Description résumée

Devons-nous remuer nos lèvres quand nous prononçons un dhikr comme par exemple celui prononcé quand on entre dans les toilettes ou faut-il se contenter de penser le dikhr ? La même ques-tion s’applique aux dhikr dits quand on s’apprête à dormir et au matin.

Votre avis nous intéresse