Description résumée

Comment juger le fait de prier dans les jardins publics ? L’on sait que ces jardins sont arrosés avec des eaux qui dégagent une odeur désagréable. J’ai compris qu’il s’agit soit d’eaux recyclées, soit d’eaux de puits souillées par des eaux sales. L’Office (Police religieuse) doit elle empêcher les gens de prier dans ces jardins? J’espère un éclairage indiquant ce qui est juste dans cette question.

Votre avis nous intéresse