Description résumée

Parfois, quand je dirige la prière pour les gens, il m’arrive d’embellir ma voix dans la mesure du possible. Mais, après la prière, j’ai le sentiment d’avoir exagéré en quelque sorte. Puis je me dis: pas de mal car le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) encourageait les gens à embellir leur voix. Qu’en pensez vous? Tout ce qui s’est passé est il entaché du désir de se faire entendre qui est susceptible de rendre l’acte caduc?

Votre avis nous intéresse