Description résumée

Précisions importantes au sujet de la zakat al fitr.

Détails

Zakât el Fitr

 

De Sheïkh Mohammed ibn Sâlih el ‘Uthaïmîn

 

Le Messager d’Allah (r) a prescrit la Zakât el Fitr à la fin du Ramadhan. ‘Abd Allah ibn ‘Omar (t) affirme à ce sujet : « Le Messager d’Allah (r) a imposé de verser l’aumône de la rupture du Ramadhan pour l’esclave et à l’homme libre, au mâle et à la femelle, au grand et au petit parmi les musulmans. »[1] Elle représente un Sa’ de nourriture parmi les aliments que les hommes ont pour habitude de consommer. Abû Sa’îd a déclaré (t) : « Nous versions le jour de l’Aïd à l’époque du Prophète (r) un Sa’ de nourriture. Notre nourriture d’alors était l’orge, le raisin sec, le fromage sec et les dattes. »[2] L’argent liquide ne peut donc satisfaire cette ambition, ou encore un lit, un habit, de la nourriture pour animaux, un meuble, etc. Cela serait en effet s’opposer à l’ordre du Prophète (r) ayant affirmé : « Quiconque fait une action contraire à notre ordre se la verra refusée. » c’est-à-dire qu’elle lui sera annulée ou retournée.

 

Le Sa’ s’évalue à 2,40 kg de blé de bonne qualité. Telle est la quantité du Sa’ prophétique auquel le Législateur (r) a déterminé la mesure. Par ailleurs, il incombe de verser cette aumône avant la prière de l’Aïd. Le mieux, c’est de la verser le jour de l’Aïd juste avant la prière. Il est possible toutefois de la verser un jour voire deux jours avant. Au demeurant, elle n’est plus valable après la prière de ce fameux jour conformément au Hadith selon lequel ibn ‘Abbâs (t) a dit : « Le Prophète (r)  a imposé la Zakât le jour de l’Aïd pour purifier le jeûneur de ses futilités et de ses mauvaises paroles, et pour nourrir les pauvres. Quiconque sort l’aumône avant la prière se la verra acceptée, mais s’il la verse après la prière, elle lui sera considérée comme une simple aumône parmi tant d’autres. »[3] Néanmoins, si l’individu n’est pas au courant de l’Aïd avant la fin de la prière, s’il se trouve au moment de verser la Zakât el Fitr, à l’extérieur de la ville ou dans un endroit où il ne trouve personne à qui la donner, le cas échéant il peut toujours la verser après la prière dès qu’il en a la possibilité, mais certes Dieu Seul le sait !

 

Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur ses proches, et ses Compagnons !

 

Traduit par : Karim Zentici

Revu par : Abu Hamza Al-Germâny

 

 

 

Le bureau de prêche de Rabwah (Ryadh)

www.islamhouse.com

L’islam à la portée de tous !

 

 

 



[1] Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

[2] Rapporté par el Bukhârî.

[3] Rapporté par Abû Dawûd et ibn Mâja.

Votre avis nous intéresse