Description résumée

Mon époux est un homme d’affaires, ce qui veut dire qu’il assume de nombreuses responsabilités. Mais il a un associé qui peut assurer son intérim au cas où il voudrait aller accomplir le pèlerinage.Il y a toutefois anguille sous roche. Je suis enceinte et mon accouchement est prévu six semaines avant le début de la saison du pèlerinage. Le problème est que je souffre de certaines douleurs aux articulations, ce qui limite ma capacité de bouger. La situation s’empirera naturellement après mon accouchement. A part mon mari, il n’ y a aucun membre de ma famille qui soit prêt à se mettre à mes côtés pour m’assister dans ces circonstances. Par conséquent, je pense qu’il est préférable qu’il reporte son pèlerinage jusqu’à l’année prochaine. Ma situation constitue-t-elle une juste excuse?

Votre avis nous intéresse