Description résumée

Il y a neuf ans, ma mère m’a forcée quand je n’avais que 15 ans à épouser un de mes parents. Je ne pouvais pas lui résister par peur. Depuis lors, Allah m’a donné trois enfants, Allah soit loué. Cependant, au cours des deux dernières années, nos relations se sont gravement détériorées. Il alla voir des magiciens pour obtenir une solution de nos problèmes. Il n’observait pas les cinq prières. A ma connaissance, le fait d’aller solliciter les services d’un magicien et l’abandon de la prière excluent leur auteur du giron de l’Islam. Il s’est toutefois repenti et s’est mis à observer les prières. Il dit que quand il était allé voir le magicien , il ne savait pas le jugement religieux de l’acte car il est un homme simple qui ne possède pas de connaissances religieuses susceptibles de l’empêcher de commettre de tels actes. Mes questions sont les suivantes:
- Le fait pour lui d’aller consulter un magicien l’exclut il de l’Islam?
- Doit on juger celui qui se comporte de la sorte en connaissance de cause comme celui qui le fait par ignorance?
- Sa négligence de l’accomplissement des cinq prières l’exclut elle de l’Islam, quand on sait qu’il s’est ensuite repenti et s’est mis à les observer?
- Il a quitté la maison depuis trois lois et n’est pas revenu. Au moment de son départ , il dit à ma mère: «dites lui que j’en ai fini avec elle et elle en a fini avec moi.» Ceci équivaut il à une seule répudiation? Il l’a dit alors qu’il était en colère. Il vit maintenant à l’extérieur. Il m’a laissé toutes les dettes et je les ai supportées toute seule. Mais il a promis de retourner et de m’aider à les régler. Je voudrais avant de lui permettre de renouer avec moi connaitre le jugement de la charia dans les questions précédentes car bien des choses seront fondées sur ce jugement. J’espère recevoir rapidement votre assistance car je traverse vraiment une situation difficile, notamment à cause de la présence à mes côté de trois enfants âgés tous de moins de huit ans. Ils aiment leur pèr.

Votre avis nous intéresse