Description résumée

Question : Puisse Allah accroître vos connaissances. Le jugement de celui qui abandonne la prière fait l’objet de diverses opinions au sein des ulémas. Après avoir lu les opinions des imams anciens bien connus tel que l’imam Ahmad, ce qui semble le plus juste, compte tenu de l’argument qui le sous-tend , est que l’abandon de la prière est une attitude d’impiété qui exclut son auteur de l’Islam. Cependant, il existe une opinion contraire que je ne comprend pas. En effet, l’imam Shaf’i et l’imam Malick et les autres disent: «On l’exécute mais il n’est pas un mécréant» De ce fait, il sera enterré dans le cimetière des musulmans. Mais si une personne est exécutée pour l’abandon de la prière après avoir eu l’occasion de se repentir, comment peut-on la considérer comme musulmane? Elle aurait préféré la mort à la prière et serait donc nécessairement morte mécréante. J’espère un éclaircissement.

Votre avis nous intéresse