Description résumée

Nous sommes dans une zone où l’imam ne dirige pas la prière du maghrib car il s’en va pour rompre le jeûne chez lui. Comment juger ce cas? Commettons nous un péché? Faudrait il que nous priions collectivement à la maison à la place de celle à faire à la mosquée?

Votre avis nous intéresse