Description résumée

Ma question comporte de nombreux aspects. Je me suis converti à l’Islam très récemment. Au début, j’observais les prières dans la mesure du possible (je ne connais pas l’arabe). Et puis une personne m’a dit que je devais m’exprimer en arabe. Dès lors, j’ai fini par cesser de prier. Mais je pense à mon Maître plusieurs fois par jour et je respecte les enseignements de l’Islam. Cependant je ne peux pas m’empêcher de commettre certaines choses que je sais injustes.
Depuis qu’Allah m’a guidé (vers l’Islam) ma vie a beaucoup changé vers le meilleur. Je suis maintenant beaucoup plus heureux que je ne l’étais pendant de longues années ; je me soûlais quotidiennement alors que, maintenant, j’ai presque cessé de boire. J’utilisais tous mes biens dans les jeux du hasard.. Maintenant, j’ai complètement cessé. En plus, quand il m’arrive de faire des choses injustes je demeure conscient qu’elles sont injustes. Je ne veux pas retourner à ma vie antérieure. Je suis conscient qu’Allah me guide par des moyens que je ne connais pas. Je n’ai pas conscience de pécher mais je sais pourquoi j’agis comme je le fais.
J’ai interrogé plusieurs musulmans parmi mes camarades de travail et même une personne que j’ai croisé sur Internet ; j’ai demandé à tous comment prier correctement et sollicité leur aide pour d’autres affaires… Mais, étant australien, ils ne me prennent pas ma conversion au sérieux; ils restent encore septiques. Je crois que je ne suis pas parfait, mais grâce à Allah, je suis beaucoup meilleur par rapport au passé et je sais que je peux réussir (dans mon effort d’adaptation à l’Islam). Je sais que j’ai beaucoup à apprendre.Prodiguez-moi des conseils, s’il vous plaît. Devrais-je me débrouiller tout seul ou faut-il continuer à solliciter l’aide des musulmans même s’ils ne semblent pas désireux de m’assister ?

Votre avis nous intéresse