Description résumée

Un hadith authentique interdit à celui qui consomme de l’oignon, de l’ail ou du poireau de s’approcher de la mosquée. Peut-on assimiler toute denrée interdite qui dégage une mauvaise odeur comme le tabac aux aliments précités.. L’interdiction signifie-t-elle que celui qui consomme lesdites denrées est excusé et ne commet aucun péché s’il n’assiste pas à la prière célébrée à la mosquée ?

Votre avis nous intéresse