Thèmes

Les compagnons et les membres de la famille du prophète

Nombre de données: 6

  • Français

    PDF

    Au fil du temps, Talhah Ibn ‘Ubaydillah mûrit et son sacrifice pour la cause d’Allah et de Son Prophète se fit de plus en plus intense. Son dévouement pour la religion et les siens grandit, tant et si bien que les Musulmans le surnommèrent « le martyr vivant » et que le Prophète le surnomma « Talhah le bon, Talhah le généreux et Talhah le magnifique ».

  • Français

    PDF

    A peine le Messager se mit-il à appeler les gens à l’Islam que Sa’îd fut parmi les premiers à croire en Allah et au message de Son Prophète. Il mettra toute l’énergie et la fougue de sa jeunesse au service de l’Islam. Quand il se convertit, il n’avait que vingt ans à peine. Il assista avec le Messager d’Allah à toutes les guerres, excepté Badr. S’il fut absent ce jour-là, c’est parce qu’il était en mission pour le Prophète.

  • Français

    PDF

    Né 28 ans avant l’Hégire, Az-Zubayr fut à l’âge de 15 ans, l’un des tous premiers à embrasser l’Islam à La Mecque. Sa conversion se fit par l’entremise d’Abû Bakr. Il sera torturé par son peuple qui n’avait pas accepté sa conversion à l’Islam. Son oncle le ligotait et le mettait à terre sur un tapis, puis il l’enfumait afin qu’il retourne à la mécréance. Cependant Az-Zubayr restait ferme et continuait à dire : « Jamais je ne retournerais a la mécréance ! ».

  • Français

    PDF

    Il est l’un des huit premiers hommes à se convertir, l’un des dix promis au Paradis de leur vivant, l’un des six membres du conseil qui a statué pour la désignation du successeur de ’Umar, et l’un des rares à émettre des fatwas à Médine alors que le Messager d’Allah était encore vivant. ’Abdurrahmân se convertit avant que le noble Messager n’entrât à Dâr Al-Arqam , et ce, seulement deux jours après la conversion d’Abû Bakr le véridique. Il endura dans la cause d’Allah les mêmes supplices que ceux que les premiers musulmans subirent. Mais il patienta comme ils patientèrent, il resta ferme comme eux, et fut véridique comme ils le furent.

  • Français

    PDF

    Quand le soleil de la prophétie se mit à briller sur La Mecque, Sa’d n’était qu’un tout jeune homme, sensible, très bon et très obéissant à ses parents. Bien qu’il n’avait pas encore dix-sept printemps, il possédait la pondération des hommes murs ainsi que la sagesse des anciens. Il ne se sentait pas à l’aise avec les différentes distractions auxquelles les gens de son âge s’adonnaient mais passait plutôt son temps à affûter les flèches, à ajuster les arcs, et il s’entrainait à tirer, comme s’il se préparait à quelque chose de grandiose. Il ne s’est jamais senti à l’aise non plus avec la croyance corrompue, et l’état catastrophique dans lequel il trouva son peuple.

  • Français

    PDF

    Il avait le visage resplendissant, il était beau comme le jour, grand, fin et gracieux. L’œil se reposait à sa rencontre, la poitrine s’apaisait en sa présence, on était bien en sa compagnie. Il était doux, d’une grande modestie et extrêmement pudique. Toutefois, lorsque les choses se compliquaient et que la situation l’exigeait, il s’élançait tel un lion en furie. Il ressemblait à la lame de l’épée, tant dans sa splendeur et son éclat, que dans son tranchant et son exécution.

Page : 1 - De : 1
Votre avis nous intéresse