Description résumée

Ce sermon du vendredi met en garde contre les dangers de la colère. D’après Abou Houreyra - que Dieu le prenne en son agrément -, un homme demanda au Prophète : Recommande-moi quelque chose ! Il lui répondit :« Ne te mets pas en colère. » L’homme répéta plusieurs fois sa demande et lui répondait : « Ne te mets pas en colère. » Rapporté par al-Boukhâri.

Détails

Article lié :

La colère à la lumière du Coran et de la sunna

Cet homme a demandé au Prophète - (bénédiction et salut soient sur lui) - de lui faire une recommandation, et il lui a répondu : « Ne te mets pas en colère ». (Rapporté par Boukhâry)

Pourquoi avoir préconisé ce conseil plutôt qu’un autre ? Ce conseil a été spécialement prodigué, car le Prophète savait que cette personne se mettait souvent en colère. Il est donc recommandé à celui qui conseille de percevoir l’état de la personne conseillée pour un bénéfice plus grand et une réussite plus concrète.

Par ailleurs, ce qui est visé par ce Hadith n’est pas seulement l’interdiction de se mettre en colère, mais il vise aussi à ce que la personne maîtrise sa colère qui est une nature de l’homme en l’endiguant pour ne pas qu’elle se déchaine. La colère est en réalité une braise jetée par le diable dans le cœur de l’être humain. Des signes extérieurs indiquent cela comme le rougissement du visage ou le gonflement des veines, l’inconscience dans les actes et les paroles. Ainsi, il peut commettre des actes dont les répercussions sont graves et qui seront par la suite sources de grands regrets.

Après nous avoir enjoints de ne pas nous mettre en colère, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) connaissant la nature humaine nous a prodigué quelques précieux conseils lorsqu’elle survient :

Demander la protection divine contre Satan : un des compagnons se trouvait aux côtés du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) quand deux hommes se mirent à échanger des injures. L’un d’eux eut le visage rouge et les veines du cou gonflées. Le Prophète dit : « Je connais une formule qui calmerait cet homme : s’il disait : « Je demande la protection divine contre Satan le damné, il serait débarrassé de ce qu’il éprouve » (rapporté par Boukhâry)

Se taire. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Quand l’un de vous se trouve en colère, qu’il se taise » (rapporté par l’imam Ahmed et authentifié par Al-Albâny)

Chers frères, chères sœurs ! Prenez acte de ces enseignements prophétiques ! La colère mène souvent au regret et au chagrin. Combien de familles se sont séparées après une colère désinvolte ! Combien de couples ont divorcé après une colère aveugle voire puérile ! Combien d’amis se sont divisés après une colère orgueilleuse ! La colère est mauvaise conseillère, car elle échauffe l’esprit et empêche de prendre de bonnes décisions. La maîtrise de soi est une qualité du musulman, appréciez-la en la mettant en pratique !

Pour finir, sachez qu’Allah a prévu le paradis pour ceux qui contiennent leur colère, Allah dit : « Et hâtez-vous vers le pardon de votre Seigneur, et un paradis aussi large que les cieux et la terre, préparé pour les pieux, 134. Ceux qui dépensent dans l’aisance et dans les moments difficiles, qui contiennent leur colère et pardonnent à autrui, car Allah aime les bienfaisants » (La famille d’Imrane, v.133-134)

 

 

            Audio en exclusivité sur votre site :

www.islamhouse.com

L’Islam à la portée de tous !

 

Votre avis nous intéresse