Catégories thématiques

  • video-shot

    MP4

    Voici l’extrait d’un cours dispensé par le noble Sheikh Muhammad Ash-Shanqîtî - Qu’Allah le préserve - dans lequel un élève l’interroge sur la paresse qu’il éprouve dans la quête de la science. Voici sa réponse très émouvante.

  • PDF

    Ecrivain : Plusieurs auteurs Révision : Yaaqub Leneen Révision : Fouad Sirbal

    Abû Houreyra disait : « Un savoir qui n’est pas mis en pratique est comme un trésor dont on ne dépense pas une partie dans le sentier d’Allah. » Al-Foudhayl (qu’Allah lui fasse miséricorde) disait aussi : « Le savant reste ignorant de ce qu’il a appris tant qu’il ne l’a pas mis en pratique. » Mâlik ibn Dinâr (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Tu trouveras des hommes dont le discours est mené à la perfection tandis que leurs œuvres entières ne sont qu’imperfection. » Cet article est la conclusion du livre, désormais célèbre, le commentaire du dernier dixième du Saint Coran.

  • MP3

    Conférenciers : Sidati Abou Abderrahman Conférenciers : Ammar Abou Nawwass

    L’apprentissage des choses de la religion est la plus éminente des œuvres par lesquelles le musulman se rapproche de l’agrément d’Allah. Allah a élevé le degré des savants croyants qui œuvrent conformément à leur science. Allah dit : "Allah élève en degré ceux d’entre vous qui ont cru et qui ont acquis la connaissance". Ces trois cours montrent le comportement de l’étudiant et la voie qu’il doit prendre...

  • PDF

    Conseil adressé à tous ceux qui enseigne l’islam...

Page : 1 - De : 1
Votre avis nous intéresse