Description résumée

Ma mère ne priait pas pendant certaines années de sa jeunesse. Quand elle a entendu de certains cheikhs qu’il fallait rattraper les prières perdues, elle a regretté, s’est repentie et s’est engagée devant Allah de rattraper les prières passées durant toute sa vie. Elle a effectivement respecté ses engagements puisqu’elle a rattrapé les prières de toutes les années pendant lesquelles elle n’observait pas les prières. Mais elle nous dit : « je dois continuer les prières de rattrapage car je m’étais engagée devant Allah de les perpétuer durant toute ma vie. Or je suis encore en vie ». Elle effectue les prières obligatoires sans leur suite de prières surérogatoires tout en sachant qu’elle a déjà effectué toutes les prières de rattrapage requises. Son comportement est-il juste ? Son engagement implique-t-il un vœu ?

Votre avis nous intéresse