Description résumée

Au cours d’une prière collective, l’imam s’est trompé et ne savait plus le nombre de rak’a qu’il avait effectuées. Aussi a-t-il porté la prière de Zuhr à 5 rak’a. Ceux qui priaient avec lui ont attiré son attention, mais puisqu’il se croyait sûr de la justesse de ce qu’il avait fait, il a continué sa prière… Que devrions-nous faire dans ce cas, nous qui avons prié avec lui ?

Votre avis nous intéresse