Description résumée

Voici un homme qui a effectué une oumra après son mariage et du madhy s’échappa de lui abondamment et il procéda à des ablutions, mais le liquide recommença à s’échapper de lui et il procéda de nouveau à des ablutions sans que l’écoulement du madhy cesse. Aussi continua-t-il son tawaf et le reste des rites de la oumra jusqu’à leur achèvement en considérant ce qui lui était arrivé comme une contrainte… Il est rentré chez lui et a eu un contact sexuel avec sa femme. Comment le juger ? Puisse Allah vous récompenser par le bien.

Votre avis nous intéresse