• PDF

    Que pense votre éminence des musiques dérangeantes diffusées par des téléphones mobiles de façon à les transmettre avec persistance au point qu’on les entend même dans les mosquées?

  • PDF

    J’espère que vous m’expliquerez clairement la place de la prière dans la religion musulmane.

  • PDF

    Est il permis à une femme qui voit ses règles d’entrer dans une mosquée ne serait-ce que pour écouter le sermon.J’espère recevoir une réponse argumenté.

  • PDF

    J’ai écrit dans un article intitulé «prières nocturnes en Ramadan» que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a interdit qu’on porte la prière du witr à trois rakaa et expliqué l’interdiction en ces termes: «ne la rendez pas semblable à la prière du maghreb.» Cela étant, celui qui veut effectuer la prière du witr doit s’y mettre de manière à la différencier de la prière du maghrib. Cela peut se faire de deux façons: ou bien on interrompt la prière au bout de deux rakaa, ce qui est préférable, ou bien on fait les trois rakaa d’emblée sans s’asseoir après les deux premières rakaa. Moi je fais une prière de trois rakaa à titre de witr, mais je différencie ma prière de celle du maghrib en levant les bras pour dire Allahou akbar avant l’invocation dite qunoute. Est-ce exact?

  • PDF

    Si la sonnerie est déclenchée pendant que je suis en prière et s’il n’y a que moi dans la maison, que devrais-je faire ? Commettrais-je un péché en mettant fin à ma prière ?

  • PDF

    J’ai entendu qu’au début de l’Islam les musulmans avaient à effectuer 40 prières et que ce nombre fut ramené par la suite à 5 prières parce qu’Allah le Transcendant et Très Haut savait qu’il serait difficile pour bon nombre des fidèles de s’y conformer. La réduction est-elle due à la volonté d’Allah de nous accorder Sa miséricorde ?

  • PDF

    Quand je veux accomplir la prière ou formule l’intention d’accomplir une bonne action, des pensées sataniques me viennent à l’esprit. Quand je m’efforce de me concentrer dans la prière et tente de méditer le sens des mots, des pensées sataniques envahissent mon esprit et se transforment en mauvaises suggestions qui touchent à tout y compris Allah. Ce qui m’énerve.. Je sais que seul Allah agrée le repentir. Cependant, mes pensées me donnent le sentiment que rien n’est pire que d’avoir de mauvaises pensées à l’égard d’Allah. Je sollicite le pardon d’Allah au sortir de la prière, mais je n’en reste pas moins gêné parce que j’essaie en vain de me débarrasser de ces mauvaises pensées qui me privent du plaisir que procure la prière et me donnent le sentiment d’être un homme honni. J’espère recevoir votre conseil.

  • PDF

    Quand on arrive (à la mosquée) et entre en prière alors que l’imam s’est redressé de la génuflexion et reste encore debout et n’a pas encore dit: «Allah akbar» peut-on considérer qu’on a rattrapé la rakaa ou pas et pourquoi?

  • PDF

    Je subis un traitement de fécondation depuis quelques mois. Je me rends chez le médecin régulièrement pour l’endoscopie dans le cadre d’un contrôle normal. Pendant la visite, l’infirmière introduit l’endoscope dans mon sexe pour avoir une image nette. Parfois on y introduit un médicament aussi…Faut-il prendre un bain après une telle opération ?

  • PDF

    La prière accomplie dans une mosquée abritant une tombe est-elle valide ?

  • PDF

    Ma question comporte de nombreux aspects. Je me suis converti à l’Islam très récemment. Au début, j’observais les prières dans la mesure du possible (je ne connais pas l’arabe). Et puis une personne m’a dit que je devais m’exprimer en arabe. Dès lors, j’ai fini par cesser de prier. Mais je pense à mon Maître plusieurs fois par jour et je respecte les enseignements de l’Islam. Cependant je ne peux pas m’empêcher de commettre certaines choses que je sais injustes. Depuis qu’Allah m’a guidé (vers l’Islam) ma vie a beaucoup changé vers le meilleur. Je suis maintenant beaucoup plus heureux que je ne l’étais pendant de longues années ; je me soûlais quotidiennement alors que, maintenant, j’ai presque cessé de boire. J’utilisais tous mes biens dans les jeux du hasard.. Maintenant, j’ai complètement cessé. En plus, quand il m’arrive de faire des choses injustes je demeure conscient qu’elles sont injustes. Je ne veux pas retourner à ma vie antérieure. Je suis conscient qu’Allah me guide par des moyens que je ne connais pas. Je n’ai pas conscience de pécher mais je sais pourquoi j’agis comme je le fais. J’ai interrogé plusieurs musulmans parmi mes camarades de travail et même une personne que j’ai croisé sur Internet ; j’ai demandé à tous comment prier correctement et sollicité leur aide pour d’autres affaires… Mais, étant australien, ils ne me prennent pas ma conversion au sérieux; ils restent encore septiques. Je crois que je ne suis pas parfait, mais grâce à Allah, je suis beaucoup meilleur par rapport au passé et je sais que je peux réussir (dans mon effort d’adaptation à l’Islam). Je sais que j’ai beaucoup à apprendre.Prodiguez-moi des conseils, s’il vous plaît. Devrais-je me débrouiller tout seul ou faut-il continuer à solliciter l’aide des musulmans même s’ils ne semblent pas désireux de m’assister ?

  • PDF

    quoi doit-on réfléchir quand on prie ? Est-ce la glorification d’Allah ? Je pose la question parce que je me souviens de certains hadith qui disent que nous devons toujours invoquer Allah pendant la prière… Est-ce exact ? Si tel est le cas, comment le faire ? Suffit-il de se contenter d’y penser ou faut-il réciter quelque chose dans la prière ?

  • PDF

    Je voudrais vous interroger à propos du qunût effectué par le prieur après avoir levé les bras suite au redressement consécutif à la génuflexion. Est-ce que cette pratique relève de la Sunna du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ou s’agit-elle d’une pratique liée à une situation exceptionnelle. Je vous prie de me répondre car l’imam de notre mosquée dit que quand le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) a été interrogé à propos de la meilleure prière, il a répondu en disant que c’était celle marquée par le plus long qunût.

  • PDF

    Si j’entre dans la mosquée au moment où le muezzin lance son appel à la prière, faut-il que j’attende la fin de l’appel avant de prier en guise de salut à la mosquée ou faut-il le faire sans attendre la fin de l’appel ?

  • PDF

    Si le musulman fait une prière au lever ou au coucher du soleil, c’est comme s’il priait entre les deux cornes de Satan. Aussi n’est-il pas permis de prier en ces moments-là. Il est dit encore que les heures en question coïncident avec les heures pendant lesquelles les djinns prient en vénération de Satan. Est-ce exact ?

  • PDF

    En cas de nécessité, peut-on prier sans se déchausser ?

  • PDF

    Peut-on assimiler le retroussement des manches au kaft (repli des extrémités d’un vêtement)interdit au prieur… si tel est le cas, le jugement peut-il varier selon qu’on ait retroussé les manches avant d’entrer en prière ou qu’on l’ait fait au cours de celle-ci ?

  • PDF

    Voici un homme qui a fait ses ablutions dix minutes avant la prière puis il est allé accomplir celle-ci à son heure. Au lendemain, il s’est souvenu que ses ablutions avaient été rompues avant la prière… Que doit-il faire ?

  • PDF

    Pourquoi pas regrouper les prières. Je sais que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) les a regroupées comme Il les a séparées. Puisqu’au jour d’Arafa nous les regroupons, pourquoi pas en faire de même pour les autres jours ?

  • PDF

    Je souffre de la fièvre et il en résulte un écoulement nasal pendant l’été. Puis-je me moucher à l’aide d’un mouchoir pendant la prière ? Si je ne le fais pas, la matière qui s’écoule de mon nez peut atteindre le tapis de prière qui couvre le sol de la mosquée ou toucher mes propres vêtements et les gens peuvent épouser la répugnance en voyant le liquide sur le tapis…?

Votre avis nous intéresse