Description résumée

Il est malheureux de constater que de nombreuses personnes ne connaissent pas la valeur de cette vertueuse occasion qu’est le mois de ramadan, ils ne la considèrent pas non plus comme étant sacrée. Donc, le mois de Ramadan ne devient plus une période significative pour l’obéissance, l’adoration, la récitation de Qur’an, l’aumône et le rappel d’Allah. Cet article montre l’importance que doit donner le musulman au ramadan...

Détails

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Annoncez la bonne nouvelle de Ramadan

 

Shaykh ‘Abdullah ibn Saleh Al-Fawzan

Abû Hurayra a rapporté que le messager d'Allah (sallallahu ‘alayhi wasallam) a dit : « Un mois béni, Ramadan vous est venu. Allah vous a rendu obligatoire son jeûne. Pendant ce mois, les portes du ciel sont ouvertes, les portes du Feu de l'enfer sont fermées et les diables sont enchaînés. A Allah appartient une nuit, une nuit meilleure que mille mois. Quiconque est privé de son bien, alors il a été privé (de tout le bien). » [1]

Le hadith est une bonne annonce aux serviteurs pieux d'Allah, de l'arrivée du mois béni de Ramadan. Le prophète (sallallahu ‘alayhi wasallam) a informé ses compagnons de son arrivée et ce n'était pas une simple annonce. Plutôt son intention était de leur donner la bonne annonce d’une période magnifique de l'année, pour que les gens pieux et prompts à accomplir des actes, puissent lui donner ce qui lui est dû. Ceci parce que le prophète (sallallahu ‘alayhi wasallam) a expliqué dans le hadith qu'Allah a préparé pour Ses serviteurs des voies vers l'obtention du pardon et Son agrément et ces voies sont nombreuses. Ainsi, celui à qui le pardon échappe pendant le mois de Ramadan a été privé d’une privation extrême.

Parmi les grandes faveurs et générosités qu'Allah a accordées à Ses serviteurs, est qu'Il a préparé pour eux, des occasions méritoires pour qu'elles soient une source de profits pour ceux qui lui obéissent et une course pour ceux qui se précipitent pour rivaliser dans les bonnes actions. Ces occasions méritoires sont des périodes pour accomplir des espoirs en s’exerçant dans l'obéissance et en levant les défauts et nos manquements par l'autorectification et le repentir. [...] Allah possède les choses les plus belles comme récompense, qu'Il accorde à qui Il veut, par Sa Grâce et Miséricorde.

Donc celui qui réalise le vrai bonheur est celui qui profite de ces heures, jours et mois vertueux et se rapproche de Son Seigneur, en faisant ce qui est prescrit parmi les actes d'obéissance.

Ainsi, peut-être lui accordera-t-on une des nombreuses bénédictions de ces occasions et qu’il sera aidé par cela, d’une aide qui le sauvera du Feu et de ce qu'il contient, ainsi de son ardeur. [2]

Nous permettre de vivre le mois de Ramadan est une générosité magnifique en soi, accordée à celui qui l'atteint et se lève à son occasion, veillant en prière pendant sa nuit et jeûnant pendant son jour. En cela, il retourne vers son Seigneur de la désobéissance à l’obéissance, de la négligence au rappel, de l’éloignement au retour vers Lui repentant.

Le musulman doit prendre conscience de cette générosité et reconnaître son ampleur. En effet, de nombreuses personnes ne peuvent jeûner, parce qu'elles meurent avant qu'elles ne l'atteignent ou parce qu'elles ne sont pas capables d'observer le jeûne ou parce qu'elles le refusent et s'en détournent. Ainsi, celui qui jeûne doit louer son Seigneur pour cette générosité et doit accueillir ce mois avec la joie et le plaisir d’accueillir un moment magnifique de l'année parmi toutes les occasions pour accomplir des actes d'obéissance. Il doit s’exercer profondément à accomplir de bonnes actions. Et il doit invoquer Allah de lui permettre de jeûner et de prier la nuit et qu'Il lui octroie le sérieux, l'enthousiasme, la force et l'énergie durant ce mois. Et qu’Il l'éveille de l’insouciance de dormir trop longtemps pour qu'il puisse profiter de ces instants vertueux.

Il est malheureux de constater que de nombreuses personnes ne connaissent pas la valeur de cette vertueuse occasion, ils ne la considèrent pas non plus comme étant sacrée. Donc, le mois de Ramadan ne devient plus une période significative pour l'obéissance, l'adoration, la récitation de Qur'an, l’aumône et le rappel d'Allah. Plutôt :

·         Pour certaines personnes cela devient un temps pour diversifier leur alimentation et leur boisson, pour préparer différents types de repas avant que le mois ne commence.

·         Quelques autres ne connaissent Ramadan que comme un mois d'insomnie et de réunions récurrentes et de sommeil durant la journée. Au point que certains parmi eux dorment pendant les temps des prières obligatoires, ainsi ils ne les prient pas en commun ou en leurs temps appropriés.

·         D’autres gens ne connaissent Ramadan que comme un temps pour assouvir les affaires de ce bas monde, et non comme un temps pour conduire des affaires pour l'au-delà. Ainsi, ils y travaillent activement, achetant et vendant et restant dans les marchés, abandonnant par conséquent les mosquées. Quand ils prient avec les gens, ils le font de manière hâtive. Ceci parce qu'ils trouvent leur plaisir dans les marchés. Voilà jusqu’où les notions et la manière de voir (Ramadan) ont été changées.

Les pieux prédécesseurs avaient l'habitude de dire : « Certes, Allah, le Très-Haut, a fait du mois de Ramadan une compétition pour Ses créatures, dans lequel ils peuvent se concurrencer vers Son agrément, en lui obéissant. Ainsi, un groupe vient en premier et ils prospèrent et un autre groupe vient en dernier et ils échouent. » [3]

Aussi, l'individu ne sait pas si c'est peut-être le dernier Ramadan qu’il verra dans sa vie, s'il l'achève. Combien d'hommes, de femmes et d’enfants ont jeûné avec nous l'année passée et sont maintenant couchés et enterrés dans les profondeurs de la terre. Et ils espéraient jeûner beaucoup plus de Ramadan. De même, nous allons tous suivre leur chemin. Donc, le musulman doit se réjouir de cette occasion magnifique pour l'obéissance. Et il ne doit pas y renoncer, mais au lieu de cela s’occuper avec ce qui lui profitera et ce dont les effets resteront. Qu’est-ce que (Ramadan), sinon un nombre de jours comptés, jeûnés à la suite et qui finissent rapidement.

Qu’Allah nous mette, aussi bien que vous, parmi ceux qui sont les premiers dans la réalisation des bonnes actions.

Source: Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 13-15)

Traduit par les salafis de l’est et révisé par l’équipe d’Islamhouse.

 

 

Notes de bas de page :

[1] Ce hadith est rapporté par Ahmad et An-Nasa'i. Voir la vérification d'Ahmad Shakir du Musnad (n°7148) et Sahih At-Targhib wat-Tarhib de shaykh Al-Albani (1490) de même que Tamamul-Manna (395)

[2] Ceux sont les mots d'Ibn Rajab dans Lata'if-ul-Ma'arif : p. 8

[3] Lata'if-ul-Ma'arif d'Ibn Rajab : page 246

 

Votre avis nous intéresse