Thèmes

  • Français

    PDF

    LA FOI ISLAMIQUE A SIMPLIFIÉE : Vous avez, cher lecteur, entre vos mains, un abrégé, où l'auteur s'est efforcé de vous transmettre, citations à l'appui, ce qu'était la position du Prophète et de ses Compagnons concernant le sujet religieux le plus délicat qui soit la croyance. Il y montra aussi les opinions déviantes qui entrent en contradiction avec elle, afin que les choses soient claires et évidentes pour vous.

  • Français

    MP3

    Conférenciers : Sidati Abou Abderrahman

    Plusieurs versets du Coran condamnent les innovations : « Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez- moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. » ; « Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que lui. » « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Les hadiths les condamnent également : Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) avait l’habitude de débuter ses sermons par : « Cela dit, la meilleure parole est celle d’Allah et la meilleure voie est celle du Prophète (sur lui la paix). La pire des choses est les choses nouvelles (en religion), et toutes choses nouvelles sont une innovation. » Ou encore : « Quiconque introduit dans notre religion ce qui lui est étranger le verra rejeter. » Chers frères et sœurs, ces seules preuves ne devraient-elles pas suffire au musulman scrupuleux qui craint le châtiment d’Allah pour ne pas qu’il s’engage dans les abymes des innovations et de l’égarement ! Notre frère bien-aimé Sidati éclaircit ce sujet épineux. À vous de choisir votre voie !

  • Français

    MP3

    Conférenciers : Hafidh Ibn Ahmad Al-Hakamy Conférenciers : Abdel-Malik Al-Faransi

    Plusieurs versets du Coran condamnent les innovations : « Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez- moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. » ; « Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que lui. » « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Les hadiths les condamnent également : Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) avait l’habitude de débuter ses sermons par : « Cela dit, la meilleure parole est celle d’Allah et la meilleure voie est celle du Prophète (sur lui la paix). La pire des choses est les choses nouvelles (en religion), et toutes choses nouvelles sont une innovation. » Ou encore : « Quiconque introduit dans notre religion ce qui lui est étranger le verra rejeter. » Chers frères et sœurs, ces seules preuves ne devraient-elles pas suffire au musulman scrupuleux qui craint le châtiment d’Allah pour ne pas qu’il s’engage dans les abymes des innovations et de l’égarement ! Notre frère bien-aimé Abou Adam éclaircit ce sujet épineux en trois cours. À vous de choisir votre voie !

  • Malayalam
  • Urdu

    MP3

    Conférenciers : Abdallah Nasser

  • Arabe

    PDF

    Le sens de la sunna et les dangers de l’innovation

  • Urdu

    MP3

    Conférenciers : Ihsan Ilahy Dhahir

  • Anglais
  • Ouzbek

    PDF

  • Perse
  • Tamoul

    MP3

  • Turc
  • Français

    MP3

    Conférenciers : Youssef Abou Anas Conférenciers : Soufiane Abou Ayoub Conférenciers : Kamel Abou Abderrahman

    Quand nous examinons la célébration de la naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous ne lui trouvons aucun fondement ni dans la vie du Messager ni dans celle des califes bien guidés. Elle fait donc partie des choses innovées et des innovations aberrantes et vides de sens. Ces sermons proposent au musulman réfléchi des éléments de réponse au pourquoi de la prohibition de cet acte et répond brièvement aux différents arguments de ceux qui approuvent cette fête.

  • Français

    PDF

    L'attitude des Chiites Imamites Duodécimains envers les Soufis

  • Français

    PDF

    J’espère qu’on examine ce qui suit: c’est une discussion oppo-sant ceux qui disent que la célébration de l’anniversaire de la nais-sance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) est une innovation (religieuse) et ceux qui affirment le contraire. Les premiers tirent leur argument du ait que cela ne se faisait pas à l’époque du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ni à l’époque des compagnons ni à celle de leurs successeurs Les autres disent: qui a dit que tout ce que nous faisons doit avoir été fait du vivant du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ou à l’épo-que des compagnons ou à celle de leurs successeurs? Nous avons aujourd’hui ce qu’on appelle "la science des hommes" et " la criti-que des rapporteurs des hadith" et d’autres..Ce qui n’est contesté par personne, étant donné qu’en principe on ne conteste que ce qui viole une règle fondamentale. Quelle est la règle fondamentale qu’on viole en célébrant l’anniversaire de la naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui)? Entre autres divergences de vues tournant autour de ce sujet.. Ils tirent un argument encore du fait qu’Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) ap-prouve la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Quel est le jugement le mieux argumenté?

  • Français

    PDF

    Nous nous retrouvons le dernier dimanche de chaque mois avec un groupe de 30 sœurs ou plus. Et chacune de nous lit deux ou trois portions du Saint Coran de sorte à lire de cette manière la totalité du livre en une heure et demie ou deux heures. Et l’on nous dit que cette lecture sera considérée comme une lecture complète. Est-ce exact? Ensuite nous implorons (Allah) de faire parvenir la récompense de notre lecture à l’ensemble des croyants vivants e morts… La récompense leur profitera-t-elle? Ils (les gens) tirent un argument de la parole de notre seigneur Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui): «A la mort, les œuvres de l’humain cessent, sauf trois: une aumône courante, un savoir d’utilité publique et un enfant qui prie pour son père». Les gens se mettent encore à célébrer l’anniversaire de la nais-sance du Prophète Muhammad en organisant un rassemblement de 10 à 15 heures. Ils commencent par implorer le pardon, prononcer des louanges, glorifier (Allah), attester sa grandeur et prier pour notre seigneur Muhammad à basse voix. Et puis, ils se mettent à lire le Coran… Certaines sœurs observent le jeûne de ce jour… Le fait de réserver ces actions cultuelles à ce jour constitue-t-il une innovation? En plus, il y a une très longue prière que l’on demande de réciter à l’aube, si possible. Elle s’appelle du’aa u rabita (prière du lien) ; elle débute par la prière et le salut dédiés à notre seigneur Muhammad, à ses fidèles, à l’ensemble des prophètes, aux mères des croyants, aux compagnonnes, aux califes bien guidés, à leurs successeurs immédiats et aux pieux alliés d’Allah que l’on doit citer nommément. Est-il exact que la mention de tous ces noms amèneraient ceux qui les portaient à nous reconnaître au paradis et à nous interpeller? Cette prière relèverait elle de l’innovation? Je crois qu’elle en est une, mais la plupart des sœurs me contredisent… Serais-je punie par Allah, si j’avais tort? Comment parviendrais-je à les convaincre si j’ai raison? Ce sujet provo

  • Arabe
  • Urdu
  • Arabe
  • Russe

    PDF

Page : 2 - De : 1
Votre avis nous intéresse