Description résumée

cette conférence de notre frère Soufiane est une mise en garde contre la médisance et la calomnie qui dévastent aujourd’hui les rangs des musulmans. S’il y a un organe chez l’homme qui présente une énorme disproportion entre sa force et la portée de ses actions c’est la langue. La tradition musulmane donne aux mots, éléments régulateurs des rapports humains et d’expression, une dimension normative qui requière à la langue un statut particulier parmi les organes. En ce sens, la langue en tant qu’organe de la parole, est soumise à un certain nombre de règles d’ordre éthique qui ressortent aussi, et en général du domaine des obligations. Ainsi si le fidèle musulman est tenu sur le plan rituel de satisfaire à un certain nombre de prescriptions comme l’observance de la prière, du jeûne, de l’aumône légale etc. Il doit également sur le plan moral respecter un certain nombre de principes comme le fait de dire la vérité, d’être sincère, d’avoir une bonne intention, de ne pas mentir, de ne pas calomnier, de ne pas faire de faux sermons etc. Plusieurs paroles du Prophète - sur Lui la Paix -illustrent cet intérêt que la tradition accorde au bon usage de la langue et des mots...

Détails

Inédit de votre site :

 www.islamhouse.com

L’islam à la portée de tous !
Votre avis nous intéresse