Description résumée

Ce sermon tend à vouloir faire revivre un sounna délaissée, celle de se marier pendant le mois de Chawwal qui vient après Ramadan. Aussi ce sermon pose clairement les règles et les bienséances à avoir lors de l’entrevue du mariage qui a chez certains valeur de jeu de l’impudicité. A méditer !

Votre avis nous intéresse