Description résumée

Voici quelqu’un qui éprouve toujours des doutes au cours de sa prière et se fonde sur ce dont il est certain ou sur ce qu’il prend pour tel. Cela lui arrive très souvent. Doit-il abandonner la prosternation de réparation pour éviter les intrigues ?

Votre avis nous intéresse