est rapporté dans leurs récits que la visite de la tombe d'Al-Housseïn (qu'Allah soit satisfait de lui) "est la meilleure des actions", et dans une autre version "Parmi les actions les plus aimées, la visite de la tombe d'Al-Housseïn"[42] ; et Al-Majlissi a écrit un chapitre particulier avec ce titre dans lequel il a mentionné une phrase du même genre que ces versions"[43].

Leur cheikh Al-Faïdh Al-Kaachaani a dit pour commenter ce que leurs récits mentionnent au sujet des mérites de la visite de la tombe d'Al-Housseïn : "Ceci n'est pas beaucoup pour celui qu'Allah a placé comme imam pour les croyants, pour lui les cieux et la terre furent créés, Il a fait qu'il soit Son chemin et Son sentier, ainsi que Son œil, Sa preuve, et Sa porte par laquelle on vient à Lui, et Sa corde qui est un lien entre Lui et Ses serviteurs parmi les messagers, les prophètes, les pèlerins, et les bien aimés ; et ceci ajouté au fait que leurs tombes (qu'Allah soit satisfait d'eux) comportent la dépense de l'argent, l'espoir, la diagnostic des corps, l'éloignement des pays, supporter les difficultés, le renouvellement des engagements, l'accomplissement des rites, et la présence des sentiments [des émotions]"[44]

Ceci est une petite partie des mérites d'Al-Koufah et de la terre de Karbala chez les chiites, j'en ai laissé beaucoup de peur de m'étendre trop sur le sujet, et quiconque veut plus d'informations, qu'il regarde les livres de jurisprudence imaamite, les visites et les récits chez les chiites. 

Il n'y a aucun doute que l'hostilité des chiites envers Bani Oumayah et leur haine envers eux, les ont poussés à blâmer ce qu'ils ont fait en reconstruisant la mosquée Al-Aqsa et l'édification de Jérusalem avec de nouvelles installations [constructions], et ceci était parmi les plus grandes raisons pour que les chiites diminuent de l'importance de la mosquée Al-Aqsa et donnent à d'autres endroits un rang importante qui dépasse le rang des trois mosquées vers lesquelles il est permis de voyager…et ils ont fait des efforts pour propager les poisons pour affaiblir les choses fermement établies dans les cœurs des sunnites, et ils ont persisté à mettre le doute dans tout ce qui est venu dans le Coran et la sounnah au sujet des mérites de la mosquée Al-Aqsa bénie.  

Donc, comment Jérusalem peut-elle avoir une place importante pour eux, alors qu'Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) l'a conquise, que Salaah Ad-Din (qu'Allah lui fasse miséricorde) l'a libérée, et qu'elle est restée le minaret de la science et des savants pendant de longs siècles!!

Et avec cela, nous disons que la position des chiites au sujet du rang de la mosquée Al-Aqsa, ainsi que son emplacement sur terre ou dans le ciel, est confuse avec la confusion des récits chez eux ; certains ont rapporté que la mosquée Al-Aqsa est la mosquée de la Palestine et ont énuméré ses mérites : comme At-Thoussi dans le livre "Al-Khilaaf", Al-Hilli dans "Tahrir Al-Ahkaam" et aussi "Tadhkirah Al-Fouquahaa" ; mais ils sont tous d'accord sur le fait que la mosquée d'Al-Koufah est meilleure que la mosquée Al-Aqsa[45]!!

Les paroles et les déclarations des chiites contemporains au sujet du rang de la mosquée Al-Aqsa :

Les paroles et les déclarations des chiites se sont multipliées en ce qui concerne le rabaissement du rang de la mosquée Al-Aqsa, afin de donner un rang spécial à leurs lieux sacrés auquel ne parviennent pas les trois mosquées vers lesquelles il est permis de voyager ; voilà certaines paroles des chiites :

 Libérez Karbala avant Jérusalem !!

Dans l'éditorial d'un des numéros du journal chiite "Al-Minbar"[46], il est écrit sous le titre : "Avant Jérusalem..Libérez Karbala" :

"…Karbala est le lieu le plus sacré et le plus noble de toute la terre - y compris la Mecque et Médine -, selon ce qu'ont dit les deux protégés, parce qu'elle obtient sa sacralisation du fait que sa terre renferme le corps de la "vengeance d'Allah" et d'une partie de Son messager, l'imam Abou Abdillah Al-Housseïn (bénédictions et salutations d'Allah sur lui) dont le sang pur s'est mélangé aux poussières du sable de ce lieu, elle a alors obtenu ce très grand honneur, car elle est devenue la Kâaba des gens libres, le refuge des cœurs, la terre d'asile des défenseurs, et la destination de toute personne dans le besoin et pauvre".

L'écrivain ajouta : "Malgré l'honneur et l'état sacré de Jérusalem, elle reste après karbala, car Jérusalem n'est pas comme Karbala, ni la mosquée As-Sakh'raa comme Al-Housseïn, ni la mosquée comme le lieu sacré…Jérusalem n'est pas notre première cause…Karbala est notre cause principale…et avant de libérer Jérusalem, nous devons libérer Karbala[47], et à partir de là, nous partirons en Palestine, et à partir de la Palestine, nous partirons dans les autres pays avec les flambeaux de la lumière et de la guidée…et nous avons déjà expliqué que Jérusalem ne pourra pas retourner à cette communauté, tant que cette communauté ne retournera pas à Mohammed et Ali (bénédictions et salutations d'Allah sur eux)".

Et il ajouta : "Retournez à Mohammed et Ali..Jérusalem reviendra à vous avec le Mahdi…libérez karbala premièrement et

avant toute chose, ensuite pensez à Jérusalem et aux autres choses"[48]!!

 Le mérite d'An-Najaf par rapport à Jérusalem dans le poème d'Ibn Mâassoum :

Ibn Mâassoum est un chiite qui a utilisé ses poèmes pour défendre sa doctrine, et ceci est évident dans son livre : "Soulaafah Al-'Asr" [49] ; et lorsqu'il accomplit le pèlerinage à An-Najaf, il écrivit son poème dans lequel il préfère An-Najaf à la mosquée Al-Aqsa, lorsqu'il dit :

"Mon ami ! Cette scène à caractère sacré est la réjouissance des yeux et des cœurs,     

Et An-Najaf le plus honorable, nous sont apparus ses bannières et l'institut le plus précieux,

Et la coupole blanche s'est illuminée,  

Un lieu sacré que n'a obtenu son mérite ni la mosquée Al-Aqsa, ni Jérusalem".    

 La coupole de Saamiraa est plus importante que la libération de Jérusalem

Dans une conférence du chiite koweitien (Yaassir Habib), qu'il a fait à Londres après l'événement de l'explosion de la coupole de Saamiraa en Irak, il a commenté cet événement par sa parole :

"L'honorable lieu sacré militaire arraché de force et saccagé, qui reste détruit jusqu'à cet instant, et les débris sur les corps de nos deux imams protégés - bénédictions d'Allah sur eux - ; et il n'y a pas de secoureur pour repousser ces débris, et ce lieu sacré qui reste jusqu'à cet instant entre les mains des "An-Nawaassib" - c'est-à-dire les sunnites - doit être récupéré ; l'importance de ce lieu sacré dépasse l'importance de la récupération de Jérusalem, sa récupération est plus importante auprès d'Allah !! Le corps de l'imam protégé est plus important qu'un rocher [masjid As-Sakh'raa] même si le messager d'Allah fit l'ascension vers le ciel à partir de ce rocher"[50].

 Saamiraa et Baqui'î Al-Gharqad dépasse le rang de Jérusalem chez les chiites

Certains prédicateurs chiites critiquent l'attention que leurs dirigeants et leurs administrations donnent à Jérusalem, et ils considèrent cela comme faisant partie des buts politiques, étant donné que le rang de Jérusalem est un sujet de grande divergence chez leurs savants, et ceci selon leurs textes et leurs explications explicites…donc, ils lient cette attention à des causes politiques et pas à la croyance !!

Yaassir Al-Habib a écrit : "Les croyants doivent se tourner beaucoup plus vers les lieux sacrés, parce qu'ils dépassent Jérusalem par leur honneur et leur sacralisation, plus exactement, il n'y a pas de rapport entre eux ; donc, sur quelle base légale tout ce mouvement populaire chiite est-il dirigé vers Jérusalem, comme si elle était notre cause [notre affaire] principale ? Non ! Avec notre attention que l'on donne à l'affaire de Jérusalem, mais selon la balance de la législation islamique, nous devons donner la priorité à l'affaire de Saamiraa sacrée et à Baaqui'î Al-Gharqad, ensuite après cela nous nous dirigerons vers Jérusalem et d'autres lieux. Il est obligatoire de libérer Saamiraa et Baaqui'î Al-Gharqad des mains des An-Nawaassib premièrement, ensuite libérer Jérusalem des mains des juifs ; et il est étonnant que les chiites croyants soient insoucieux de cela"[51]!!

 Dans les forums "O Housseïn"…le doute sur le rang de la mosquée Al-Aqsa

Une question fut posée sur les forums "O Housseïn"[52], un des forums chiites sur l'Internet, à propos de l'emplacement de la mosquée Al-Aqsa, comme sujet de débat intitulé : "La mosquée Al-Aqsa où ?", Et la question fut expliquée ainsi : est-ce que "Baïtoul Maqdisse" qui se trouve en Palestine est la mosquée Al-Aqsa dont parle le Saint Coran dans Sa parole (qu'Il soit exalté) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant}!?

Et les réponses, les débats et les participations étaient comme ce qui suit :

L'un d'entre eux a écrit[53] : "On remarque que la mosquée Al-Aqsa qui se trouve en Palestine n'a aucun fondement dans les récits de "Ahl Al-Baït" [les membres de la famille du prophète], mais c'est la mosquée qui se trouve dans le ciel, et celui qui observe, verra que ce rocher est sacré pour les juifs ; et beaucoup de mérites qui sont à l'origine pour la mosquée du prince des croyants (que les bénédictions d'Allah soient sur lui) - La mosquée d'Al-Koufah -, ils les ont altérés, changés et ils les ont donnés à leur Aqsa, la quibla des juifs, leurs ancêtres"!!

Un autre a écrit que le rang de la mosquée Al-Aqsa est : "Elle est parmi les bid'âs [innovations] juifs que les sunnites ont gardées et ont pratiquées"!!

Et un autre expliqua que : "L'attention donnée à la mosquée Al-Aqsa et la loi de la législation islamique en Palestine et ses lieux sacrés, n'est pas conditionnée par le fait que la mosquée Al-Aqsa est "Al-Baïtoul Mâamour" ou "Baïtoul Maqdisse", mais elle est conditionnée par la fatwa de la référence que nous devons imiter, et si notre référence nous avait obligé de soutenir la cause palestinienne, secourir ses habitants, les défendre, et les assister par les moyens qui nous sont possibles et disponibles, ceci nous aurait été obligatoire ; et même si la mosquée Al-Aqsa n'était pas "Baïtoul Maqdisse", plus exactement s'il n'y avait en Palestine aucun signe parmi les signes islamiques sacrés"!!

Un autre participant a écrit : [Si "Baïtoul Maqdisse" qui se trouve en Palestine est si important, pourquoi ne trouvons-nous aucune personne qui ait fait son éloge parmi "Ahloul Baït" [les membres de la famille du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue)] (que la paix soit sur eux), plus exactement nous trouvons le contraire, ils ont parlé (bénédictions d'Allah sur eux) en disant que la mosquée d'Al-Koufah est beaucoup plus importante que "Baïtoul Maqdisse"].    

Et un parmi eux a écrit[54] : "La mosquée de Jérusalem chez les deux parties - la partie chiite et l'autre partie parmi les sectes égarées[55]-, atteste que celui qui l'a construite est le deuxième usurpateur[56], et il y a dans cette mosquée des bâtons dans lesquels lisait son sermon usé [qu'il répétait toujours][57] Kharaab Ad-Din Al-Ayoubi[58] [Kharaab Ad-Din signifie : le destructeur de la religion], et malheureusement certains chiites sont tristes et travaillent un jour pour Jérusalem, et ils pleurent lorsque les juifs ont creusé à côté de la mosquée Al-Aqsa"!!

Et un autre a écrit sur le même forum : "Il est apparent, et Allah sait mieux, que la mosquée Al-Aqsa n'est pas celle qui se trouve en Palestine, et si elle était si importante, "Ahloul Baït" nous en auraient définitivement parlé et ils nous auraient ordonné de la visiter comme ils l'ont fait pour les autres lieux sacrés ; et celui qui est doué d'intelligence doit vérifier ces questions afin de ne pas tomber dans les choses douteuses"!!

C'est ainsi qu'est la croyance de ceux-là au sujet du rang de la mosquée d'Al-Aqsa dans leurs écrits libres, leurs participations, leurs remarques et leurs débats!!

 La mosquée Al-Aqsa dans les écrits des juifs ?!!

Les juifs ont utilisé différents moyens pour réfuter le rang de la mosquée Al-Aqsa et pour faire douter de son état de sacralisation chez les musulmans, et on ne trouve pratiquement aucune recherche, aucun livre ou aucune vérification et aucune publication des chercheurs juifs rancuniers, sans qu'il ne confirme que l'état de sacralisation de la ville de Jérusalem est entouré de beaucoup de doutes, par des manières sournoises et des textes qui sont invraisemblables, avec pour but de falsifier, d'altérer et d'affaiblir les réalités de l'Islam et de ses lieux sacrés dans les cœurs des musulmans.

Et parmi ces efforts les plus importants : des tentatives d'interprétation des versets du Coran qui ont indiqué le mérite de la mosquée Al-Aqsa, et pour faire douter des hadiths du prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) au sujet desquels les savants sunnites sont unanimes à propos de leur authenticité ; et ils ont prétendu que la mosquée Al-Aqsa est dans le ciel !! Et ce n'est pas la mosquée Al-Quouds que les musulmans connaissent !! De même que le mot "Al-Aqsa" veut dire qu'il est un lieu de prière dans le ciel, c'est-à-dire Al-Quouds le plus élevé !! Ils trouvèrent alors leur objectif longtemps recherché dans les récits, les paroles et les histoires que les chiites ont mentionnés dans leurs livres et qui indiquent que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, et dont le nom ressemble à la mosquée Al-Quouds !!

Voilà certains de leurs écrits qui indiquent qu'elle est une mosquée dans le ciel :

 Buhl et la matière d'Al-Quouds :  

Il est mentionné dans "Encyclopedia of Islam" [l'encyclopédie de l'Islam], au nom : Al-Kuds, et qui a été écrit par le juif Buhl F.[59], ce qui suit :

"Et il est possible que le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) pensait que la mosquée Al-Aqsa est un endroit dans le ciel".

Et il a considéré comme plus probable ensuite : "que le messager Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) avait peut-être compris depuis le début que la mosquée mentionnée dans le verset, est un endroit dans le ciel, et ce n'est pas mosquée qui fut construite plus tard à Jérusalem"[60].

 Is'haaq Hassoun :

Le chercheur juif Is'haaq Hassoun, qui est membre de l'institut des études asiatiques et africaines à l'université hébraïque, a dit dans l'introduction de sa vérification du livre "Les mérites de Baïtoul Maqdisse" d'Abou Bakr Mohammed ibn Ahmed Al-Waassiti : "Il est bien connu que certaines sectes parmi les chiites ne voient pas que la mosquée de "Baïtoul Maqdisse" ait un mérite plus important que les autres mosquées"[61].   

Et il cita comme preuves les hadiths rapportés dans "Bihaar Al-Anwaare" d'Al-Majlissi et "Yanaabi'î Al-Mawaddah" d'Al-Quandouzi..et dans un écrit ultérieur de Hassoun, il est mentionné : "Les savants des musulmans ne sont pas tous d'accord sur le fait que la mosquée Al-Aqsa est la mosquée de Jérusalem, car certains parmi eux ont dit que c'est une mosquée dans le ciel qui se trouve directement au-dessus de Jérusalem ou de la Mecque"[62]!!

Et il essaya ainsi de faire la distinction entre Al-Quouds célecste et Al-Quouds inférieur!!

 Hawa Latsarous Yaafah : 

Hawa Latsarous Yaafah[63] écrivit une recherche dans laquelle elle confirma : "que la mosquée mentionnée dans le verset de sourate "Al-Israa" a été comprise depuis le début que c'est une mosquée éloignée et céleste ; et cela ne veut pas dire cette mosquée qui n'a été construite à Jérusalem qu'à l'époque des Oumayades [Oumawiyines]"!!  

Et Latsarous appuya sa pensée avec un article écrit par "Joseph Horovitch" autour du même sujet dans lequel il confirma que la mosquée mentionné dans le verset de sourate "Al-Israa", est un lieu de prière céleste qui se trouve dans le Quouds céleste le plus élevé, et il dit : "Nous devons comprendre les paroles des anciens commentateurs du Coran de cette façon, étant donné qu'ils sont d'accord en général sur le fait que la mosquée Al-Aqsa signifie Baïtoul Maqdisse, et selon leur opinion, ils veulent dire Al-Quouds le plus élevé, mais les termes ont été mélangés au cours des générations, et on comprit que la mosquée Al-Aqsa qui est Al-Quouds le plus élevé, est celle qui est présente à Jérusalem de nos jours"[64].

 Yahouda Litaani :   

L'écrivain (Yahouda Litaani)[65] écrivit un article dans "Yadi'ôute Ahrounoute" intitulé "Une bataille intellectuelle autour de la mosquée Al-Aqsa", dans lequel il fait douter "que la mosquée Al-Aqsa" soit un point d'accord unanime chez les musulmans qu'elle est la mosquée à Jérusalem ; et il ajouta : "et la vérité est qu'il y a des commentaires islamiques du terme la mosquée Al-Aqsa qui font qu'elle se trouve dans d'autres endroits, et parmi ces endroits : à côté de Médine"[66]!!

Kister M.J :

Kister"[67] a aussi écrit ce qui suit : "Il y a un débat entre les musulmans au sujet du mérite de la mosquée Al-Aqsa"[68]

"Et il a utilisé plusieurs hadiths qu'il a cités pour faire douter du rang de Jérusalem chez les musulmans, des hadiths dont les narrateurs sont affiliés au chiites"[69].

Et ceci est peu d'un grand nombre de ce que les plumes des juifs ont écrit pour faire douter du mérite de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, et de l'importance que les musulmans leur donnent, ainsi que leur rang dans la législation islamique, et leur confirmation que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel"[70]!! 

 La mosquée Al-Aqsa dans les écrits des orientalistes :

Les orientalistes ont avancé un groupe de questions qui ont un rapport avec l'histoire de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, ainsi que son rang chez les musulmans ; et le fait d'avancer ces questions, avait pour but de prouver que la ville de Jérusalem n'avait aucun rang particulier dans l'Islam, ni aucune importance que l'on puisse mentionner des deux côtés stratégique et administratifs!! Et nous allons citer leurs paroles les plus célèbres :

 Ignaz Goldziher :  

"Goldziher" (1850-1920) - orientaliste hongrois - d'origines juives, il est considéré comme étant la référence principale de beaucoup de chercheurs juifs qui ont écrit sur Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa, et ces livres sont considérés comme étant les références principales pour les étudiants de l'orientalisme parmi les européens ; et il est parmi les premiers qui ont fait douter des hadiths qui ont été rapportés au sujet du mérite de la mosquée Al-Aqsa et de sa bénédiction. Et il a prétendu qu'Abdel-Malik ibn Marwaane a empêché les gens d'accomplir le pèlerinage pendant les jours de la tentation d'Ibn Az-Zoubaïr, et qu'il a construit la coupole du rocher "Quoubah As-Sakh'rah" à la mosquée Al-Aqsa afin que les gens accomplissent le pèlerinage vers cette coupole, et qu'ils tournent autour d'elle au lieu de tourner autour de la kâaba!! 

Et il a prétendu aussi qu'Abdel-Malik voulut pousser les gens à aller accomplir le pèlerinage à cette mosquée avec une croyance religieuse ; et il trouva Az-Zouhri[71] qui est très connu dans la communauté islamique, qui était prêt à inventer des hadiths pour lui, comme le hadith : "Il ne faut voyager que vers trois mosquées…", et il a prétendu que les hadiths qui ont été rapportés à propos des mérites de Jérusalem, sont rapportés par [par la voie de] Az-Zouhri seulement[72]

 Régis Blachère : 

"Régis Blachère"[73] l'orientaliste français a écrit dans sa traduction de l'interprétation des versets du Coran en français, et plus précisément à propos de Sa parole (qu'Il soit exalté) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-

Aqsa}[74] : "Les musulmans qui ont vécu à l'époque du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) - c'est-à-dire les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) -, pensaient - selon ce qu'il semble - que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, et que le voyage nocturne signifie l'ascension, c'est-à-dire l'ascension vers le ciel, mais à l'époque des Oumawiyines, il y avait une tentative pour priver la Mecque de sa position unique en tant que capital de l'Islam, c'est la raison pour laquelle la mosquée Al-Aqsa ne fut plus considérée comme une mosquée céleste, mais elle fut considérée comme une ville dans un pays juif"[75]!!

Nous voudrions savoir où ces juifs et ces orientalistes ont pris ces paroles, ces références et ces sources sur lesquelles ils se sont appuyés pour prouver que la mosquée Al-Aqsa est mosquée dans le ciel et que l'on doute de son rang ?!

 En résumé :

Ainsi, nous trouvons que les juifs pour soutenir leurs paroles, ont utilisé tous les textes et toutes les paroles avec lesquels les chiites ont essayés de combattre les califes Oumawiyines, ainsi que de donner à leurs lieux sacrés un rang supérieur au rang de la mosquée Al-Aqsa.

A partir de là, les juifs ont profité de ces accusations et de ces mensonges afin de couper le lien entre la Palestine et la mosquée Al-Aqsa, et afin qu'ils disent en mentant que la ville de Jérusalem n'a aucun rang islamique, ni aucun lien entre elle et l'Islam, et que la mosquée Al-Aqsa est une autre mosquée qui n'est pas présente à Jérusalem[76].  

 Le rang confirmé de la mosquée Al-Aqsa chez les musulmans

Après avoir cité les doutes de tous ceux qui ont fait douter du rang de la mosquée Al-Aqsa dans les pages précédentes, nous devons citer le rang de la mosquée Al-Aqsa dans la croyance des sunnites, et il y a en cela ce qui réfute leur mensonge et leurs fausses allégations :

Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et le voilà qui disparaît. Et malheur à vous pour ce que vous attribuez [injustement à Allah]}[77].

Il n'y a aucun doute que la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem ont beaucoup de mérites et des bénédictions abondantes qui ont été mentionnés dans le Livre d'Allah (qu'Il soit exalté) et la sounnah de Son messager (qu'Allah prie sur lui et le salue), et personne ne fait douter de cela sauf quelqu'un dont le cœur est rempli de haine et de méchanceté ; et nous sommes certains que beaucoup n'ont pas besoin que nous leur rappelions le rang de la mosquée Al-Aqsa et de la terre bénie, car les paroles de ceux qui veulent faire douter sont plus faibles que la toile d'araignée, mais malgré cela nous avons jugé convenable de mentionner les paroles confirmées sans nous étendre sur le sujet…et nous avons un exemple dans le Livre d'Allah (qu'Il soit exalté), étant donné qu'Il a dit que les gens faibles d'esprit s'opposeront au changement de la Qibla et du fait qu'elle soit déplacée de Jérusalem à la mosquée sacrée de la Mecque, et Allah (qu'Il soit exalté) a annoncé cela avant qu'Il n'ordonne à Son prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) de se diriger vers la mosquée sacrée de la Mecque dans Sa parole (qu'Il soit glorifié et exalté) : {Les faibles d'esprit parmi les gens vont dire : "Qui les a détournés de la direction (qibla) vers laquelle ils s'orientaient auparavant ?" – Dis : "C'est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui Il veut vers un droit chemin"}[78].  

Il a décrit ceux qui ont dit cette parole de faiblesse d'esprit, parce qu'ils se sont opposés à la loi d'Allah et à Sa législation, et il y a dans Sa parole {Les faibles d'esprit} ce qui est suffisant pour ne pas avoir à réfuter leur parole et à n'y prêter aucune attention ; mais malgré cela, Il n'a pas laissé (qu'Il soit glorifié) ce doute jusqu'à ce qu'Il l'ait fait partir et qu'Il ait dévoilé l'opposition qu'il y aura dans certains cœurs, Il a alors dit (qu'Il soit exalté) : {Dis : "C'est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant}, c'est-à-dire : "Dis-leur, ô Mohammed, comme réponse : c'est à Allah qu'appartient le levant et le couchant, et toutes les directions appartiennent à Allah (qu'Il soit exalté)".   

 Nos bases établies concernant la mosquée Al-Aqsa

Afin que nous exposions clairement la forteresse de ceux qui veulent faire douter du rang de la mosquée Al-Aqsa et de ceux qui sont hostiles à son rang, nous citons nos bases établies concernant la mosquée Al-Aqsa et la terre pure où a eu lieu le voyage nocturne, afin que les signes soient clairs et que les réalités soient dévoilées ; et voilà son explication :

La mosquée Al-Aqsa et la terre sacrée, ont été mentionnées dans plusieurs versets dans le Livre d'Allah (le Puissant et le Haut), et les commentateurs du Coran sont d'accord à l'unanimité au sujet du mérite de la mosquée Al-Aqsa, et ils ne se sont pas contentés simplement du premier verset de sourate "Al-Israa" en ce qui concerne le rang de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, mais ils ont rassemblé d'autres versets coraniques à ce verset dont la preuve pour le mérite de la mosquée Al-Aqsa ne fait aucune divergence :

- Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant}[79].

- Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Et Nous le sauvâmes, ainsi que Loth, vers une terre que Nous avions bénie pour tout l'univers}[80].

- Et Il a dit (qu'Il soit glorifié) : {Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir}[81].

- Et Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Et Nous avions placé entre eux et les cités que Nous avions bénies, d'autres cités proéminentes, et Nous avions évalué les étapes de voyage entre elles. "Voyagez entre elles pendant des nuits et des jours, en sécurité"}[82].

- Et Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Par le figuier et l'olivier ! Et par le Mont Sinin ! Et par cette Cité sûre !}[83].

- Et Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Et [rappelez-vous], lorsque Nous dîmes : "Entrez dans cette ville, et mangez-y à l'envie où il vous plaira ; mais entrez par la porte en vous prosternant et demandez la "rémission" (de vos péchés) ; Nous vous pardonnerons vos fautes si vous faites cela et donnerons davantage de récompense pour les bienfaisants}[84].

- Et Il a dit (qu'Il soit exalté) : {O Mon peuple ! Entrez dans la terre sainte qu'Allah vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants}[85].

De plus, la mosquée Al-Aqsa est la deuxième mosquée qui a été placée sur terre après la mosquée sacrée de la Mecque, d'après Abou Dhar (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit : "Je dis : [O Messager d'Allah ! Quelle est la première mosquée qui fut placée sur terre ?]. Il dit : (La mosquée sacrée de la Mecque). Je dis : [Et ensuite ?]. Il dit : (La mosquée Al-Aqsa). Je dis : [Combien de temps s'est écoulé entre les deux mosquées ?]. Il dit : (Quarante ans, et quel que soit l'endroit où tu te trouves et que l'heure de la prière est arrivée, alors prie car le mérite s'y trouve)"[86]

La mosquée Al-Aqsa est bénie et ses alentours sont bénis, c'est une mosquée dans une terre qu'Allah a bénie, Il a dit (qu'Il soit exalté) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours}[87].

Et il a été dit à son sujet : si elle n'avait pas d'autre mérite que ce verset, il serait suffisant en donnant toutes les bénédictions, parce que si ses alentours sont bénis, alors la bénédiction qui s'y trouve, est multipliée. Et parmi sa bénédiction : le fait qu'elle a été préférée à toutes les autres mosquées sauf la mosquée sacrée de la Mecque et mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue).

La mosquée Al-Aqsa est la première qibla des musulmans, d'après Al-Baraa ibn 'Aazib (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) qui a dit : "Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) priait en direction de Jérusalem depuis seize ou dix-sept mois, et le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) désirait être dirigé vers la Kâaba, alors Allah révéla : {Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel}, il se dirigea alors vers la Kâaba"[88].

Et le déplacement de la qibla de Jérusalem à la Mecque, n'a pas annulé son rang, mais au contraire son rang est resté élevé dans les cœurs des musulmans et dans la législation islamique.

Le voyage nocturne du prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) fut vers la mosquée Al-Aqsa, de la première mosquée qui fut placée sur terre à la deuxième mosquée qui y fut placée, alors le mérite des deux mosquée et leur honneur, ainsi que le fait de voir les deux qiblas et leur mérite, furent réunis pour lui (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; d'après Anass ibn Maalik le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (On m'apporta Al-Bouraaq - c'est un animal blanc de grande taille, au-dessus de l'âne et en dessous du mulet, il met son sabot où sa vue se termine - ; il dit : je suis monté sur lui jusqu'à ce que j'arrive à Jérusalem - ; il dit : Je l'ai attaché à l'anneau auquel les prophètes attachaient leurs montures - ; il dit : Ensuite je suis entré dans la mosquée, j'y ai prié deux rak'âats, puis je suis sorti, et l'ange Gabriel (que la paix soit sur lui) vint à moi avec un récipient de vin et un récipient de lait, je choisis le lait, et l'ange Gabriel (qu'Allah prie sur lui et le salue) me dit : "Tu as choisi la nature saine". Ensuite, il nous fit faire l'ascension vers le ciel…"[89]

La mosquée Al-Aqsa est le seul endroit sur terre dans lequel se sont réunis tous les prophètes d'Allah depuis Adam (que la paix soit sur lui) jusqu'à notre prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue), dans le plus grand rassemblement de l'histoire, et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) pria avec les prophètes en étant l'imam la nuit du voyage nocturne afin de confirmer sa religion islamique et l'imamat de la communauté de Mohammed sur la mosquée Al-Aqsa, annoncer la succession du messager (le sceau des prophètes) sur les lieux saints des messagers avant lui, et que son message englobe ces lieux saints, ainsi que la succession de la religion islamique sur les religions qui l'ont précédées.

Et les prophètes ne se sont pas réunis sur terre dans un autre endroit que celui-ci, ceci a augmenté le rang et l'honneur de la mosquée Al-Aqsa.

Mouslim a rapporté d'après Abou Houréïrah qui a dit que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Je me suis vu dans le "Hijr" alors que la tribu des Quouraychites m'interrogeaient au sujet de mon voyage nocturne ; ils m'interrogèrent sur des choses de Jérusalem que je ne pouvais pas identifier. Je fus angoissé comme je ne le fus jamais auparavant, alors Allah l'éleva pour moi et je le regardai, ils ne m'interrogeaient pas sur quelque chose sans que je ne les en informe. Et je me suis vu dans un groupe de prophètes, je vis alors Moïse debout entrain de prier, il est un homme au cheveux frisés, il ressemble aux hommes de "Chanou'ah" ; je vis ensuite 'Issaa ibn Mariam (Jésus fils de Marie) (que la paix soit sur lui) debout entrain de prier, celui qui lui ressemble le plus est 'Ourwah ibn Mass'ôud At-Thaquathi ; je vis ensuite Ibrahim (que la paix soit sur lui) debout entrain de prier, celui qui est lui ressemble le plus est votre compagnon [c-à-d lui-même], alors le moment de la prière arriva, je priai alors avec eux en étant l'imam ; après avoir terminé la prière, quelqu'un dit : "O Mohammed ! Voilà Maalik le gardien de l'enfer, salue-le. Alors, je me retournai vers lui, et il me salua le premier)[90].

Le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit l'éloge du mérite et du rang élevé de la mosquée Al-Aqsa, et il annonça que le cœurs des musulmans seraient attachés à la mosquée Al-Aqsa à un tel point que le musulman souhaiterait qu'il ait un petit endroit à partir duquel il regarde la mosquée Al-Aqsa ou à partir duquel il la voit, et cela serait plus aimé auprès de lui que ce monde et ce qu'il contient.

D'après Abou Dhaar (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit : "Nous discutâmes auprès du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) pour savoir laquelle est la meilleure : la mosquée du messager d'Allah ou la mosquée Al-Aqsa ?". Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit : (Une prière dans ma mosquée est meilleure que quatre prières dans la mosquée Al-Aqsa, et quel bon lieu de prière ! ; et il viendra un temps où le fait que l'homme ait un morceau de terre comme la corde avec laquelle il attache son cheval à partir duquel il voit Jérusalem, soit meilleur pour lui que tout ce monde). Il dit : (ou il a dit meilleur que le monde et ce qu'il contient)[91].

Le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a annoncé la bonne nouvelle de la conquête de la mosquée Al-Aqsa avant qu'elle ne soit conquise, et cette bonne nouvelle fait partie des signes de la prophétie ; d'après 'Aouf ibn Maalik qui a dit : "Je vins voir le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) lors de l'expédition de Tabouk, alors qu'il était dans un dôme de cuir, et il dit : (Compte six choses avant le jour du jugement, - et il mentionna parmi ces choses -, ensuite la conquête de Jérusalem…)[92].

La mosquée Al-Aqsa est le lieu du groupe qui sera secouru et la demeure des croyants, d'après 'Imraane ibn Housseïn le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Un groupe de ma communauté ne cessera de combattre sur la vérité en étant triomphant sur ceux qui s'opposeront à eux jusqu'à ce que les derniers parmi eux combattent Al-massih Ad-Dadjaal [l'antéchrist])[93].   

Et il est bien connu que 'Issaa ibn Mariam (que la paix soit sur lui) rattrapera Al-Massih Ad-Dadjaal à Bab Loud en Palestine, et il le tuera.

La mosquée Al-Aqsa et Jérusalem sont la terre où les serviteurs seront rassemblés, et partir d'elle, la résurrection se fera ; Maïmoun la fille de Sâad la servante du prophète (qu'Allah prie sur lui et les membres de sa famille, et les salue) a dit qu'elle dit : "O Prophète d'Allah ! Donne-nous ton avis au sujet de Jérusalem ?". Il dit : (La terre du rassemblement et de la résurrection)[94].

Le croyant se protège contre Ad-Dadjaal à la mosquée Al-Aqsa, et il ne peut pas y entrer ; le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : au sujet d'Ad-Dadjaal : (…Son signe est qu'il restera sur terre quarante jours, sa souveraineté parviendra partout, il n'ira pas à quatre mosquées : la Kâaba, la mosquée du messager, la mosquée Al-Aqsa et At-Tour…)[95].

Il est permis de voyager vers la mosquée Al-Aqsa, et les savants sont d'un accord unanime qu'il est recommandé de visiter la mosquée Al-Aqsa et d'y prier, et qu'il n'est permis de voyager que vers trois mosquées, parmi elles : la mosquée Al-Aqsa ; de même que ces trois mosquées ont plus de mérite que les autres mosquées ; il est confirmé dans les deux recueils de hadiths authentiques, d'après la version d'Abou Houréïrah (qu'Allah soit satisfait de lui) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Il n'est permis de voyager que vers trois mosquées : la mosquée sacrée de la Mecque [Al-Masjid Al-Haraam], la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue), et la mosquée Al-Aqsa)[96]. C'est la raison pour laquelle beaucoup de compagnons voyagèrent pour prier dans la mosquée Al-Aqsa, et après eux, sont venus nos pieux prédécesseurs (qu'Allah soit satisfait d'eux) qui ont fait vivre la mosquée Al-Aqsa avec les assemblées de science religieuse et les étudiants en science religieuse.

An-Nawawi (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : "Il y a dans ce hadith l'exposé du grand mérite de ces trois mosquées et leur distinction par rapport aux autres mosquées, parce qu'elles sont les mosquées des prophètes (Bénédictions et salutations d'Allah sur eux), à cause du mérite de la prière dans ces mosquées et du mérite de voyager vers elles, et cela signifie chez tous les savants: il n'y a aucun mérite à voyager vers d'autres mosquées ; et cheikh Abou Mohammed Al-Jouwaïni qui est parmi nos compagnons a dit : il est interdit de voyager vers d'autres mosquées que celles-ci"[97].

Al-Haafidh a dit : "Ce hadith mentionne le mérite de ces mosquées et leur distinction par rapport aux autres mosquées, parce qu'elles sont les mosquées des prophètes, et parce que la première mosquée est la qibla des gens et ils s'y rendent pour accomplir leur pèlerinage, la deuxième était la qibla des communautés précédentes, et la troisième a été fondée [construite] sur la piété"[98].

Et cheikh Al-Islam ibn Taïmiyah (qu'Allah lui fasse miséricorde) fut interrogé au sujet du jugement de la jurisprudence concernant la visite de Jérusalem et d'y prier, il dit : "Il est confirmé dans les deux recueils de hadiths authentiques que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit qu'il n'est pas permis de voyager…; et ce hadith est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques d'après Abou Sa'îd et Abou Houréïrah, et il a été rapporté par d'autres narrateurs de hadiths. Et c'est un hadith complet qui a été accepté, les savants sont d'accord au sujet de son authenticité et du fait qu'il a été accepté ; de même que les savants sont d'accord au sujet du fait qu'il est bon de voyager à Jérusalem pour y accomplir l'adoration qui est permise, et Ibn Omar s'y rendait pour prier"[99]

La récompense de la prière est multipliée dans la mosquée Al-Aqsa, d'après Abou Dhar (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit : "Nous discutâmes auprès du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) pour savoir laquelle est la meilleure : la mosquée du messager d'Allah ou la mosquée Al-Aqsa ?". Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit : (Une prière dans ma mosquée est meilleure que quatre prières dans la mosquée Al-Aqsa, et quel bon lieu de prière ! ; et il viendra un temps où le fait que l'homme ait un morceau de terre comme la corde avec laquelle il attache son cheval à partir duquel il voit Jérusalem, soit meilleur pour lui que tout ce monde). Il dit : (ou il a dit meilleur que le monde et ce qu'il contient)[100].

La prière dans la mosquée Al-Aqsa a un grand mérite ; An-Nassaa'i a rapporté d'après Abdoullah ibn 'Amr ibn Al-'Aass que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Lorsque Soulaïmaane ibn Daawoud acheva la construction de la mosquée de Jérusalem, il demanda à Allah trois choses : "un jugement qui coïncide avec Son jugement, un royaume que personne après lui ne possèdera, et que toute personne qui vient à cette mosquée et ne veut pas autre chose que d'y accomplir la prière, ses péchés lui seront pardonnés et il sera comme le jour où sa mère l'a enfanté" ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit alors : Il a obtenu deux de ses demandes, et j'espère qu'il a obtenu la troisième)[101].

La mosquée Al-Aqsa, Jérusalem et la Palestine, sont saintes [sacrées] depuis très longtemps, Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {O Mon peuple ! Entrez dans la terre sainte qu'Allah vous a prescrite}[102] . Ceci est le dialogue de Moïse (que la paix soit sur lui) avec son peuple, avant que les fils d'Israël n'entrent en Palestine, et avant les prophètes des fils d'Israël dont les juifs prétendent être les héritiers ; et Allah (qu'Il soit exalté) a dit au sujet d'Ibrahim et de Loth (que la paix soit sur eux) : {Et Nous le sauvâmes, ainsi que Loth, vers une terre que Nous avions bénie pour tout l'univers}[103]. Et cette bénédiction était présente avant Ibrahim (que la paix soit sur lui), c'est la raison pour laquelle les Yaboussiyounes[104] ont habité à côté de Jérusalem, et ils n'ont pas habité à l'intérieur de Jérusalem, parce qu'elle est le lieu de l'adoration.

Beaucoup de compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) entrèrent dans la mosquée Al-Aqsa, ils y voyagèrent, et s'y rendirent pour y habiter, pour l'adoration, la prédication et l'orientation ; parmi eux : Abou 'Oubaïdah ibn Al-Djaraah, il était le commandant général des armées pour la conquête de Chaam ; Bilal ibn Rabaah, il assista à la conquête de Jérusalem avec Omar ibn Al-Khattaab, et il fit l'appel à la prière dans la mosquée Al-Aqsa ; Mou'âadh ibn Djabal, Abou 'Oubaïdah le plaça à la succession du commandement après sa mort ; Khalid ibn Al-Walid, "l'épée d'Allah dégainée", il assista à la conquête de Jérusalem ; 'Oubaadah ibn As-Saamit, le premier qui fut nommé au poste de juge en Palestine, il habitat à Jérusalem et y fut enterré ; Tamim ibn Aous Ad-Daari ; Abdoullah ibn Salaam, il arriva à Jérusalem et assista à sa conquête, et il fait partie de ceux qui ont reçu la bonne nouvelle du Paradis ; et beaucoup d'autres compagnons[105].

Les compagnons du messager d'Allah Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) se sacrifièrent pour chasser les romains et les croisés de la mosquée Al-Aqsa, ils repoussèrent neuf croisades des croisés de la mosquée Al-Aqsa, sous le commandement de Nour Ad-Din Mahmoud ibn Zinki et Salaah Ad-Din Al-Ayoubi (qu'Allah leur fasse miséricorde), et d'autres dirigeants des musulmans qui dirigèrent les combattants musulmans jusqu'à ce que Jérusalem fut libérée grâce à eux 91 ans après qu'elle fut prise par force, parce que le rang de la mosquée Al-Aqsa et de Jérusalem dans les cœurs est grand, elle est la terre bénie des musulmans, et ceci fait partie de notre croyance, et les ennemis ne réussiront jamais à enlever cet amour quels que soient les mensonges qu'il répandront.

La mosquée Al-Aqsa fut et est toujours le sujet d'intérêt des savants musulmans, et ce que les savants musulmans ont écrit au sujet des mérites de la mosquée Al-Aqsa pendant les premiers siècles et les siècles qui les suivirent, est une preuve de son rang élevé. Et jusqu'à aujourd'hui, on étudie et on vérifie encore ces manuscrits qui furent l'objet d'études islamiques et d'études au caractère mondial, comme aucune étude n'a été faite sur une autre ville islamique. Et l'importance que nos grands savants parmi nos pieux prédécesseurs ont donnée à la mosquée Al-Aqsa et à la terre bénie, est claire et évidente ; leurs livres et leurs ouvrages qui ont été écrits au sujet des mérites d'Al-Quouds, de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, ainsi que l'exhortation à y voyager, sont très nombreux, à cause de ce qui a été rapporté au sujet de leurs mérites dans le Livre d'Allah et la sounnah de Son messager.

Et quel que soit le nombre de mérites que nous énumérons pour la mosquée Al-Aqsa, ils ne seront pas comme Allah a dit (le Puissant et le Haut) : {Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant}[106].

Et si elle n'avait pas d'autre mérite que ce verset, il serait suffisant, elle comporterait toutes les bénédictions, parce que si ses alentours sont bénis, la bénédiction qui s'y trouve, est multipliée ; et parmi ces bénédictions, le fait qu'elle ait été privilégiée aux autres mosquées sauf la mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du messager (qu'Allah prie sur lui et le salue).

Et enfin, nous nous demandons…

Comment la mosquée Al-Aqsa peut-elle être dans le ciel, alors que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a annoncé la bonne nouvelle de sa conquête, et il a expliqué son mérite par sa parole : (Et quelle bonne salle de prière elle est !) ?

Et comment peut-elle être dans le ciel alors qu'Allah a béni ses alentours, et le terme "la bénédiction" a été mentionnée dans le Saint Coran sept fois pour la terre de la Palestine, la terre de Jérusalem ; ensuite, le ciel n'est pas entièrement béni ?

Et comment peut-elle être dans le ciel alors que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) répondit à ses compagnons lorsqu'ils l'interrogèrent : "Quelle est la meilleure : la mosquée du messager d'Allah ou la mosquée de Jérusalem ?". Il dit : (Une prière dans ma mosquée-ci est équivalente à quatre prières dans cette mosquée) ?

Et comment peut-elle être dans le ciel alors que la récompense de la prière dans cette mosquée est multipliée pour les musulmans, et les compagnons ont voyagé vers cette mosquée, et elle est le lieu où se trouvera le groupe qui sera secouru, ainsi que la demeure des croyants, et la terre du rassemblement et de la résurrection ?

Et comment peut-elle être dans le ciel alors qu'elle fut le refuge des prophètes et le lieu de leur appel à la croyance en l'unicité d'Allah ? Et le prophète fit le voyage nocturne vers cette mosquée, et à partir d'elle, il fit l'ascension vers les cieux élevés. Et le véridique (qu'Allah prie sur lui et le salue) nous a annoncé (qu'Ad-Dadjaal n'entrera pas dans la mosquée Al-Aqsa et les croyants se réfugieront à l'intérieur de la mosquée) ?

Et comment peut-elle être dans le ciel alors que le hadith authentique a mentionné qu'elle est la deuxième mosquée qui fut placée sur terre après la mosquée Al-Haram de la Mecque ? D'après Abou Dhar (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit : "Je dis : O Messager d'Allah ! Quelle est la première mosquée qui fut placée sur terre ?". Il dit : (La mosquée Al-Haram). Il dit : "Je dis : Et ensuite ?". Il dit : (La mosquée Al-Aqsa). Je dis : "Combien d'années y avait-il entre eux ?". Il dit : (Quarante ans, ensuite quel que soit l'endroit où tu te trouves et que l'heure de la prière arrive, alors prie, parce que le mérite s'y trouve)"[107]

Et comment peut-elle être dans le ciel alors que le hadith (Il n'est permis de voyager que vers trois mosquées…) est un hadith authentique provenant de plusieurs chaînes de transmission, rapporté par beaucoup de compagnons, et beaucoup de narrateurs de hadiths dignes de confiance ont rapporté d'eux ce hadith, et la communauté l'a accepté, et les pieux prédécesseurs et ceux qui les ont suivis l'ont mis en pratique jusqu'à nos jours ?

Et personne parmi les musulmans n'a douté du fait que la mosquée Al-Aqsa est la mosquée de Jérusalem, et celle vers laquelle le prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne.

Et comment peut-elle être dans le ciel alors qu'on ne nous a pas rapporté dans les hadiths authentiques que parmi les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux), certains ont compris que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, et il est celui qui l'a décrite devant eux et ceux qui avaient déjà visité la mosquée Al-Aqsa confirmaient ce qu'il disait. Et Allah (qu'Il soit exalté) a décrit le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) en disant : {et il ne prononce rien sous l'effet de la passion ; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée}[108].

Et comment peut-elle être dans le ciel alors que la communauté, génération après génération, a su que la mosquée Al-Aqsa est la mosquée de Jérusalem, et il n'était pas possible d'imaginer que l'on prétendrait autre chose que cela !  

C'est la raison pour laquelle nous disons aux chercheurs juifs, à ceux qui les ont précédés parmi les orientalistes, et à ceux qui ont dit la même chose qu'eux parmi les chiites, que personne parmi les compagnons, ni les Taabi'înes, ni les autres savants, n'a dit cette parole, et que ce qu'ils ont compris des versets et des hadiths, est qu'elle est la mosquée de Jérusalem ; et la communauté a reçu cette compréhension après eux pendant 14 siècles, tous : les imams, les compagnons, les Taabi'înes, les narrateurs de hadiths, les jurisconsultes et les savants, ont tous dit que c'est la mosquée de Jérusalem ; la communauté a accepté cela, et personne ne l'a nié ; ensuite, des gens viennent et prétendent qu'elle est une mosquée dans le ciel ! Quelles que soient les tentatives que vous faites pour cacher le poison, vous ne réussirez pas…les cœurs des compagnons étaient enflammés de désir de conquérir Jérusalem avant de conquérir les pays d'Ach-Chaam ; et les compagnons du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) comprenaient que la terre sainte qui est mentionnée dans le Saint Coran, est la terre de Jérusalem et de la Palestine.

Et nous louons Allah de ne pas être comme ceux qui l'ont appelée la mosquée Al-Aqsa, et que Celui qui lui a donné ce nom est Allah l'Audient, le Clairvoyant ; et nous ne sommes pas ceux qui ont prétendu que le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) fit le voyage nocturne de la mosquée sacrée de la Mecque à la mosquée Al-Aqsa, c'est la vérité évidente dans la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) dans Son Livre Saint, et dans la sounnah authentique. 

 Conclusion

Nous ne doutons pas de l'unanimité des musulmans sur le rang de la mosquée Al-Aqsa et que son mérite est une vérité qui n'est pas touchée par le faux ; et que la mosquée Al-Aqsa qui est mentionnée dans le verset est exactement celle qui est présente à Jérusalem, mais les chiites ne regardent pas la mosquée Al-Aqsa comme les sunnites la regardent, certains ne comprennent pas que la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem aient un rang et un mérite alors qu'Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) l'a conquit, les Oumawiyounes l'ont rénovée, Salaah Ad-Din Al-Ayoubi l'a libérée, et Al-Djaraah a meurtri de coups les croisés rancuniers et les a fait sortir des pays des musulmans.

Et les paroles des chiites au sujet de la mosquée Al-Aqsa se réunissent dans trois directions :

La première direction :

La mosquée de Jérusalem n'est pas la mosquée Al-Aqsa, et que dans le premier verset de sourate "Al-Israa", la mosquée est "Al-Baïtoul Mâamour" qui se trouve au quatrième ciel, et vers elle, on fit faire l'ascension au prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue).

Et la mosquée Al-Aqsa en Palestine n'est pas considéré être parmi les trois mosquées vers lesquelles il permit de voyager, et que sa construction est nouvelle à l'époque des Oumawiyounes, et que ce sont eux qui ont répandu son état de sacralisation et ont ordonné aux gens de s'y rendre pour accomplir le pèlerinage, et qu'ils ont inventé les hadiths pour exhorter les gens à la visiter. De même que certains dirigeants chiites disent que la mosquée Al-Aqsa est sainte pour des raisons politiques, et ce n'est pas une croyance religieuse.

La deuxième direction :

Bien qu'il y ait des textes agréés - dans leurs références, leurs commentaires du Coran et leurs récits - qui indiquent que la mosquée Al-Aqsa est une mosquée dans le ciel, sauf que ceci ne diminue pas le rang de la mosquée de Jérusalem et la nécessité de la défendre et de la libérer, parce qu'elle fait partie des mosquées des musulmans ; mais le rang de la mosquée d'Al-Koufah, de Karbala et de Koum est supérieur au rang de la mosquée Al-Aqsa.

Et la troisième direction :

La mosquée d'Al-Quouds est la mosquée Al-Aqsa qui est mentionnée dans premier verset de sourate "Al-Israa", et son rang, ainsi que son mérite, passent avant les autres mosquées, sauf la mosquée sacrée de la Mecque, la mosquée du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), et la mosquée d'Al-Koufah. Et le rang de la mosquée Al-Aqsa est très inférieur au rang de la mosquée d'Al-Koufah, de Karbala et de leurs autres lieux saints.

Les trois opinions se rassemblent sur le fait de faire passer le mérite de la mosquée d'Al-Koufah, de la mosquée de Karbala, la tombe d'Al-Housseïn et la coupole de Saamiraa avant le rang de la mosquée Al-Aqsa, qu'elle soit sur terre ou dans le ciel ! Et c'est la cause de l'étonnement comme nous l'avons mentionné, ainsi que l'objet du danger, et la preuve claire de la contradiction…

Nous demandons à Allah de nous protéger, et nous espérons avoir exposé la réalité de l'affaire chez eux, ainsi que la réfutation de leurs allégations.

Et en conclusion, j'espère qu'Allah (qu'Il soit exalté) acceptera mon travail d'une bonne manière et fera qu'il soit sincèrement pour Lui ; si j'ai bien fait, cela provient d'Allah, et si j'ai mal fait, cela provient de moi-même et du diable.

Et louange à Allah Seigneur des mondes.    

 Les références

1- Le Saint Coran : le Livre d'Allah (le Puissant et le Haut).

2- Sahih Al-Boukhari, de l'imam Al-Boukhari.

3- Sahih Mouslim, de l'imam Mouslim An-Nissaabouri.

4- Silsilah Al-Ahaadith As-Sahihah, du grand savant Mohammed Naassir Ad-Din Al-Albaani.

5- Madjmôu Al-Fataawa, du cheikh Al-Islam ibn Taïmiyah.

6- Al-Ounse Al-Djalil bi taarikh Al-Quouds wa Al-Khalil, Moudjir Ad-Din Al-Hanbali, Vérification 'Adnaane Abou Tibaanah, Maktabah Dandisse, première édition 1420 H – 1999.

7- Baïtoul Maqdisse wal Masjid Al-Aqsa Diraassah taarikhiyah Mouathouqah, Mohammed Charaab, Daar Al-Qalam, première édition 1415 H – 1994.

8- Mouthir Al-Gharaam Ila Ziyaarah Al-Quouds wa Ach-Chaam, Chihaab Ad-Din ibn Tamim Al-Maqdassi, vérification Ahmed Al-Khaatimi, Daar Al-Djalil, première édition 1415 H – 1994.

9- Fadaa'il baïtoul Maqdisse, Al-Khatib Abi Bakr Mohammed Ahmed Al-Waassiti, vérification Is'haaq Hassoun, l'université hébraïque – Al-Quouds.

10- It'haaf Al-Akhissaa bi Fadaa'il Al-Masjid Al-Aqsa, Mohammed ibn Chihaab Ad-din As-Souyouti, vérification Dr Ahmed Ramadan Ahmed.

11- Al-Masjid Al-Aqsa…Al-Haqiqah wa At-Taarikh,

Issaa Al-Quadoumi, Markaz baïtoul Maqdisse li Ad-Diraassaate At-Taouthiqiyah, deuxième édition 2008.

12- Fadaa'il Baïtoul Maqdisse fi Maktoutaate arabiyah qadimah, Dr Mahmoud Ibrahim, l'université jordanienne, publication de l'institut des manuscrits arabes (l'organisation arabe de l'éducation, de la culture et des sciences), première édition 1985.

13- "Al-masjid Al-Aqsa, haqaa'iq laboudda An tôuraf", 'Issa Al-Qadoumi, centre de Jérusalem des études de certification, la deuxième édition 2005.

14- "Al-Quouds, diraassaate fi taarikh Al-Madinah", rédaction : professeur Amoune kohen, première édition 1990.

15- "Tarjamah ma'âani Al-Qouraane ila Al-Lourat Al-Fransiyah", Régisse Blachère.

16- "Adaabe fadaa'il Al-Moudoune fi diraassaate Al-Moustachriquine Al-Yahoud", recherche et vérification Abdellatif Zaki Abou Haachim, directeur du cercle d'authentification, des manuscrits et des antiquités – Gaza, Palestine.

17- "Al-Moustachriquoune Al-Yahoud wa mouhaawalat At-Tahwine mine Quoudsiyah Al-Quouds wa makaanatouha fil Islam", Dr Hassan Abdel-Hamid Salwaadi, doyen de la faculté des lettres à "l'université de Jérusalem".

18- "As-Sounnah wa makaanatouha fi At-Tachr'î Al-Islaami", Dr Moustafa As-Sabaa'î, la bibliothèque islamique, quatrième édition 1405 H – 1985.

 Les sources et les références des chiites

1- "Tafsir As-Saafi" d'Al-Faïd Al-Kaachaani ; brochures de la société de publications Al-'Aalami.

2- Tafsir Nour At-Thaqalaïne, 'Abd Ali Al-Houwaïzi, correction et commentaire Haachim Al-Mahlaati, première édition 1424 H, Daar At-Tafsir – Koum (Iran).  

3- Tafsir Al-'Ayyaachi, de Mohammed ibn 'Ayyaach As-Soulami As-Samarquandi, vérification de Haachim Al-Mahlaati, première édition 1411H – 1991, société de publications Al-'Aalaami.  

4- "Al-Bourhaane fi tafsir Al-Qour'aane", de Haachim Al-Bahraani, première édition 1419 H – 1999, société de publications Al-'Aalami.

5- "Bayaane As-Sa'âadah fi Maquaamaate Al-'Ibaadah", de Soultaane Mohammed Al-Janaabidhi, qui est surnommé Soultaane Ali chaah, (2/431) deuxième édition 1408 H – 1988, société de publications Al-'Aalami. 

6- "Bihaare Al-Anwaare" de Mohammed Baaquir Al-Majlissi, troisième édition 1403 H – 1983 ; Daar Ih'yaa At-Touraath Al-'Arabi.

7- "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham", de Jâafar Mourtadhaa Al-'Aamili, la cinquième édition 1427 H – 2006, le centre islamique des études. 

8- "Soulaafah Al-'Asr fi mahaassine Ach-Chou'âraa bi koul masr", Ibn Mâassoum Al-Hassani.

9- "Al-Masjid Al-Aqsa, Aïna ?", de Jâafar Mourtadhaa Al-'Aamili.

10- "Majalat Al-Minbar", numéro 23, Mouharram 1423 H – Mars 2002.

11- "Ilal Ach-Charaa'yî" de Mohammed Baabawaïh Al-Quoummi première édition 1408 H – 1988, société de publications Al-'Aalami, Beyrouth – Liban.  

12- "Kaamil Az-Zayaaraate" d'Abou Jâafar Mohammed Al-Koulaïni, première édition 1413 H – 1992, Daar Al-Adwaa pour l'impression et la publication, Beyrouth – Liban.

13- "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âah Ilaa tahsil massaa'il Ach-Chari'âah", écrit par  Mohammed ibn Al-Hassan Al-Hour Al-'Aamili, première édition 1413 H – 1993, vérification société Aali Al-Baït (que la paix soit sur eux) pour la rénovation du patrimoine [de la tradition], Beyrouth - Liban.

14- "Mountahaa Al-Aamaal", d'Abbaass Al-Koummi.

15- "Al-Misbaah fil Ad'îyah was-Salawaate waz-Ziyaaraate wal Ah'raaz wal 'oudhaate", de Taqui Ad-Dine Ibrahim ibn Ali Al-'Aamili Al-Kaf'âami, deuxième édition 1424 H – 2003, société de publications Al-'Aalami, Beyrouth – Liban.   



[1]  C'est Jâafar Mourtadha Al-'Aamili, né en 1945 à Jabal 'Aamil (au sud du Liban), il a étudié à Najaf et Qoum, et son livre le plus célèbre est "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham".

[2]  Il obtint pour la rédaction de ce livre la récompense d'Iran du livre, au lieu de le désapprouver pour ces fausses interprétations et ce doute au sujet de la position de la mosquée d'Al-Aqsa, et dire qu'elle se trouve dans le ciel, et le président iranien Ahmedinajed l'a honoré en personne !!

[3] "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham" (3/137), la cinquième édition 1427 H – 2006, le centre islamique des études.     

[4] "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham" (3/106).  

[5] "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham" (3/128,129).  

[6] "Sahih mine Sirah An-Nabi Al-'Aadham" (3/129).

[7] "Bihaare Al-Anwaare" d'Al-Majlissi (22/90).

[8]  Sourate "Al-Israa" : 1.  

[9]  "Tafsir As-Saafi" d'Al-Faïd Al-Kaachaani (3/166) ; société de publications Al-'Aalami.

[10] La référence précédente (3/166)

[11]  C'est 'Abd Ali ibn Al-'Aroussi Al-Houwaïzi, mort en l'an 1112 H.

[12] Tafsir Nour At-Thaqalaïne, 'Abd Ali Al-Houwaïzi, correction et commentaire Haachim Al-Mahlaati (3/97), première édition 1424 H, Daar At-Tafsir – Koum (Iran).   

[13]Tafsir Nour At-Thaqalaïne (3/98).  

[14] Tafsir Al-'Ayyaachi, de Mohammed ibn 'Ayyaach As-Soulami As-Samarquandi, vérification de Haachim Al-Mahlaati (2/302), première édition 1411H – 1991, société de publications Al-'Aalaami.    

[15] "Al-Bourhaane fi tafsir Al-Qour'aane", de Haachim Al-Bahraani (4/522), première édition 1419 H – 1999, société de publications Al-'Aalami.      

[16] "Bayaane As-Sa'âadah fi Maquaamaate Al-'Ibaadah", de Soultaane Mohammed Al-Janaabidhi, qui est surnommé Soultaane Ali chaah (2/431), deuxième édition 1408 H – 1988, société de publications Al-'Aalami.        

[17]"Bayaane As-Sa'âadah" (2/431).   

[18] "Bihaare Al-Anwaare", de Mohammed Baaquir Al-Majlissi (97/405), troisième édition 1403 H – 1983, Daar Ih'yaa At-Touraath Al-'Arabi.

[19]  "Mountahaa Al-Aamaal", d'Abbaass Al-Koummi, page 70. 

[20]  "Kaamil Az-Zayaaraate" page 80, et "Bihaare Al-Anwaare" (97/404), "Al-Wasaa'il" (3/529), et "Fourôu Al-Kaafi" d'Abou Jâafar Al-Koulaïni (3/491).

[21] "As-Sahih mine sirat Ar-Rassoul Al-'Aadham" (3/101).

[22] "Al-Kaafi" d'Al-Koulaïni (1/481)

[23] "Ilal Ach-Charaa'yî" de Mohammed Baabawaïh Al-Quoummi (1/160) première édition 1408 H – 1988, société de publications Al-'Aalami, Beyrouth – Liban.     

[24] "Al-Misbaah fil Ad'îyah was-Salawaate waz-Ziyaaraate wal Ah'raaz wal 'oudhaate" de Taqui Ad-Dine Ibrahim ibn Ali Al-'Aamili Al-Kaf'âami, mort en 900 H, Housseïn Al-'Aamali l'a corrigé et a supervisé sa publication, page 363. Deuxième édition 1424 H – 2003, société de publications Al-'Aalami, Beyrouth – Liban.        

[25] "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âah Ilaa tahsil massaa'il Ach-Chari'âah", écrit par Mohammed ibn Al-Hassan Al-Hour Al-'Aamili (14/360), première édition 1413 H – 1993, vérification société Aali Al-Baït (que la paix soit sur eux) pour la rénovation du patrimoine [de la tradition]

[26] Sourate "Le figuier": 1-3.

[27] "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âah" (14-361).   

[28] Sourate "Les croyants" : 50.  

[29] "Tafsil Rassaa'il Ach-Chii'âah" (14/362)

[30]  Et les "Quaadiyaaniyah" - qui sont une secte ésotérique égarée - nous ont apporté aussi le caractère sacré de "Quaadiyaane" en Inde, ils ont pour croyance que la mosquée d'Al-Aqsa est la mosquée d'Al-Mirzaa à Quaadiyaane, et ce n'est celle qui se trouve à Jérusalem!! Il a été rapporté dans le journal Quaadiyaanite "Al-Fadhl", numéro du 3 Septembre 1935 : "Allah a béni ces trois lieux, la Mecque, Médine et Quaadiyaane, et Il a choisi ces trois lieux pour faire apparaître Ses signes évidents". Et dans le numéro 23 : "La signification de [de la mosquée sacrée de la Mecque à la mosquée d'Al-Aqsa dont nous avons béni les alentours] est la mosquée de Quaadiyaane"!! 

[31] "Kaamil Az-Ziyaaraate" page 137.

[32] "Al-Wassaa'il" (3/525)

[33] Celui qui a construit la mosquée d'Al-Koufah est l'honorable compagnon Sâad ibn Abi Waquaasse (qu'Allah soit satisfait) en l'an 17 de l'Hégire, après la bataille d'Al-Quaadissiyah à l'époque du califat d'Omar Al-Faarouq (qu'Allah soit satisfait de lui) ; ce qui est étrange est l'attitude des "Raafidhah" [des chiites] envers cet honorable compagnon à travers leurs récits et le fait qu'ils l'appellent le Quaaroune de la communauté. Il est rapporté dans l'introduction du livre "Al-Bourhaane" d'Abou Al-Hassan Al-'Aamili page 280, Abou Al-Hassan Al-'Aamili a dit : "Sâad ibn Abi Waquaasse est le Quaaroune de cette communauté, ceci est apparent du point de vue de son retrait et de son orgueil en refusant de préter serment d'allégeance au prince des croyants Ali!!".

Ceci fait que nous nous posons la question : Pourquoi le calife bien guidé Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) ne l'a pas détruit lorsqu'il se déplaça à Al-Koufah alors qu'il était à cette époque le calife et le gouverneur, si celui qui l'a construit fait partie des apostates – selon ce qu'ils prétendent!! Et pourquoi leurs imams recommandent de prier dans cette mosquée alors qu'ils dissent que Sâad ibn Abi Waquaasse a apostasié et qu'il est décrit comme étant le Quaaroune de la communauté chez eux!! Et pourquoi tous ces mérites pour une mosquée qui a été construite sur l'ordre du prince des croyants Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) ; Jâafar As-Saadiq n'a-t-il pas dit : "Toute adoration qui n'est pas fondée sur la piétié est une poussière éparpillée"!!

[34] Al-Wassaa'il (3/547).   

[35] "Tafsil wassaa'il Ach-Chii'âh" (14/360).  

[36] "Kaamil Az-Zayaaraate" pages 73-74. 

[37] Koum est un mot perse, et c'est une ville sacrée pour les chiites, bien connue en Iran, et tous ses habitants sont des chiites imaamites (regarder : "Môudjam Al-Bouldaane : 4/397). Parmi les causes de l'état de sacralisation de Koum, la présence de la tombe de Fatima la fille de Moussa ibn Jâafar (leur septième imam) ; regarder : Abderrazzaaq Al-Housseïni/ "Machaahid Al-'Atirah", page 162 et les suivantes.     

[38] "Bihaar Al-Anwaare" (102/267).

[39] "Wassaa'il Ach-Chii'âh" (10/332).

[40] "Bihaar Al-Anwaare" (101/107).

[41] "Wassaa'il Ach-Chii'âh" (10/360).

[42] "Kaamil Az-Ziyaaraate", page 146 ; "Bihaar Al-Anwaare" (101/49).

[43] Il est intitulé : "Chapitre : Sa visite (que la paix soit sur lui) fait partie des meilleures actions", "Bihaar Al-Anwaare" (101/49).  

[44] "Al-Waafi", deuxième tome (8/224).

[45] Et malgré cela, ils propagent que Jérusalem est leur cause principale - une sacralisation politique -, et qu'ils sont avec les opprimés parmi les habitants de Jérusalem, et que ce sont eux qui conduiront la bataille pour libérer la mosquée d'Al-Aqsa!! Ils ont consacré un jour pour le secours de Jérusalem qu'ils ont appelé "Le jour de Jérusalem"; et pour libérer Al-Aqsa, ils ont préparé une armée qu'ils ont nommée "L'armée de Jérusalem", et pour Jérusalem, ils ont une chaîne de radio qu'ils ont appelée "La radio de Jérusalem", et pour Jérusalem, une route qu'ils ont nommée "La route vers Jérusalem", et c'est une route qui mène vers l'Afghanistan et l'Irak!! Et nous attendons toujours pour voir qui parmi les cavaliers s'est sacrifié sur la terre de Jérusalem!!      

[46] Le journal "Al-Minbar" est publié tous les mois par l'organisation les servants du Mahdi, dont le directeur est Yaassir Al-Habib au Koweit, et le directeur de la rédaction est Youssouf Al-Haadi ; et il a continué à être publié depuis le mois de Décembre 1999, jusqu'à ce que le gouvernement koweitien donne l'ordre en 2004 de fermer l'organisation des servants du Mahdi et d'envoyer ceux qui s'en occupent au parquet général, et Yassir Al-Habib fut emprisonné au Koweit pour avoir injurié les compagnons du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue). L'adresse de leur site sur l'Internet est www.14masom.com/menbar     

[47] Et à cette époque, l'Irak et Karbala étaient sous le pouvoir du système "Bâathi" ; donc, l'article a été écrit avant la chute de L'Irak causée par l'occupation américaine.

[48] Journal "Al-Minbar", numéro 23, Mouharram 1423 H - Mars 2002.

[49] La source : "Soulaafah Al-'Asr fi mahaassine Ach-Chou'âraabi koul misr"d'Ibn Mâassoum Al-Hassani, mort en 1119 H.

[50] La conference se trouve avec le texte et les images sur le site "Al-Haqeeqa", www.haqeeqa.com, ainsi que sur "le réseau de la défense de la sounnah"/ www.d-sunnah.net.   

[51] Site "Al-Mizaane" : www.mezan.net/vb/archive/index.php?t-389.html

[52] www.yahosein.org/vb/showthread.php?t=79086&page=2

[53] Je ne cite pas ces remarques et ces participations pour fonder un jugement et un résultat, mais je les cite afin que nous connaissions ce que ceux-là pensent et croient au sujet du rang de la mosquée d'Al-Aqsa dans leurs écrits libres.  

[54] Site forums "O Housseïn" sur l'Internet : www.yahossein.com.      

[55] Il veut dire Omar ibn Al-Khattaab qui a pris par force [comme il le prétend] le califat d'Ali ibn Abi Taalib (qu'Allah soit satisfait d'eux).    

[56] Il veut dire le deuxième calife bien guidé Omar ibn Al-Khattaab (qu'Allah soit satisfait de lui).       

[57] Il veut dire Salaah Ad-Din Al-Ayoubi (qu'Allah lui fasse miséricorde).       

[58] Salaah Ad-Din Al-Ayoubi pour lequel la communauté a témoigné, ce chiite l'accuse d'être le destructeur de la religion, pour se venger de lui à cause de son rôle pour l'élimination de l'empire Fatimiyah qui était ésotérique.    

[59] Buhl : Orientaliste juif qui a écrit "La matière d'Al-Quouds" dans l'encyclopédie islamique.

[60] "Les mérites de "Baïtoul Maqdisse" dans des manuscripts arabes anciens", du docteur Mahmoud Ibrahim, page 47, l'université jordanienne, publication de l'institut des manuscrits arabes (l'organisation arabe de l'éducation, de la culture et des sciences) la première édition 1985.

[61] "Les mérites de Baïtoul Maqdisse", d'Abou Bakr Al-Waassiti, page 35, vérification de Is'haaq Hassoune, institut des études asiatiques et africaines – université hébraïque, Jérusalem.

[62] "Les mérites de Baïtoul Maqdisse dans les manuscrits arabes anciens" du docteur Mahmoud Ibrahim, page 41.   

[63] "Hawa Latsarous Yaafah" : chercheuse juive orientaliste, elle présenta plusieurs recherches à la société "Yaad Yatsihaaq ibn Tasfi" qui est spécialisée dans les recherches et les études concernant l'histoire de Jérusalem.

[64] "Al-Quouds, des études sur l'histoire de la ville" ; rédaction : Amnoun Kohen, page 39, publication "Yaad Yatsihaaq ibn Tafsi".  

[65] Ecrivain et journaliste dans le journal hébraïque "Yadi'ôute Ahrounoute". 

[66] "Yadi'ôute Ahrounoute" 3/3/2005.   

[67] Académicien et chercheur juif, il est originaire de la Belgique, et un membre de l'institut des études asiatiques et africaines à l'université hébraïque à Jérusalem occupé, il a plusieurs recherches sur l'histoire de Jérusalem, et qui ne manquent pas de faire douter du rang de la mosquée d'Al-Aqsa, comme tous ses collègues dans l'armée des professeurs qui travaillent à l'université hébraïque.

[68] "Les mérites de Baïtoul Maqdisse dans les manuscrits arabes anciens", page 40.  

[69] La référence précédente, page 40.  

[70] Pour en savoir plus : regarder "Les mérites de Baïtoul Maqdisse dans les manuscrits arabes anciens" du docteur Mahmoud Ibrahim, l'université jordanienne, publication de l'institut des manuscrits arabes (l'organisation arabe de l'éducation, de la culture et des sciences), première édition 1985. Et "Les règles de politesse concernant les mérites des villes dans les études des orientalistes juifs", recherche et vérification Abdellatif  Zaki Abou Haachim, directeur de l'administration de la certification, des manuscrits et des monuments anciens, Gaza, Palestine. Et "Les orientalistes juifs et la tentative d'affaiblir l'état de sacralisation de Jérusalem et son rang dans l'Islam, écrit par Hassan Abdel-Hamid Salwaadi, doyen de la faculté des lettres à "l'université de Jérusalem". Et "Jérusalem, des études au sujet de l'histoire de la ville, rédaction du professeur Aminoune Kohen.   

[71]L'imam Az-Zouhri : il est Abou Bakr Mohammed ibn 'Oubaïdoullah ibn Chihaab Al-Quourachi Az-Zouhri ; il est né en 51 de l'hégire, et il est parmi les grands tabi'înes ; il a rencontré dix compagnons, parmi eux Anass ibn Maalik, Ibn Omar, Jaabi, et Sahl ibn Sâad. Son cheikh était Sa'îd ibn Al-Moussayyib. L'imam Ahmed a dit à son sujet : "Az-Zouhri est le meilleur des hommes en ce qui concerne les hadiths et le meilleur en ce qui concerne les chaînes de transmission". Et Ibn Hajar a dit à son sujet dans le livre "Tahdhib At-Tahdhib" : "Il est le jurisconsulte Abou Bakr, Al-Haafidh Al-Madani, un des grands savants, et le savant de la péninsule arabique et de Chaam".

Et Ad-Dhahabi a dit à son sujet : "Il est l'imam, Al-Haafidh, l'autorité, et on l'a nommé le savant de la péninsule arabique et de Chaam, à cause de tous les hadiths qu'il a rapportés et du nombre important de chaînes de transmission entre ces hadiths". Et 'Amr ibn Dinar a dit : "Je n'ai jamais vu quelqu'un qui rapporte le hadith avec un précision comme Az-Zouhri". Et les récits des imams, des houffaadhs et des savants qui jugent les narrateurs de hadiths, ont collaboré pour dire qu'il est digne de confiance, loyal et digne ; et nous ne connaissons personne qui ait accusé Az-Zouhri à propos de sa loyauté et sa sincérité dans les hadiths avant l'orientaliste juif fanatique Goldziher. De même que le fait qu'il l'ait accusé d'avoir inventé des hadiths pour les Oumawiyines, est un pur mensonge ; peut-on penser : que les compagnons, les Taabi'înes, les jurisconsultes de l'Islam et les grands savants des hadiths, ont été trompés par Ibn Chihaab Az-Zouhri pendant 13 siècles!! Et ils n'ont compris qu'il avait inventé les hadiths et osé mentir pour satisfaire les Oumawiyines jusqu'à ce que Goldziher arrive à ce résultat grâce à sa grande perspicacité!!

[72] Regarder "As-Sounnah wa makaanatouha fi At-Tach'rî Al-Islami", du cheikh Dr Moustafa As-Sabaa'î, page 189-199, la bibliothèque islamique, quatrième édition 1405 H-1985.

[73] "Régis Blachère" (1900-1973), parmi les orientalistes les plus célèbres de la France au vingtième siècles, et parmi les membres de l'assemblée de science arabe à Damas ; il a publié une traduction du Saint Coran en langue française en 1957, ensuite elle fut imprimé en 1966. Et son commentaire du Coran comporte beaucoup d'erreurs et de mensonges. Et il a essayé de convaincre le lecteur que le Saint Coran a été écrit par Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue).   

[74] Sourate Al-Israa : 1.

[75] Régis Blachère, traduction des sens du Saint Coran en langue française, page 305.

[76] Lorsqu'on interrogea le cheikh Dr Houssaam Ad-Din 'Afaanah, le professeur en jurisprudence et fondements de la religion, faculté de l'appel à l'Islam et des bases de la religion à l'université de Jérusalem - Palestine - au sujet "du rang de la mosquée d'Al-Aqsa bénie chez les chiites" ? il y avait dans sa réponse : "En résumé, les chiites ne regardent pas la mosquée d'Al-Aqsa bénie comme les sunnites la regardent, la mosquée d'Al-Aqsa est dans le ciel pour les chiites ; et ceux parmi eux qui reconnaissent qu'elle est la mosquée qui se trouve à Jérusalem, disent que la mosquée d'Al-Koufah est meilleure qu'elle ; il n'y a aucun doute que cela est un mensonge pur contre la religion d'Allah, parce qu'aucun mérite n'a été confirmé pour la mosquée d'Al-Koufah, ni dans le Coran, ni dans la sounnah". Référence : site du cheikh Dr Houssaam Ad-Din 'Afaanah : www.yasaloonak.net, ainsi que le site "la vérité" : www.haqeeqa.com. 

[77] Sourate "Les prophètes" : 18.

[78] Sourate "La vache" : 142. 

[79] Sourate "Al-Israa" : 1.

[80] Sourate "Les prophètes" : 71.  

[81] Sourate "Les prophètes" : 81.

[82] Sourate "Saba" : 18.  

[83] Sourate "Le figuier" : 1-3. 

[84] Sourate "La vache" : 58.

[85] Sourate "La table servie" : 21. 

[86] Rapporté par Al-Boukhari , hadith numéro : 3366, recueil de hadiths authnetiques d'al-Boukhari – publication "Daar As-Salaam" à Riyadh – deuxième édition, Dhoul-Hidja 1419 H – Mars 1999.

[87] Sourate Al-Israa : 1. 

[88] Rapporté par Al-Boukhari, hadith numéro : 399, recueil authentique d'Al-Boukhari – édition Daar As-Salaam à Riyadh.  

[89] Rapporté par Mouslim, hadith numéro : 259, recueil de hadiths authentiques de Mouslim, édition Daar As-Salaam à Riyadh, deuxième édition Mouharram 1421 H - Avril 2000.   

[90] Rapporté par Mouslim, hadith numéro : 278, recueil de hadiths authentiques de Mouslim - édition Daar As-Salaam.  

[91] Rapporté par Al-Haakim qui a dit qu'il est authentique, et Ad-Dhahabi et Al-Albaani ont été d'accord avec lui. 

[92] Rapporté par Al-Boukhari, hadith numéro 3176, recueil de hadiths authentiques – édition Daar As-Salaam à Riyadh.    

[93]Rapporté par Ahmed, Abou Daawoud, Al-Haakim, At-Tabaraani, Al-Albaani a dit qu'il est authentique dans "As-Sahihah", hadith numéro : 2484, chapitre sur la continuité de la guerre sainte, sounane Abou Daawoud, édition "Maktabah Al-Ma'aarif" à Riyadh – première édition.      

[94] Rapporté par Ahmed et Ibn Maajah, et Al-Albaani a dit qu'il est authentique dans l'explication des hadiths concernant les mérites d'Ach-Chaam et de Damas d'après Ar-Rib'î.     

[95] Rapporté par Ahmed, hadith numéro : 24085, 24084, 24083, 23478, sa chaîne de transmission est authentique selon la condition d'Al-Boukhari et Mouslim, "Mousnad" de l'imam Ahmed, édition "Baït Al-Afkaar Ad-Daouliyah" 2004.   

[96] Rapporté par Al-Boukhari, hadith numéro : 1189, recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari – édition Daar As-Salaam à Riyadh.  

[97] "Al-Minhaj" explication du recueil de hadiths authentiques de Mouslim.  

[98] "Al-Fath" (3/603)

[99] "Madjmôu fataawa cheikh Al-Islam Ibn Taïmiyah (27/605), deuxième édition 1398, rassemblement et organisation Abderrahmaane An-Najdi Al-Hanbali.   

[100] Rapporté par Al-Haakim qui a dit qu'il est authentique, Ad-Dhahabi est d'accord avec lui, et Al-Albaani a dit qu'il est authentique.

[101] Rapporté par An-Nassaa'i et Ibn Maajah, hadith numéro 1408, sounane An-Nassaa'i, édition "Maktabah Al-Ma'aarif" à Riyadh – première édition.

 [102] La table servie : 21.  

[103] Les prophètes : 71. 

[104] Les Yaboussiyounes : une tribu parmi les premiers arabes, ils vécurent au cœur de la péninsule arabique, ensuite ils émigrèrent avec les tribus cananéennes dont ils sont affiliés, et ils sont les premiers qui habitèrent à Jérusalem, ainsi que les premiers qui y construisirent des habitations. 

[105] Pour connaître les noms des autres compagnons qui se sont rendus à Jérusalem, voir : "Mouthir Al-Gharaam ilaa Ziyaarat Al-Quouds wa Ach-Chaam", et "Al-Ounsse Al-Djalil bi tarikh Al-Quouds wa Al-Khalil".   

[106] Le voyage nocturne : 1.

[107] Rapporté par Al-Boukhari, hadith numéro : 3366, recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari – édition Daar As-Salaam à Riyadh.

[108] Sourate "L'étoile" : 3-4.