Description résumée

Ce message est adressé à celui qui désire accomplir le pèlerinage avec son cœur et ses pleurs. Parfaire l’amour du cœur éprouvé pour les rites n’a pas la même valeur que parfaire les actes recommandés du tawaf, du sa’i, des jets de pierre, etc. Écorcher l’habit du monothéisme n’est pas comme écorcher l’habit de sacralisation. Purifier son cœur de l’ostentation, de la vanité et de l’orgueil n’est pas comme purifier sa langue des futilités ou purifier son corps des impuretés ou son habit des saletés. Malgré que tous les actes du cœur et du corps fassent partie de la religion et les effectuer est une dévotion établie par Allah. Il n’en reste pas moins que les actes du cœur sont la base de tout et les actes du corps en sont dérivés.

Votre avis nous intéresse