Description résumée

Notre Prophète (Paix et Bénédiction sur lui) pouvait posséder tous les joyaux du monde, malgré cela il préférait dormir sur une simple natte posée à même le sol. Pourquoi cela ? Car le Prophète connaissait la vraie valeur de cette vie qui n’est en réalité qu’un champ de labour dont les fruits sont récoltés dans l’au-delà. Nombreux sont ceux qui s’attachent aux biens de ce monde, délaissant ainsi, les priorités fondamentales qu’Allah nous a révélées. Comment adorer et satisfaire Allah si le cœur se laisse prendre par les désirs éphémères de ce bas monde ?

Détails

La vie est éphémère

Le messager d'Allah a dit : « Qu'ai-je à faire avec ce bas monde ? Et que me veut ce bas monde ? Je jure par celui qui détient mon âme dans sa main, mon exemple et celui de ce bas monde est tel l'exemple d'un homme voyageant un jour de grande chaleur, et se repose à l'ombre d'un arbre un moment de la journée puis continue sa route en le laissant ». Rapporté par Ahmed et el hakim et authentifié par al-Albany

Notre Prophète (Paix et Bénédiction sur lui) pouvait posséder tous les joyaux du monde, malgré cela il préférait dormir sur une simple natte posée à même le sol. Pourquoi cela ? Car le Prophète connaissait la vraie valeur de cette vie qui n’est en réalité qu’un champ de labour dont les fruits sont récoltés dans l’au-delà. Nombreux sont ceux qui s'attachent aux biens de ce monde, délaissant ainsi, les priorités fondamentales qu'Allah nous a révélées. Comment adorer et satisfaire Allah si le cœur se laisse prendre par les désirs éphémères de ce bas monde ?

Celui qui a la certitude de rencontrer Allah et vit dans la perspective de la mort et de l'au-delà ne peut que détacher son cœur des futilités de ce bas monde et s'occuper à œuvrer dans la vie d’ici-bas pour plaire et satisfaire Allah.

Allah nous rappelle sans cesse que les parures de ce bas monde ne valent rien, mais que seule la foi et sa mise en pratique détiennent le mérite le plus grand auprès de Lui.

Comme il nous le rappelle :

« L'image de la vie ici-bas n'est autre qu'une eau que Nous avons descendue du ciel et à laquelle se mélangea la végétation de la terre de ce que les gens mangent, ainsi que les troupeaux, jusqu'au moment où la terre revêtit sa parure et s'embellit et que ses habitants pensèrent qu'elle était à leur entière disposition, voilà que Notre arrêt vint de nuit ou de jour et Nous en fîmes un champ fauché comme si la veille elle ne portait rien du tout. C'est ainsi que Nous développons les versets en détail pour un peuple qui médite ».Chapitre 10 - verset 24

www.islamhouse.com

Votre avis nous intéresse