• Français

    Ce livre de référence islamique de l’illustre savant, l’érudit de la religion musulmane Ahmed Ibn Taymiyah (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique en détail la différence entre les véritables saints et leurs Karamat (petits miracles ou faits surnaturels) et entre les faux saints et leurs faits diaboliques. Ce livre réfute aussi la croyance de beaucoup de soufis et des intellectuels tels que ibn Sina (Avicenne) et ibn ’Arabi (grand soufi et célèbre pour ses croyances allant à l’encontre de la saine et pure foi de nos pieux aïeuls). Ce livre est un trésor offert à nos frères et sœurs d’Islamhouse.

  • Français

    Auteur : Rahmatoulah Al-Hindy Révision : Ali Hassan Khan

    L’auteur est né à New Delhi (Inde) en 1817, d’une famille noble, il a reçu une première formation par les membres de sa famille, puis dans les écoles islamiques de l’Inde. A l’issue de ses études il s’occupa à enseigner dans l’école qu’il a fondé à Kirana. Au même moment la Grande Bretagne s’installe en Inde. Les émissaires chrétiens s’activaient intensément pour évangéliser l’Inde, bénéficiant de la vaste logistique de l’armée royale britannique. Devant cette situation Cheikh Rahmatoullah résista par tous les moyens, parcourant l’Inde en organisant des conférences et des débats. Le plus célèbre de ses débats fut celui qu’il eut avec la Pasteur Pfander ; ils devaient débattre en plusieurs étapes de quatre sujets : 1 : Des altérations dans les évangiles 2 : De la divinité du Christ 3 : De la trinité et 4 : Du message de Mohamed. Cela devait se passer devant un grand rassemblement public en présence des autorités britanniques ainsi que de journalistes et de divers représentants religieux. Le débat était d’autant plus important qu’il était assorti d’une importante condition, ainsi celui qui se trouverait à court d’argument devant se convertir à la religion de son adversaire. Mais à la grande surprise de tout le monde, après le débat sur les deux premiers points, le pasteur Flander quitte l’Inde. Les médias ont alors fait état de ce grand triomphe du Cheikh, ceci lui a donné une grande notoriété, et les anglais réagissaient à cela en la gênant dans ses actions et ses mouvements. Alors le cheikh Rahmatoullah entra dans la clandestinité et organisa des cellules de résistance et sa tête fut mise à prix. Il réussit à s’enfuir en rejoignant La Mecque. Quant au Pasteur Flander, il s’installa en Turquie, racontant une version mensongère sur l’issue des débats : Rasmatoullah est vaincu, et tous les musulmans de l’Inde se sont convertis au christianisme. Le sultan Ottoman, inquiet par l’effet de ces rumeurs sur la population a envoyé chercher la vérité auprès des pèlerins indiens de La Mecque. Informé de la présence du Cheikh au Lieu Saint, il l’invite en Turquie. Le Pasteur quitta la Turquie dès l’arrivée du Cheikh. Le sultan proposa à Rahmatoullah d’écrire un traité relatant leurs débats et qui ferait une réponse aux missionnaires qui sillonnaient le monde musulman, le cheikh s’y est mis et au bout de six mois le livre "idhâroul-Haq" est né. Voici quelques-uns de ses extraits...

Page : 1 - De : 1
Votre avis nous intéresse