Description résumée

Si la femme en question n’a pas l’habitude de voir des traces blanches à la fin de son cycle,mais se contente d’attendre l’arrêt des saignements,les jours de son cycle pouvant varier d’un mois à l’autre. Commet elle un péché si elle se trompe dans la fixation de l’échéance du recouvrement de sa propreté,comme si elle se croit propre et se baigne et prie et découvre ensuite des trace de sang menstruel,ou,si,inversement,elle attend et laisse passer une prière croyant qu’elle n’est pas propre puisqu’il lui est difficile de fixer la date de fin de cycle sans les traces blanches?

Votre avis nous intéresse