Description résumée

Voici un imam de la prière du vendredi qui, après avoir récité normalement la Fatiha, récite à voix basse une partie de la sourate qui suit la précédente pour permettre à ceux qui prient derrière lui de réciter la Fatiha. Ensuite, il reprend la récitation du reste de la sourate à haute voix puisqu’il croit que ceux qui prient derrière lui doivent réciter la Fatiha… Y-a-t-il là une innovation (religieuse ?).

Votre avis nous intéresse